Walter Appleduck : un cow-boy dans la ville !

« Lucky Luke » et « Les Tuniques bleues » sont nés dans les pages de Spirou : « Walter Appleduck » aussi ! Affirmer que ce héros débarqué depuis peu dans l’hebdomadaire des éditions Dupuis connaîtra leurs parcours serait téméraire. Mais cet apprenti shérif flanqué de son mentor gaffeur possède toutes les qualités pour se frotter à ses illustres aînés.

Walter Appleduck est un apprenti shérif érudit, à l’aspect guindé, venant de la grande ville. Il débarque à Dirty Old Town : petite ville de l’Ouest profond.

Billy, brave garçon un peu (beaucoup) naïf, adjoint du shérif, est chargé de lui apprendre son futur métier.

Après un premier album, on ne peut plus réjouissant, Walter emmène son nouvel ami à Town City Ville. : histoire de lui faire oublier son village de ploucs et ses déboires avec sa fiancée miss Rigby.

Gaffeur, maladroit, inculte, mais pas idiot, Billy découvre la grande ville en compagnie de Walter qui l’héberge chez sa mère.

Au fil de courtes séquences de cinq pages, Billy assiste au vernissage d’une exposition de peintures, participe à une manifestation en faveur d’un Indien ayant été agressé, dîne dans un grand restaurant, est invité à un mariage chic, se détend dans un parc d’attractions…

Enfin, se rend à l’ancienne fac de Walter où il rencontre miss Grieves : professeur d’histoire de l’art qui lui fait bien vite oublier sa chère miss Rigby. Parcourir les rues embouteillées de la ville avec le regard du brave type naïf, antihéros gaffeur malgré lui qu’est Billy, est un pur bonheur. Walter Appleduck est parfait dans son rôle de faire valoir cultivé, un rien complice. Laurel et Hardy ne sont pas loin de ce duo drôle et attachant.Il aura fallu plus d’un an pour savourer, dans les pages de Spirou, l’ensemble des épisodes réunis dans ce second album. Walter Appleduck renouvelle avec allégresse le western classique, en bousculant les codes : les auteurs n’hésitant pas les clins d’œil appuyés envers notre époque.

            Né en 1973 à Montpellier, Fabrice Caro, alias Fabcaro, fait des études scientifiques, puis se tourne vers le professorat.

Il publie ses premiers dessins à partir de 1996 dans Jade, Psikopat, Zoo, CQFD… Puis collabore aux éditions 6 pieds sous terre et La Cafetière à partir de 2005.

Son ouvrage « Zaï, Zaï, Zaï, Zaï », publié en 2015 chez 6 pieds sous terre, est un énorme succès. En 2018, il propose « Mieux qu’hier, plus que demain » aux éditions Glénat.

            Né en 1973 à Perpignan, Fabrice Erre est professeur d’Histoire-géo. En 2005, il collabore à la revue Jade où il rencontre Fabcaro.

Le duo signe le diptyque « Z comme Diégo », puis le triptyque « Un an au lycée » aux éditions Dargaud. Avec un trait précis sans fioritures, des décors rares et soignés, de gros plans aux personnages expressifs, il privilégie l’efficacité aux petits détails.

Seul, il écrit « Le Fil de l’Histoire raconté par Ariane et Nino », série de petits ouvrages didactiques dessinés par Sylvain Savoia, édités par Dupuis. Depuis deux ans, ils animent l’édito de Spirou et démarrent, en 2020, « Coluche, président ! » dans Fluide glacial.

Tout en l’égratignant, sans pour autant la renier, Fabcaro et Erre renouvellent avec bonheur la bande dessinée franco-belge classique. Bonheur que nous partageons.

 Henri FILIPPINI

 « Walter Appleduck T2 : Un cow-boy dans la ville » par Fabrice Erre et Fabcaro

Éditions Dupuis (12,50 €) — ISBN : 979 1 0347 3899 2

Galerie

2 réponses à Walter Appleduck : un cow-boy dans la ville !

  1. Richard Foin dit :

    J’aime beaucoup cette série, qui n’est pas sans rappeler Jacoviti.

  2. Olivier Northern Son dit :

    Une lecture très drôle pour toute la famille!