Roba : la fête continue…

Nous avons déjà évoqué les 60 ans de « Boule et Bill », série née dans les pages de l’hebdomadaire Spirou le 24 décembre 1959. Absents depuis de longues années du journal, il était bien naturel qu’ils y reviennent ne serait-ce que le temps d’un anniversaire. Dargaud, leur nouvel éditeur, dédie pour sa part, un ouvrage superbe à leur génial créateur, Jean Roba. Deux excellentes raisons pour revenir sur l’événement.

Boule et Bill à la Une de Spirou, voici bien longtemps qu’ils l’avaient désertée. Si on peut regretter la brièveté de l’hommage qui se réduit à une petite dizaine de pages, on ne peut qu’en souligner l’originalité. Olivier Bocquet, scénariste de l’excellent « Frnck », imagine une suite à la toute première aventure du duo proposée à l’origine sous forme de mini récit dans « Boule contre les mini-requins » (Si on ne connaît pas ce récit on peut le découvrir sur spirou.com). Le dessinateur espagnol José Luis Munuera (« Zorglub »), également auteur de la couverture, illustre avec sensibilité cette fantaisie en six pages où les sous-marins d’il y a soixante ans sont remplacés par des drones. Quelques gags se permettent un clin d’œil aux personnages de Roba, mais on s’attendaient à un peu plus de complicité. (Spirou n° 4263 du 25/12/2019, 52 pages, 2,50 €, en kiosque).

Si Spirou  fête modestement les 60 ans de ses héros, les éditions Dargaud proposent un ouvrage luxueux de 240 pages au format imposant 27,5 x 29,5 cm tout entier consacré aux 76 années de vie de leur dessinateur. Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault, spécialistes incontestés de la maison Dupuis devant l’éternel, auteurs d’une biographie d’Yvan Delporte, puis d’ouvrages précieux consacrés à « La Véritable Histoire de Spirou », coordinateurs depuis 2014 du fonds patrimonial des éditions Dupuis, signent ce très beau livre richement illustré. Les textes érudits et copieux mais jamais ennuyeux  racontent dans le détail une vie certes placée sous le signe de la bonne humeur et de l’amour du dessin, mais aussi marquée par la maladie. Une riche iconographie ponctue ces témoignages : reproductions de photos émouvantes, reprises de planches originales en fac-similés, sublimes illustrations à la gouache… Tous ceux qui ont grandi aux côtés du gamin et de son cocker, emportés par la poésie et l’humour de leur auteur, se doivent de faire un nouveau petit bout de chemin en leur compagnie au fil des pages de cet ouvrage.

 

« Vous savez, s’il devait m’arriver quelque chose, je n’aimerais pas qu’on m’enterre comme un pharaon avec mes personnages. J’aimerais qu’ils me survivent : ils méritent de vivre après moi ». Et il avait bien raison Roba ! Laurent Verron qui fut son assistant, puis son premier successeur, le duo formé par Christophe Cazenove et Jean Bastide depuis 2016, ont avec respect et talent poursuivi les facétie de Boule et Bill et l’œuvre de leur créateur.

Henri FILIPPINI

« L’Art de Roba » par Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault

Éditions Dargaud ( 39 €) – ISBN : 9 782505 075288

Galerie

Une réponse à Roba : la fête continue…

  1. Julien dit :

    Bonjour, on découvre dans ce livre et dans « Roba illustrateur » des pages de garde que Roba destinait à un projet chez Pilote, en savez-vous plus ?