Le harcèlement scolaire : parlons-en en BD, dès le plus jeune âge …

Le harcèlement scolaire existe dès les plus petites classes. Pas facile d’en parler pour les élèves concernés. Le dernier volume de l’excellente série « Les Inséparables » aborde le sujet avec délicatesse et intelligence. La lecture de cet album est le moyen idéal pour entamer un dialogue constructif entre adultes et enfants.

Élèves d’une école ordinaire, six copains d’à peu près dix ans sont surnommés les Inséparables car ils se connaissent depuis qu’ils sont tout petits. Ils habitent depuis toujours le quartier de la Butte-Rose. Juliette, Léa, Aminata, Lucas, Tom et Parfait aiment se retrouver et discuter dans la cour de récréation ou après l’école dans le parc voisin. Ils parlent alors librement de leurs petites ou grandes contrariétés ou de leurs moments de joies, éphémère ou durables, d’enfants d’aujourd’hui.

Les Inséparables T7 : Juliette se fait harceler p 4 et 5

Les thèmes suivants ont ainsi été abordés dans les volumes précédents : le divorce des parents, le racisme, le sexisme, une semaine en classe verte loin des parents, l’addiction aux écrans et la phobie scolaire. Le harcèlement est un fléau qui touche tous les établissements scolaires. Il est évoqué dans ce petit album avec une grande finesse pour que chacun puisse comprendre son origine, son processus pervers et surtout comment y mettre fin.

Le récit débute quand Juliette prend conscience qu’elle est la seule de la petite bande à ne pas être partie en classe découverte. Armande, une de ses camarades de classe, la jalouse en classe à la suite des félicitations justifiées que Juliette a reçu de son enseignante.

Très vite la petite peste isole sa timide condisciple. Elle la fait tomber dans la cour de récréation, l’empêche de manger à côté d’autres élèves à la cantine et les moqueries se transforment en insultes quotidiennes. L’escalade ne fait que commencer, Armande et ses proches amies passent aux pressions physiques et même au racket.

Harcèlement à la cantine

Juliette prend sur elle. Elle n’en parle pas aux enseignants ni à ses parents pourtant attentifs. Même quand ses amis reviennent, Juliette demeure d’abord mutique. Elle n’ose avouer qu’elle est victime de harcèlement.

Il faut que ses cinq camarades soient témoins du racket qu’elle subit pour dénouer cet enchainement pervers. Ils en parlent à une amie un peu plus âgée qui encourage Juliette à dépasser sa honte et à avouer ses tourments à ses parents puis à l’équipe éducative.

La situation se dénoue sans drame. La maîtresse lors d’un cours dialogué explique bien que : « Si certains élèves ont décidé d’être méchants avec d’autres, c’est pour se sentir importants. La méchanceté, c’est épuisant, et à la fin ça ne marche pas. » Elle note au tableau les gens que les élèves trouvent super : que des personnalités positives, des gentils qui aident les gens. Des exemples à suivre pour tous.

Violence dans les toilettes

C’est avec intelligence et subtilité que Nathalie Dargent mène ce récit sur le difficile sujet du harcèlement. Celui-ci commence insidieusement et par petite touche devient de plus en plus violent. Le désespoir de celle qui est harcelée, les petites lâchetés de ses camarades ou la joie perverse de la coupable, tous ses sentiments sont décrits habilement dans une histoire jamais manichéenne. De la même façon la résolution du problème est décrite de manière adroite : pas de stigmatisation de ceux qui harcèlent mais des conseils profondément humains pour dénouer ce type de conflit. À noter, la présence en fin d’album d’un test pour permettre au lecteur de mieux se connaitre et d’avoir des retours adaptés à sa situation et à sa personnalité.

Comment réagir face au harcèlement

La lecture de ce petit album bienveillant constitue une excellente base pour parler du sujet sensible du harcèlement avec des enfants. Un dialogue constructif pourra alors s’engager à partir des situations présentées, toutes à hauteur d’un élève de la fin du primaire et du début du collège. Le dessin avenant, rond et vif, de Yannick Thomé facilite la lecture, la centrant sur les interactions entre les principaux personnages.

Un dernier mot enfin pour vous signaler la sortie du premier volume d’une nouvelle série de la collection BD Kids aux éditions Bayard. « Gibus » narre les aventures d’un jeune adolescent comme nous en connaissons tous mais celui-ci vit au moyen-âge. Le décalage humoristique, anachronique, baigne les cinq aventures de Gibus et des ses amis, capables de passer le « permis monture » ou d’inventer la « crottinette » peu après l’an Mil.

Les Inséparables

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Les Inséparables T7 : Juliette se fait harceler » par Yannick Thomé et Nathalie Dargent

Éditions Bayard, collection BD Kids (7,95 €) – ISBN : 978-2-4080-1456-8

« Gibus T1 : À fond la caisse ! » par Sylvain Frécon et Olivier Lhote

Éditions Bayard, collection BD Kids (9,95 €) – ISBN : 979-1-0363-1490-2

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>