Tonnerre de bulles ! invite Ernst et Bocquet…

Défiant la pandémie qui a mis en sommeil plus d’un magazine dédié à la bande dessinée Yannick Bonnant et ses Petits Sapristains proposent une nouvelle livraison du sympathique Tonnerre de bulles ! : le n° 23. Deux personnalités du monde de la BD passent sur le grill : José-Louis Bocquet, scénariste et directeur éditorial qui dirige la collection Aire libre chez Dupuis, et Serge Ernst le papa de la touchante Zita dite Boule à zéro…

Rien ne change à Tonnerre de bulles ! : ni la double couverture tête bêche réalisée par les invités (celle de José Louis Bocquet est signée Catel), ni le petit format pratique, ni les deux auteurs complémentaires (Brunor et Victor Hussenot).

Encore en culotte courte, José-Louis Bocquet lance le fanzine Bizu, alors qu’il n’avait que 13 ans, puis devient éditeur à 17 en publiant André Franquin (« Cauchemarant »). Il est aussi libraire chez Temps futurs, entre à Métal hurlant, scénarise pour Serge Clerc, chronique la BD sur TF1, écrit dans Le Figaro, publie des romans policiers

Il revient à la bande dessinée en signant les scénarios des « Aventures de Hergé » avec Jean-Luc Fromental et Stanislas, puis de « Kiki de Montparnasse », « Olympe de Gouges », « Joséphine Baker »… chez Casterman, pour Catel qui est aujourd’hui son épouse. Le parcours édifiant du directeur d’Aire libre depuis 2006 est recueilli par Marius Jouanny.

C’est vers Serge Ernst, dessinateur belge vivant dans le Gers, que Raymond Larpin s’est tourné. Il commence sa carrière en 1975 dans Tintin avec la série « Clin d’œil » puis « William Lapoire ». Lâché par Tintin, il passe à Spirou où il crée « Les Zappeurs ». Marginalisé chez Dupuis, il entre en 2012 aux éditions Bamboo où, avec le scénariste Zidrou, il imagine l’émouvante Zita, héroïne de « Boule à zéro ». L’entretien est passionnant, d’autant plus que Serge Ernst ne ménage pas les différents rédacteurs qui, à plusieurs reprises, ont mis sa carrière à rude épreuve.

Deux rencontres avec d’autres auteurs plus discrets complètent ce riche sommaire. Bruno Rabourdin, alias Brunor ou encore Onurb. Dessinateur pour Antirouille à ses débuts aux actuels « Indices pensables » chez Mame, en passant par Tintin reporter ou La Croix, Brunor est un auteur qui vaut le détour. Victor Hussenot, adepte de philosophie, est un dessinateur multi styles au parcours des plus curieux.

Enfin, réagissant au décès d’Albert Uderzo, Pica, Zep, RégisLoisel, Félix Meynet, Alexandre Coutelis, Thierry Girod, FrançoisBoucq et Jean Mulatier proposent de chaleureux hommages au dessinateur d’« Astérix ».

Une fois encore, Tonnerre de bulles ! comble les lecteurs curieux qui veulent en savoir plus sur les coulisses de la BD.

On peut se procurer les anciens numéros (et ceux de son prédécesseur On a marché sur la bulle) avec une remise de 10 % et recevoir trois ex-libris numérotés et signés à choisir sur une liste de plus de 150 auteurs.

Henri FILIPPINI

Tonnerre de bulles ! : trimestriel, 84 pages (7 €), abonnement annuel pour quatre numéros et un ex-libris offert (37 €).

La Chênaie Longue- 35500 Saint-Aubin-des-Landes, yannick.bonnant1@gmail.com.

Galerie

2 réponses à Tonnerre de bulles ! invite Ernst et Bocquet…

  1. VP dit :

    Le dessin de Catel avec Josephine ??????????? On dirait vraiment un dessin de Dupuy-Berberian , voire un dessin du célèbre Paul Colin qui avait illustré la bio de Joséphine Baker… Troublant…

    • PATYDOC dit :

      Ca n’a rien de troublant : Catel fait explicitement référence à Paul Colin et son « tumulte noir » (livre-portfolio disponible car réédité, mais en édition super luxe) !