Nous recommandons chaudement le premier volume de « Les 5 Terres », le début d’une grande saga d’heroic-fantasy française…

Le roi se meurt, mais le roi n’est pas encore mort. La paix est fragile sur les 5 Terres. La bataille pour le pouvoir commence, elle s’annonce sanglante ! Tel est l’incipit de ce qui pourrait bien être la série à succès des années 2020. Une belle équipe de professionnels a longuement mûri un univers cohérent et une intrigue prenante pour des visuels admirables. Que demande le peuple ? Des sorties d’albums rapprochés dans le temps ? Trois par an sont prévues. À vous, de vous plonger au cœur des 5 Terres.

Le royaume des Cinq Terres est composé de cinq îles peuplées d’animaux anthropomorphes différents ; Lys celle des singes, Ithara pour les reptiles, Erinal, celle de herbivores, Arnor le pays des ours et enfin Angleon, l’île centrale, l’île capitale peuplée de félins.

Dans le château d’Angleon, c’est le branle-bas de combat, le vieux roi est à l’agonie. Cyrus Magneon, le tigre, sait qu’il n’en a plus pour très longtemps à vivre. Il n’a pas d’héritier indiscutable, c’est pourquoi son trône est l’objet de toutes les convoitises.

La lutte s’annonce féroce entre Hirius, l’ainé de ses neveux, au caractère instable, sa fille Mileria, esprit délié qui œuvre en secret pour qu’une femelle puisse monter sur le trône, un des lions, qui n’aurait pas digérer leur éviction du pouvoir ou un outsider encore inconnu.

Qui va hériter des 5 Terres ?

Mileria

C’est dans cette ambiance trouble et délétère qu’un jeune et naïf félin arrive dans la capitale, sans bagage, et avec pour ambition de rentrer dans la garde royale. Mais le frêle Thys emble cacher un triste secret.

Secret bien moins lourd cependant que ceux que dissimulent les otages de cinq peuples retenus en gage de paix au cœur de la cité palatine.

Le jeu peut commencer ; les complots s’ourdissent dans l’ombre, des coups bas se préparent, l’issue est incertaine à Angleon comme sur l’ensemble des 5 Terres.

En-dehors d’Angleon, on observe la situation avec circonspection. La lutte pour la domination des 5 Terres peut vite reprendre à la mort du vieux guerrier.

Les 5 Terres page 10

La libellule comme moyen de communication

Ce premier volume de la série est bien plus qu’un simple acte de présentation ; l’intrigue est riche, variée, nous sont ainsi présentés une quinzaine de personnages à la psychologie complexe et aux motivations composites. Elle annonce le meilleur pour la suite. Une suite foisonnante si les auteurs vont au bout de leur projet : cinq cycles de six albums, un cycle pour chacune des 5 Terres, et pour que le lecteur ne s’impatiente pas, trois albums sont prévus chaque année, soit au total 30 albums pour les 10 prochaines années !

Thys entre dans la garde royale

C’est un véritable studio qui s’est organisé pour produire cette saga animalière. Le pseudonyme Lewelyn cache l’union de trois scénaristes, David Chauvel, Patrick Wong et Andoryss qui fournissent le récit pour une équipe de graphistes ; Jérôme Lereculey au dessin, Didier Poli à la direction artistique Lucyd à l’encrage et Dimitris Martinos aux couleurs. Et cela fonctionne très bien. L’intrigue est suffisamment ample et riche pour intéresser tous les lectorats. L’ambiance sombre d’heroïc-fantasy évoque immanquablement la série feuilletonesque Game of Throne. Le dessin est bluffant que ce soit pour des personnages animaliers anthropomorphes aux expressions aussi fines que les pensées que pour des décors grandioses ; du désert aux arcanes du palais.

Angleon, la capitale des 5 Terres

Nous ne pouvons que soutenir ce projet ambitieux qui s’est donné les moyens de ses ambitions. Le travail est abouti que ce soit dans l’écriture ou le dessin. Et, sans vous spoiler le cliffhanger de cet album introductif, comme dans un épisode de Game of Throne, il se clôt sur la mort d’un personnage attachant. Mais chut, il y aura biend’autres surprises dans le tome 2..

Le cahier graphique

Laurent LESSOUS (l@bd).

« Les 5 Terres T1 : De toutes mes forces » par Jérôme Lereculey et Lewelyn (Andoryss, David Chauvel, Patrick Wong)

Éditions Delcourt (15,50 €) – ISBN : 978-2-413-00228-4

Galerie

2 réponses à Nous recommandons chaudement le premier volume de « Les 5 Terres », le début d’une grande saga d’heroic-fantasy française…

  1. JN dit :

    Bonjour, j’ai beaucoup aimé ce début de saga et votre article est le bienvenu pour soutenir cette nouvelle série.

    Toutefois, je ne suis pas d’accord avec vous sur un point : lorsque vous parlez d’heroic-fantasy dans le titre… car point de dragons ni de magie ici…

  2. Laurent Lessous dit :

    Bonjour,

    Merci de votre intervention.
    C’est vrai pas (encore) de dragons et de magie dans Les 5 terres, mais ce récit est conforme à la définition du genre : « Un récit héroïque dans le cadre d’un monde merveilleux. (…) Une oeuvre centrée sur des aventures héroïques dans des mondes imaginaires au contexte antique, médiéval, proto-médiéval ou futuriste. (…) Le monde dans lequel les héros évoluent est très souvent un monde de conflits et de guerres d’inspiration très médiévale. Un monde chaotique où les hommes peuvent devenir des héros. »
    Les félins, reptiles et autres espèces participent de ce merveilleux héroïque et, qui sait, ils croiseront peut-être bientôt dragons et magiciens !

    Bien cordialement