Toute honte nue, variations sur un sentiment ambivalent…

Un livre original, mêlant courts textes de Nelly Maurel et piquantes citations d’auteurs sur la honte, illustrés par des dessins inédits de Juillard.
Provenant d’un projet collectif de publication hybride (« mook ») avec portfolio, finalement abandonné, il interroge ce sentiment si répandu et riche sous de multiples facettes. On sourit et on approuve souvent à la lecture de cet objet littéraire et graphique non identifié.

On connaît la prédilection, ou plutôt le talent de Juillard, pour rendre le nu, le dénudé sous toutes formes, académiques ou non, mais le livre n’est pas un catalogue érotique pour lecteur salace, ce qui ne serait pas honteux en soi…

En juxtaposant textes originaux bien ciselés, savoureuses citations de grands auteurs, et dessins non illustratifs, l’ensemble propose un voyage entre conscient et inconscient, souvent paradoxal et drôle.

Textes et dessins pourtant non conçus ensemble résonnent ainsi mutuellement. Non-dits, pensées, sentiments laissés de côté, car pas assez « bien » réapparaissent, explorés en une dizaine de chapitres thématiques, et visent souvent juste sur nos petites lâchetés, nos contradictions, nos conformismes.

L’amateur de Juillard est en terrain connu : études, dessins achevés aux crayons noir ou de couleurs, tels ceux vus dans « Entracte » ou des catalogues d’exposition comme « Académies ». Au détour des pages, sont aperçues certaines de ses héroïnes : Louise (« Le cahier bleu »), Léna (« Le long voyage de … »), Oona (« Mezek »), peut-être d’autres, moins détectables, du fait de l’esquisse. Le dessinateur offre surtout des dessins pleinement achevés, toujours fins et élégants, laissant deviner les états d’esprit de ces femmes, belles, mais surtout fortes. Avec lui, le nu n’est jamais vulgaire et ne froissera que ceux qui ont peur du corps.

Nelly Maurel est non seulement auteure (écrivaine), mais aussi plasticienne. Ce qui nous vaut une poignée de ses dessins, dont les deux hilarants Superhéros en « connasse », « connard ». Concernant ses textes originaux, on ne peut résister à citer quelques aphorismes, courts comme des haïkus :
J’ai honte de l’arrogance de certaines formes de courtoisie.
J’ai honte de refuser un baiser alors que j’en crève d’envie.
J’ai honte des gens matériellement riches qui font croire qu’ils le méritent.
J’ai honte du marketing qui invente des envies sans valeur et cible les plus démunis.
J’ai honte de ceux qui ont la foi pour se dégager de leurs responsabilités.
J’ai honte de partager les fantasmes de certains imbéciles.

Bien vues, ces vérités nues. Pourquoi rougissez-vous ?

« La Honte : 50 nuances de rouge » par André Juillard et Nelly Maurel
Éditions i – (22,90  €) - ISBN : 978-2-37650-043-8
Tirage de tête cartonné 120 ex. numérotés et signés, avec jaquette : (95   €) – ISBN : 978-2-37650-047-6

Galerie

Les commentaires sont fermés.