25 BD pour la jeunesse, pour tous les goûts, pour tout l’été, …

C’est une tradition bien établie ; au début du mois de juillet, nous vous conseillons quelques bandes dessinées pour agrémenter les journées et les soirées de vos chères têtes blondes. Notre sélection est très large encore cette année, sans être exhaustive, elle couvre tous les âges de lecteurs ; du début du primaire à l’adolescence. La voici, subjective, forcément subjective mais elle donne des pistes pour amuser, intriguer et pourquoi pas instruire en suivant les conseils de certains maîtres du neuvième art.

Une sélection pour les primo-lecteurs, tout d’abord. Ils trouveront leur bonheur en feuilletant les ouvrages du Québécois Rémy Simard, que ce soit « Simone, joli monstre ! » aux éditions BD kids ou le très poétique « La Pierre de lune » aux éditions de la Pastèque.  Dans cette courte histoire, le petit Boris part en fusée sur notre satellite naturel pour en ramener une pierre afin que son amie Lily soit délivrée d’un sort : elle est toujours dans la lune !

De la Belle province, nous vient aussi Isabelle Arsenault, autrice de « la Quête d’Albert ». Dans ce petit livre cartonné, le jeune héros découvre une magnifique toile sur laquelle est peint un coucher de soleil sur la mer. L’endroit parfait pour lire son livre mais, ses amis viennent sans arrêt perturber cette saine activité. Il faut qu’Albert trouve une solution à ce problème sans vexer ses amis.

Dès l’âge de 4 ans, on peut feuilleter « Linette T2 : Le Dragon Saucisse », le deuxième tome muet de la série  « Linette ».

Linette c’est une fillette malicieuse qui a la faculté de transformer ses banales activités du quotidien en un environnement magique. De quoi démultiplier l’imagination du jeune lecteur qui ne sait pas encore lire.

Le cinquième volume de « Les Inséparables » s’attaque avec un didactisme teinté d’humour à une addiction très répandue de nos jours, celle aux écrans.

Elle touche même les tout petits. En fin d’ouvrage, un quizz permet aux élèves du primaire de connaitre leur degré d’addiction.

Bien avant l’énorme succès public et critique de « Dans la combi de Thomas Pesquet », Marion Montaigne avait écrit une BD sur l’espace.

Dans « Youri et Margarine », deux amis, Youri, une souris, et Margarine, un éléphant, veulent devenir cosmonaute pour explorer la comète à cacahuètes Cacahuétor.

Tout un programme déjanté et rocambolesque comme sait les mitonner l’autrice de « La Vie des très bêtes ».

Tout aussi désopilantes sont « Les Mégaventures de Maddox T1 : Alerte Yéti », une BD drôle et vive qui s’amuse de la peur du loup-garou ou des extra-terrestres envahissants.

Dans le deuxième volume de « Fleur de bambou », la forêt est de nouveau en danger car les pousses de bambous sont dévorées par on ne sait qui.

Les animaux et la fille des hommes devront faire preuve de solidarité et de courage pour faire toute la lumière sur ce mystère inquiétant. De belles valeurs mises en avant par Richard Marazano pour le dessin aquarellé de Cat Zaza.

Une autre histoire d’animaux sympathiques dans « Polar Bear in love », un manga tout en douceur qui décrit les amours compliquées d’un ours blanc et d’un phoque. De quoi faire fondre la banquise !

Puisque l’on parle d’animaux, il nous est impossible de passer sous silence l’adaptation en bande dessinée du film « Comme des bêtes » (The Secret life of pets). C’est Lapuss’ qui a scénarisé des planches gags bien troussées pour le dessin de Goum. De quoi rire avec chiens, chats, lapins et même cochons d’Inde, …

Des animaux, nous en trouvons à foison dans « L’extraordinaire abécédaire de Zoé Marmelade » dans lequel Guillaume Bianco stimule l’imaginaire des petits et des grands à partir de l’exercice contraint d’un abécédaire.

A chaque lettre correspond plusieurs mots contant un court récit dont la tonalité oscille entre bizarrerie et humour poétique. Il y a aussi des histoires en bande dessinée à partir de quelques-unes de ces lettres, de quoi admirer le trait virtuose de Marie Pommepuy, membre féminin du duo Kerascoët.

Pas d’animaux, mais des pirates dans le deuxième tome de « L’Île aux diables ».

