Grindhouse Stories : pop culture et univers de genre…

Après Log.in, Porn’pop, Un Pape dans l’Histoire, 9 ½ , les éditions Glénat lancent une nouvelle collection, Grindhouse dédiée à la pop culture et aux univers de genre. « Amazing Grace », premier album proposé sous ce label en est un bel exemple. A cinquante ans, la maison d’édition grenobloise fait preuve d’un solide appétit.

De l’anglais to grind, moudre et house, maison, ce terme désigne les salles de cinéma des années 70 qui présentaient des films d’horreur et d’exploitation. Cette nouvelle collection fait renaître cet esprit pop et indé en publiant des ouvrages où se mêlent horreur, western, polar, fantastique, science-fiction post-apocalyptique. Dans le sillage de Stephen King, Cormac McCarthy, Frank Miller, Alan Moore, George Romero, Joe Dante, John Carpenter ou Tobe Hooper, avec humilité mais aussi une bonne dose de talent, les auteurs de ce nouveau label ne s’interdisent aucun genre, inspirés par ces séries B dont ils sont les héritiers.

Olivier Jalabert, manager de la librairie Album Comics en 1995, collaborateur de Panini pendant dix ans, éditeur chez Soleil puis Ankama, responsable de Glénat Comicsdepuis 2014, dirige avec gourmandise cette nouvelle collection qui propose séries et one shot. « Amazing Grace », premier ouvrage proposé laisse espérer de belles nuits cauchemardesques.

En 2035, huit ans après une catastrophe nucléaire dont on ignore les causes, les États-Unis ne possèdent plus qu’une seule bande transversale allant de New York à la Californie ayant échappé à la contamination. John et sa fille Grace parcourent cette région en direction du Sud où le père espère trouver du travail. Mais Grace n’est pas une petite fille comme les autres, c’est une enfant de la bombe, née avec le corps recouvert de poils, ayant une croissance rapide, les mains munies de griffes acérées et des crocs redoutables en guise de dents. Mais comme les autres enfants elle aime les belles histoires, les bonbons et les poupées. Ils parviennent a déjouer les nombreux dangers jusqu’au jour où ils débarquent dans une orangeraie où le propriétaire protège Mandy, une enfant souffrant elle aussi des effets de la bombe…

Aurélien Ducoudray (1973) qui jusqu’à présent nous avait habitué à des récits documentaires plus « sérieux » (« La Faute aux chinois », « Bekame »), se régale en écrivant cette histoire qui lui permet de renouer avec une passion qui remonte à son adolescente et qui le tient toujours pour les films d’horreur. Bruno Bessadi (1974) publie « Zor et Dirna » chez Soleil puis « Bad Ass » chez Delcourt. A l’occasion de cet album il abandonne l’encrage pour la seule utilisation du crayon. Malgré ses cent pages de BD ont peut regretter la lecture un peu trop rapide de cet ouvrage inspirés par la technique des comicsUS. En fin d’album, un passionnant cahier de 48 pages présente croquis, crayonnés et entretiens avec les auteurs.

Deux autres ouvrages signés par des créateurs dont la réputation n’est plus à faire sont annoncés avant la fin juin :

- « Silencio » par Waxx et Gabriel Germain. Fraîchement débarqué dans une prison de Californie de sinistre réputation, un jeune délinquant peu causant est persuadé que sa rédemption par le terrain de basket (parution le 12 juin).

- « L’Agent » par Mathieu Gabella et Fernando Dagnino. Rhym, jeune lieutenant des stups, découvre à l’occasion du meurtre de son indic dans le métro quelle est une sorcière. Un pouvoir qui intéresse une unité d’agents spéciaux qui comme elles maîtrisent l’art de la sorcellerie (parution le 12 juin).

D’autres titres sont annoncés pour la rentrée : « Le Cimetière des Âmes » par Corbeyran et Francesco Manna, « Snow blind » par Ollie Masters et Tyler Jenkins et « The Red Clay chronicles » par Jérémie Guez et Roland Bosci, annoncé en avril mais reporté en octobre 2019.

Notons qu’il existe un version noir et blanc de cet ouvrage de format 20,9 x 32 cm vendue au prix de 25 €.

Henri FILIPPINI

«  Amazing Grace » T1 par Bruno Bessadi et Aurélien Ducoudray

Éditions Glénat (19,95 €) – ISBN : 9782344024584

Galerie

Les commentaires sont fermés.