« Simba Lee » : Charlier cuvée Spirou 1960…

Jean-Michel Charlier est l’auteur de séries incontournables au long cours, dans des domaines aussi divers que l’aviation, le scoutisme, le journalisme, le western… L’aventure africaine a aussi souvent titillé le scénariste qui, malgré plusieurs tentatives, n’est pas parvenu à imposer un héros. Simba Lee est de ceux-là, rejoignant les séries « Spirou et Fantasio », « Le Vieux Nick », « Buck Danny », « Timour », « Sandy », « Gaston », « Les Castors », « Marc Dacier », « Jerry Spring », « L’Oncle Paul », « Tif et Tondu », « Johan et Pirlouit »… Bonjour la concurrence !

C’est au cœur de l’Afrique encore coloniale qu’évolue Simba (le lion) Lee, le meilleur guide et le plus habile chasseur de fauves de toute l’Afrique centrale. Harper lui propose la somme rondelette de 10 000 dollars pour le conduire dans la région des marais de Dialo, au centre du Moyen Congo, en bordure de la forêt équatoriale où vivent animaux sauvages et tribus hostiles. L’homme souhaite découvrir l’énigmatique lukuata : un monstre gigantesque dont les empreintes ont été photographiées en 1929 par un missionnaire. Malgré les hésitations de Simba Lee, les deux hommes seront rejoints par le loufoque Lambert Troulouloup de la Garenne-Bezons, gagnant d’une tombola, et par la blonde et obstinée Christine Navarre qui recherche son père géologue disparu dans la région depuis plusieurs mois. Ces personnages aux caractéristiques chères à Jean-Michel Charlier se lancent dans un dangereux safari aux multiples rebondissements. Bien que délicieusement teintée de nostalgie, cette histoire se lit encore avec beaucoup de plaisir, d’autant plus que les dessins d’Herbert n’ont pas pris une ride.

Après Tiger Joe dessiné par Victor Hubinon, né dans La Libre Belgiqueen 1950, et Kim Devil avec Gérald Forton, héros de quatre longues histoires publiées dans Spirouà partir de 1953, Simba Lee débute sa première aventure dans le n° 1138 de Spiroudu 4 février 1960, pour se conclure dans le n° 1163 du 28 juillet. C’est la troisième tentative de Jean-Michel Charlier pour imposer le personnage d’un broussard. Une fois encore la sauce ne prend pas et le héros disparaît de l’hebdomadaire après un second épisode.

Herbert, pseudonyme de Herbert Geldhof (1929-2007), fait ses débuts dans la bande dessinée en 1959 en réalisant de « Belles Histoires de l’oncle Paul » écrites par Octave Joly dans Spirou. Il crée « Simba Lee » avec Jean-Michel Charlier, puis en 1962 « Diego » avec Charles Jadoul. Assistant de Jijé, il campe en 1964 le « Docteur Gladstone » qu’il poursuit, seul, jusqu’en 1970. Quelque peu déçu par le peu de succès de ses histoires, il abandonne la bande dessinée pour se consacrer à la peinture et à la sculpture. À l’aise lorsqu’il s’agissait de dessiner des animaux et des paysages de brousse, bien qu’inspiré par le grand Jijé, Herbert ne manquait ni de dynamisme ni d’originalité.

Proposées dans Spirouen couleurs ou en bichromie, les planches de « Simba Lee » ont été restaurées et remises en couleurs par l’excellent Vittorio Leonardo. Ces nouvelles couleurs, bien que différentes de la version originale (voir la comparaison proposée ici) gagnent en chaleur et en unité.

Né en 1938 à Naples, Vittorio Leonardo est entré chez Dupuis comme photograveur avant d’ouvrir le studio Leonardo en 1968 qui assurait la mise en couleurs de la plupart des histoires du journal. Depuis quelques années, il se spécialise dans la restauration d’œuvres anciennes (comme « Sylvain et Sylvette »). Dessinateur, il a réalisé de nombreux gags et histoires de « Rantanplan » d’après Morris.

Inédit en album (si l’on excepte une édition pirate), cet ouvrage de 68 pages au format 22 x 30 cm bénéficie d’une superbe couverture de Michel Faure et d’une préface passionnante et érudite de notre ami Gilles Ratier. Il existe un tirage de tête limité à 99 exemplaires accompagnés d’un ex-libris (www.fordisbookandpictures.fr). Nous ne dirons jamais assez notre gratitude envers Salvatore Biddau qui exhume de belle manière ces merveilles du grand Charlier jusqu’alors inédites en albums.

Le second volume, « La réserve de Karapata », est annoncé pour l’an prochain.

Henri FILIPPINI

« Simba Lee T1 : Safari vers Dialo » par Herbert et Jean-Michel Charlier

Fordis Patrimoine (23 €) — ISBN : 9 791 095 720 164

Galerie

Une réponse à « Simba Lee » : Charlier cuvée Spirou 1960…

  1. Kroustiliyon dit :

    Très bel album, dans cette collection qui vaut la peine de vraiment s’y intéresser ! Merci à l’éditeur de faire revivre toutes ces belles histoires de JMC !! Et j’espère réellement que les séries iront jusqu’au bout des programmations. Quel plaisir d’enfin découvrir les Thierry le Chevalier, les Guy Lebleu, la série Michel Brazier (bien inspirée du scénario de la TV…) , et le reste. Bravo !