Fluide glacial cherche super héros…

Étonnant clin d’oeil à son propre destin, au coeur d’une tourmente qu’il n’a jamais connue aussi dévastatrice, le mensuel d’Umour & Bandessinées (depuis 1975) propose un numéro série Or spécial Super Héros. Et c’est bien d’un super héros dont Olivier Sulpice, son nouveau propriétaire, a besoin pour le sortir d’une période difficile. Tout « nouveau » rédacteur en chef, Jean-Christophe Delpierre sera-t-il ce sauveur tant attendu ?

Lorsque les éditions Bamboo rachètent Fluide glacial , Yann Lindingre alors rédacteur en chef depuis 2012, a déjà transformé le journal en un magazine expérimental proposant une BD humoristique où dominent ces « gribouillis » qui irritaient tant Gotlib son fondateur. Alors que les ventes chutent toujours, Olivier Sulpice lui conserve sa confiance. C’est à l’occasion des vingt ans des éditions Bamboo que le nouveau patron annonce le départ de Lindingre. Il est remplacé par Jean-Christophe Delpierre, qui a déjà conduit le vaisseau Fluide Glacial de Mars 1990 (numéro 165) à janvier 2002 (numéro 307). Après une période déjà perturbée où se sont brièvement succédés Ronan Lancelot et Albert Algoud, Fluide glacial a connu dix années de bonheur sous le règne bon enfant de Thierry Tinlot, ancien boss de Spirou. Son départ, pour le quotidien belge Le Soir, voit une nouvelle fois le magazine connaître de fortes turbulences.

Delpierre qui vient du groupe Média Participation où il dirigeait le département Médiatoon et la collection Chroniques a deux ans pour remettre Fluide Glacialsur les rails. Lui qui a repris le destin du journal où se pressaient Gotlib, Solé, Hugot, Frémion, Léandri, Édika, Maester, Binet, Gimenez, Larcenet, Ferri, Gaudelette, Goossens, Foester, Blutch, Thiriet, Lamorthe, Moerell, Rélom, Ferri… mais aussi ses découvertes, Lelong, Clarke, Coyotte, Rélom, Julien et Mo CDM, Tronchet… se retrouve avec une coquille presque vide. Certains auteurs « historiques » ne sont plus de ce monde, d’autres sont partis comme Binet, Rélom, Ferri, Blutch, Larcenet, Clarke, Margerin, De Pins, Gaudelette… ou ont été remerciés.

Redonner confiance aux quelques fidèles encore en poste, découvrir de jeunes auteurs ayant l’ADN Fluide, faire revenir les déserteurs, ne sera pas chose facile pour le nouveau rédacteur en chef éloigné du monde de la bande dessinée depuis de longues années. Fluide glacial n’a pas besoin de simples retouches, mais d’un traitement de choc et avant tout les départs volontaires ou non des auteurs qui ont transgressé les règles édictées par les pères fondateurs. Mais le titre est encore porteur, Delpierre en bon biker dur à cuir et l’avenir du journal prometteur.

Revenons à ce Hors série qui propose deux belles couvertures différentes. La première est signée par le vétéran Jean Solé, la seconde par son fils Julien sous le pseudonyme Julien CDM. Après seulement deux mois de présence à la tête du journal du nouveau rédacteur en chef on ne pouvait pas espérer un changement radical et c’est le cas. Clin d’oeil avec le passé glorieux  avec des reprises de « Super Moufles » par Goossens, de « Superdupont à New York » par Kurtzman et de « La Saga du patineur d’argent » par Gotlib. Pour le reste, il faut faire avec le bon… et le moins bon : un excellent « Fulgorolaque » de Julien CDM, « Le Malaise de Superman » de Le Borgne, « SSM » de Caritte et Thiriet, « Mégabras » de Bouzard, « Discount héros » de James et Mirror, « Les 4 sociétaux » de Hugot, « The Amazing Bibi » de Mo/CDM, « BarMan de Devig, « Super super pouvoirs » de Libon… et les prestations de quelques auteurs arrivés sous l’ère Lindingre, Grossetête, Bernstein, Geoffroy Monde, Pochep, Soulcié, Zanello, Erre… Un numéro honorable en espérant que la véritable révolution qu’attendent les lecteurs du journal ne se fera pas attendre trop longtemps. (Fluide glacial Série Or n° 86, 100 pages en couleurs, 6,50 €, en kiosque).

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.