« Le Fils de l’Ursari » prix jeunesse ACBD 2019

L’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) couronne « Le Fils de l’Ursari » de Xavier-Laurent Petit et Cyrille Pomès, paru chez Rue de Sèvres, de son Prix Jeunesse ACBD 2019.

« Le Fils de l’Ursari » ou l’histoire de Ciprian et de sa famille de montreurs d’ours. Ils sont venus à Paris de Roumanie, sous le coup de menaces. Et doivent une jolie somme à la mafia roumaine qui les a aidés à quitter leur pays. Installés dans un campement de fortune, qu’ils payent très cher aux bras français de leurs débiteurs, ils cherchent des euros (des « zoros»). Le jeune Ciprian, sorte de zébulon ultra malin, est fasciné par les joueurs d’échecs du jardin du Luxembourg. Ses facultés intellectuelles impressionnent, et sa vie bascule…

« Le Fils de l’Ursari » est un ouvrage vif, joyeux, et positif. Un découpage rythmé et un trait dynamique servent cette très belle adaptation du roman de Xavier-Laurent Petit — Grand Prix du Roman jeunesse 2017 — qui nous parle d’aujourd’hui.

Cette bande dessinée succède à « Les Croques »T1 de Léa Mazé paru aux Editions de La Gouttière.

Elle a été sélectionnée parmi cinq titres issus d’un premier choix des membres de l’ACBD. Les quatre autres finalistes étaient :

-      «  Les Amoureux »de Victor Hussenot, éditions La Joie de Lire

-      « Glouton, La terreur des glaces »de B-Gnet, éditions BD Kids

-      « Lettres d’amour de 0 à 10 »de Susie Morgenstern et Thomas Baas, éditions Rue de Sèvre

-      « Magus of the Library » de Mitsu Izumi, éditions Ki-oon

Pour tout savoir sur « Le Fils de l’Ursari », lire l’article de Laurent dessous : Une intégration réussie avec beaucoup d’échec(s) …

Galerie

Les commentaires sont fermés.