Un récit de piraterie classique et efficace construit par un maître de la BD jeunesses d’aujourd’hui, l’auteur de « La Craie des étoile », Raphaël Drommelschlager, pour le dessin nerveux du jeune Grégory Saint-Félix.

S’il y en a un dont l’imagination n’est jamais au repos, c’est bien Pilo. Le jeune écolier inventé par Julien Mariolle se met au karaté dans le troisième volume de ses aventures, de quoi canaliser une énergie débordante mais pas l’humour de son créateur.

Pilo T3

Guillaume Bianco, le scénariste de « L’extraordinaire abécédaire de Zoé Marmelade », est bourré de talent, on le retrouve au dessin du troisième volume de « Zizi chauve-souris » écrit par Lewis Trondheim.

C’est un véritable bonheur de retrouver Suzie et son charmant animal de compagnie, une pipistrelle, pour des aventures débridées et toujours gentiment loufoques.

Toute aussi loufoques mais encore plus magiques sont les aventures décapantes d’Aliénor Mandragore.

La jeune fille qui a hérité des pouvoirs druidiques de Merlin dans la forêt de Brocéliande est de plus en plus attirée par la magie des fées dans le cinquième et dernier tome d’une saga publiée par les éditions Rue-de-Sèvres.

Si la jeunesse a besoin de rêver, de poésie, elle a aussi besoin d’actions, d’aventures et de grands espaces. Nous avons trois BD d’aventures à vous recommander chaudement pour cet été.

Avec la série « FRNCK », vous plongerez avec Franck dans un monde préhistorique dangereux mais follement excitant. Le cinquième volume marque le début d’un nouveau cycle très intrigant.

On vous a entretenu des qualités de la série « Eden » dans cet article sur le premier tome. Le second volume est de la même trempe, des révélations au compte-goutte pour un final surprenant.

« Perséus » revisite avec enthousiasme et beaucoup d’humour la mythologie gréco-latine et plus particulièrement le mythe de Persée. Il faut lire avec le sourire les deux tomes de cette série prometteuse.

Eden T2

Une petite pincée de pédagogie dans un océan de fictions et d’actions.

Les biographies de personnages historiques publiés par Dupuis, dans la collection La Véritable histoire vraie,  sont justes sur le plan historique avec beaucoup, beaucoup d’humour dans les dessins et les dialogues.

Nous vous recommandons particulièrement celle sur Attila.

Pour rester en classe, mais du côté des cancres, lisez « Bine », l’histoire d’un ado attachant en difficulté scolaire mais qui lutte pour deux choses qui lui apparaissent essentielles : attirer l’attention de la jolie Maxim et que ses parents lui offrent un chien, pourquoi pas !

Mimosa, deux strips

Je m’arrête un instant maintenant pour vous présenter rapidement deux bandes dessinées hors normes. « Mimosa, les choses changent … c’est énervant », de la tendresse, de la douceur dans des strips pourtant percutants sur le quotidien d’une fillette aux réparties fulgurantes. Le beau format à l’italienne met en valeur le travail d’Edith et Catmalou. Même format, mêmes qualités pour « Buck », l’histoire muette et nostalgique d’un chien perdu dans le grand nord. Nous vous renvoyons à notre article sur l’épisode précédent de « Buck », écrit et dessiné par Adrien Demont.

Terminons notre dernière chronique, avant nos propres vacances, par quelques mots sur des BD jeunesses connues de nos fidèles lecteurs.

Dans cet article, nous vous vantions toutes les qualités du tome 1 de « Des Lumières dans la nuit ». Faites-nous confiance, le tome 2 est du même acabit.

Petite madeleine personnelle, le dessin animé « Albator » a rythmé les après-midis de mes vertes années. Jérôme Alquié reprend le personnage créé par Leiji Matsumoto dans une BD au format européen, véritable hommage aux mangas du maître japonais.

Puisque l’on parle de maître, parlons de Franquin qui a donné quelques conseils au jeune Roger Brunel aux débuts des années 1970. Il lui envoie 19 pages de crayonnés accompagnés de textes d’explication. Imparable, pédagogique et toujours d’actualité, cette leçon du maître servira à tous les jeunes et moins jeunes, qui s’intéressent à ce média d’apparence si simple d’accès. Il faut lire « Ma Leçon de BD par Franquin ».

une leçon de Franquin

C’est tout pour cette veille de vacances, bon été et surtout bonnes lectures.

