F’Murrr : enlumineur des (al)pages (blanches)…

Il était temps que la bande dessinée rende hommage à l’un de ses créateurs parmi les plus doués et les plus originaux. F’Murrr, avec trois « r » – il y tenait -, était avare en amitié, mais lorsque vous aviez gagné sa confiance c’était un garçon adorable, doublé d’un passionné de BD.

Certes il ne mâchait pas ses mots lorsqu’il avait quelqu’un dans le pif, mais bien souvent ce n’était pas sans raison. J’ai d’ailleurs eu le grand honneur d’être un personnage de passage dans « Le Génie des Alpages », un geste d’amitié qui m’a fait chaud au coeur.

Richard Peyzaret est né à Paris le 31 mars 1946 dans un milieu modeste. Il fréquente le lycée Charlemagne, puis pendant six ans l’École des arts appliqués Duperré. Grand admirateur de Hergé et surtout de Franquin, il deviendra plus tard son ami. Il fréquente le fameux atelier 63 de la rue des Pyramides où oeuvrent Raymond Poïvet, Robert Gigi, Christian Gaty… ce qui lui permet de rencontrer René Goscinny. Ses premiers travaux : « Contes à rebours », sont publiés par Piloteen 1971. Deux ans plus, tard il propose les premières pages du « Génie des alpages », chef d’oeuvre de loufoquerie et de non sens qu’il poursuivra jusqu’en 2007 avec la publication d’un quatorzième et ultime album. Ne souhaitant pas se limiter à un seul univers, il crée « Naphtalène » pour Pilote, « Porphyrio et Gabriel » pour Le Canard Sauvage puis Circus , « Jehanne d’Arc » dans Métal Hurlantpuis (A Suivre), « Robin des Boîtes » dans Fluide Glacial, « Le Char de l’État », « Pauvre Chevalier », « Les Aveugles » aux éditions Carterman…Il réalise pendant plusieurs années les affiches de la Fête de la Transhumance de Die dans la Drôme où il est devenu une star du côté des alpages. L’album « Éloge de la pentitude » publié en 2002 chez Glénat reprend son superbe travail d’illustrateur. Depuis quelques années F’Murrr se faisait de plus en plus rare, devenu un ermite qui avait bien du mal à comprendre notre monde moderne. Il est décédé à Paris sans avoir publié le moindre album depuis dix ans, le 10 avril 2018.

Les éditions Dargaud publient deux superbes albums qui devraient permettre de savourer le travail hors des sentiers battus de ce créateur exigeant, loin des modes qui ont traversé l’histoire de la bande dessinée.

- « 2000 Meufs » est le résultat d’une conversation en 2009 entre le dessinateur et son éditeur, dessiner 2000 meufs comme il aimait le faire depuis de longues années pour les cartes de voeux originales envoyées à ses amis. Tout au long de l’année, installé à la terrasse des cafés, au restaurant, dans la rue… il a croqué des filles. Pas des pin up, mais des femmes vraies, des femmes femmes, loin des fantasmes, mais tellement craquantes. Bien sûr, il n’est pas arrivé à 2000, mais celles que propose cet album valent le détour. Cet ouvrage de format 132 x 212 mm offre 280 pages sublimes prouvant que le F’Murrr (avec trois « r ») en avait encore sous le capot. Le tirage de ce livre-objet est limité, ne manquez pas cet hommage inédit.

- Après sa publication dans le journal Pilote, les pages du « Génie des Alpages » ont été réunies à partir de 1976 dans une série d’albums à la maquette au cordeau sous peine de sévices graves tant F’Murrr était exigeant avec ses éditeurs. Si la collection Omnibusa publié deux albums en 1988 et 1989 avant d’être abandonnée, l’ouvrage soigné qui nous est proposé est digne des exigences de l’auteur et je crois qu’il aurait donné son feu vert. Outre la réédition des trois premiers albums, « Le Génie des alpages », « Comme des bêtes » et « Barre-toi de mon herbe », il est complété par des commentaires de Jean-Christophe Menu qui lui non plus n’a pas la langue dans sa poche. 168 pages au format 225 x 298 mm au coeur des alpages en compagnie d’Athanase le berger fantasque, de Naphtalène la jolie bergère, de Romuald le bélier… et de nombreux visiteurs de passage. Une oeuvre inventive, soutenue par une critique dithyrambique et un amour sans réserve pour ses admirateurs qu’il est temps de retrouver en librairie.

Henri FILIPPINI

« 2000 Meufs » par F’Murrr

Éditions Dargaud (19,99 €) – ISBN : 9782205080391

« Le Génie des alpages intégrale 1 » par F’Murrr

Éditions Dargaud (19,99 €) – ISBN : 9782205080384

Galerie

3 réponses à F’Murrr : enlumineur des (al)pages (blanches)…

  1. Brigh dit :

    J’ai toujours eu cet auteur dans un coin de ma tête. Rencontré lors du festival de Ligugé, j’avais pu passer une partie de la soirée avec lui et depuis, son « Robin des boites », son « Le petit tarot de F’Murrr » et sa « Spirella, mangeuse d’écureuils » sont toujours dans ma table de chevet. J’aimais beaucoup ses petits récits. Je vais donc sauter sur ce début d’intégrale pour son Génie que je ne connais que partiellement.

    • FranckG dit :

      Un peu comme toi Brigh. Sauf que tu ne cites pas « Les Aveugles », qui est un autre incontournable du génie (pour moi) ;-) Amitiés de la Loire (42) !