« Les Artilleuses » : « Le Paris des Merveilles » en BD

Avec Pierre Pevel, c’est l’un des fleurons de la fantasy française qui fait son entrée aux éditions Drakoo dirigées par Christophe Arleston, au sein du groupe Bamboo. Avec « Les Artilleuses », le romancier multi primé ne se contente pas de proposer une simple adaptation de ses ouvrages, mais imagine des histoires inédites situées au cœur de son univers. Un régal !

Nous sommes à Paris, en 1911. Le Paris des Merveilles est un Paris qui n’est pas tout à fait le nôtre, ni tout à fait un autre. Les hommes et les peuples merveilleux, gnomes, elfes, ogres… et quelques dragons, vivent harmonieusement… ou presque. Des portes ouvertes entre les mondes sont librement empruntées. Bref, les enchantements sont quotidiens.Notre histoire débute par un hold-up perpétré en plein jour par trois jeunes créatures de rêve. Celui de la BPD, la Banque de Paris et Brocéliande, où elles dérobent une étrange relique : la sigillaire. Le trio a été engagé par le faune Cristofaros qui doit livrer l’intrigante relique à un mystérieux et redoutable commanditaire. Il n’est pas le seul : les services secrets du Kaiser sont eux aussi de la partie. Lady Remington (Audrey), blonde aristocrate anglaise passée maîtresse dans l’art de la magie, Mam’zelle Gatling (Kathy), joyeuse fée qui ne se sent chez elle qu’à Paris, et Miss Winchester (Kathryn), l’Américaine tireuse d’élite et pilote de haut vol, forment un trio de voleuses de choc qui aiment faire parler la poudre. Leur forfait accompli elles trouvent refuge chez le sympathique Hugo Barillet : un gnome mécanicien et ingénieur de génie qui vit avec Tiboulon, son étrange « chien » de compagnie. Les choses se gâtent lorsque le petit pavillon de leur hôte est envahi par les Brigades du Tigre de l’inspecteur Truchard… Le « Cycle Ambremer », débuté en 2003, est réédité sous le titre « Le Paris des Merveilles » après son rachat par les éditions Bragelone. La saga de Pierre Pevel (né en 1968) remporte de nombreux prix et se vend à plus de 50 000 exemplaires. À la demande de Christophe Arleston, Pierre Pevel en propose une version BD qui utilise l’univers des romans, mais avec des personnages originaux.Né en Belgique, à Charleroi, en 1972, Étienne Willem travaille dans l’animation, avant de signer plusieurs séries aux éditions Paquet : « Vieille Bruyère et Bas de Soie », « L’Épée de l’Ardenois » et « Les Ailes du singe ». Aujourd’hui, il mène de front « La Fille de l’Exposition universelle » avec Jack Manini pour le label Grand Angle et « Les Artilleuses ». Son trait alerte et joyeux, ses décors soignés et fouillés, ses filles craquantes épousent avec justesse le scénario féerique de Pierre Pevel : lequel effectue une entrée pleine de promesses dans le monde de la BD.Signalons, pour ceux qui souhaitent savourer son « Paris des Merveilles » version romanesque, que les éditions Bragelonne en ont publié une version intégrale sortie en octobre 2019.

 Henri FILIPPINI

 « Les Artilleuses T1 : Le Vol de la Sigilaire » par Étienne Willem et Pierre Pevel

Éditions Drakoo (14,50 €) — ISBN : 978 2 4907 3500 6

Galerie

Les commentaires sont fermés.