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Simone joli monstre ! T1 » par Rémy Simard

Éditions BDKids (8,95 €) – ISBN : 978-2-7470-9842-7

« La Pierre de lune » par Rémy Simard

Éditions La Pastèque (10,00 €) – ISBN : 978-2-89777-055-6

« La Quête d’Albert » par Isabelle Arsenault

Éditions La Pastèque (15,00 €) – ISBN : 978-2-89777-056-3

« Linette T2 : Le Dragon saucisse » par Jean-Philippe Peyraud et Catherine Romat

Éditions La Gouttière (10,70 €) – ISBN : 979-10-92111-95-8

« Les Inséparables T5 : Aminata est accro aux écrans » par Yannick Thomé et Nathalie Dargent

Éditions BDKids (7,95 €) – ISBN : 978-2-4080-1237-3

« Youri et Margarine, casting de cosmonautes » par Marion Montaigne

Éditions Tourbillon, collection Globule (9,95 €) – ISBN : 979-1-02760-748-8

« Les Mégaventures de Maddox T1 : Alerte Yéti » par Felix Laflamme et Claude DesRosiers

Éditions Presse Aventures (9,90 €) – ISBN : 978-2-89751-656-7

« Fleur de Bambou T2 : Le Mystère de la forêt dévorée » par Cat zaza et richard Marazano

Éditions Rue-de-Sèvres (12,00 €) – ISBN : 978-2-36981-539-6

« Polar bear in love T1 » par Koromo

Éditions Soleil manga (15,00 €) – ISBN : 978-2-3020-7561-0

« Comme des bêtes T1 » par Goum et Lapuss’

Éditions Dupuis (9,90 €) – ISBN : 979-1-0347-3892-2

« L’extraordinaire abécédaire de Zoé Marmelade » par Marie Pommepuy et Guillaume Bianco

Éditions Soleil, collection Métamorphose (22,95 €) – ISBN : 978-2-302-05971-9

« L’Île aux diables T2 : Louise » par Grégory Saint-Félix et Raphaël Drommelschlager

Éditions Glénat (11,50 €) – ISBN : 978-2-344-03304-3-001

« Pilo T3 » par Julien Mariolle

Éditions Bamboo (10,95 €) – ISBN : 978-2-81896-681-5

« Zizi chauve-souris T3 : Terreurs de jeunesse » par Guillaume Bianco et Lewis Trondheim

Éditions Dupuis (14,50 €) – ISBN : 978-2-8001-6984-2

« Aliénor Mandragore T5 : Le Val sans retour » par Thomas Labourat et Séverine Gauthier-

Éditions Rue-de-Sèvres (12,00 €) – ISBN : 978-2-3698-027-8

« FRNCK T3 : Cannibales » par Brice Cossu et Olivier Bocquet

Éditions Dupuis (10,95 €) – ISBN : 979-1-0347-3210-4

« Eden T2 : L’Ame des inspirés » par Carole Maurel et Fabrice Colin

Éditions Rue-de-Sèvres (15,00 €) – ISBN : 978-2-36981-661-4

 « Perséus T2 : L’Oracle d’Atlantide » par Antoine Ettori, Didier Ah-Koon et Thiên-Thanh Tran

Perseus T2

Éditions Delcourt (10,95 €) – ISBN : 978-2-413-01041-8

« Attila » par Pixel Vengeur et Bernard Swyssen

Éditions Dupuis (20,95 €) – ISBN : 979-1-0347-3266-1

« Bine T1 : Nom d’un chien » par Steven Dupré et Alcante

Éditions Kennes (10,95 €) – ISBN : 978-2-8758-0725-0

« Mimosa, les choses changent … c’est énervant » par Édith et Catmalou

Éditions Soleil, collection Noctambule (22,95 €) – ISBN : 978-2-302-075853-5

« Buck T1 : Le Chien perdu » par Adrien Demont

Éditions Soleil, collection Métamorphose (13,95 €) – ISBN : 978-2-302-07641-9

« Les Lumières dans la nuit T2 : Hicotea » par Lorena Alvarez

Éditions Vents d’Ouest (14,50 €) – ISBN : 978-2-344-02722-6

« Capitaine Albator T1/3 : Les doigts glacés de l’oubli » par Jérôme Alquié d’après Leiji Matsumoto

Éditions Kana (11,599 €) – ISBN : 978-2-5050-7051-1

« Ma Leçon de BD par Franquin » par Roger Brunel

Éditions Glénat (11,50 €) – ISBN : 978-2-344-03744-7

 

 

Buck

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>