Drakoo : un nouveau vaisseau pour Arleston…

Les gazettes le murmuraient depuis quelques mois et aujourd’hui nous y sommes : Christophe Arleston s’envole pour une nouvelle aventure éditoriale grâce à Olivier Sulpice, avisé boss des éditions Bamboo. L’arrivée de Drakoo, avec deux « o » comme Bamboo, risque de faire du bruit dans le landerneau éditorial. Arleston étant, ne l’oublions pas, l’un des grands artisans du lancement puis du succès des éditions Soleil. Trois premiers albums – et quels albums ! – sont au menu de cette fin d’année. Découvrons le premier, « Danthrakôn », qui débarque en librairie le 4 septembre.

Au coeur de la cité mythique de Kompian, où six races cohabitent aux côtés des humains, une vingtaine de mages exercent leurs talents. Parmi eux Waïwo le Mandriole, un grand magicien flanqué de trois élèves, le vaniteux Didore, Garman le novice qui ne pense qu’à manger et la blonde et belle Lerëh. Le soir venu,  elle apprend à lire à Nuwan, apprenti marmiton dans les cuisines du mage qui rêve de devenir lui aussi un grand magicien. L’acquisition par son employeur du Danthrakôn, précieux grimoire dont la graphie demeure mystérieuse, permet au jeune novice d’exhausser bien malgré lui son souhait.

Après l’avoir malencontreusement touché, l’ouvrage se vide de son écriture dont l’encre pénètre le sang, les larmes, le corps de Nuwan. Rejoint par Lerëh pas indifférente à son charme, ils sont traqués par le terrible inquisiteur Amutu, mais aussi par Funkre le duc mage en exil, premier possesseur du Danthrakôn. Terrorisés les deux jeunes gens n’ont plus qu’une solution, la fuite…

Tous ceux qui ont aimé « Lanfeust » seront comblés par cette nouvelle création de Christophe Arleston qui en possède tous les ingrédients. Personnages attachants et complexes, comparses  amusants tel Tinpuz, espiègle bestiole qui sait être utile à son maître lorsqu’il est en danger. Les dessins d’Olivier Boiscommun sont dans la droite ligne des dessinateurs qui ont collaboré avec Arleston (Tarquin, Mourier, Floch, Barbuccci…), alerte, drôle, grouillant de personnages insolites, riche en décors soignés aux couleurs sublimes signée Claude Guth. Né en 1971, Olivier Boiscommun dessine « Troll » sur scénario de Joann Sfar, puis travaille avec Dieter, Filippi, Jodorowsky, Dufaux, Runberg… Du beau monde ! La première édition est proposée avec un cahier graphique de huit pages commenté par Arleston.

Si Christophe Arleston signe le scénario de cette première série, les suivantes seront confiées à d’autres scénaristes. Et pas n’importe lesquels puisqu’il s’agit non pas de scénaristes BD mais de romanciers repérés par le directeur de collection, ayant fait leurs preuves dans la littérature fantastique. Ainsi, Isabelle Bauthian qui écrit « Dragon & Poisons » dont le premier album annoncé en octobre sera dessiné par Rebecca Morse, l’ouvrage suivant prévu en octobre lui aussi, « La Pierre du chaos » aura pour auteurs Gabriel Katz  et Stéphane Créty. L’an prochain Pierre Pevel proposera « Les Artilleuses » avec Étienne Willem au dessin, Olivier Gay «  Les Nécromants » pour Tina Valentino, puis « Démonistes » pour GeyseR. Après l’enterrement injuste de son cher Lanfeust MagArleston rebondit de belle manière pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. On peut se tenir au courant de l’actualité de Drakoo sur : https://www.drakoo.fr

Que ceux qui s’inquiètent pour l’avenir des autres créations de Christophe Arleston se rassurent, excepté « Lanfeust » dont la saga est bouclée, les autres séries se poursuivront au sein du catalogue Soleil (« Trolls de Troy », « Les Naufragés d’Ythaq », « Sangre », « Ekhö ») avec des nouveautés dès l’an prochain, toujours imaginées par Arleston, l’homme qui a vendu plus de 15 millions d’albums.

Henri FILIPPINI

« Danthrakôn  T 1 : Le Grimoire glouton » par Olivier Boiscommun et Christophe Arleston

Éditions Drakoo (14,50 €)_  ISBN : 978 2 4907 3502 0)

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.