« De Gir à Moebius » : naissance d’une légende…

Du réalisme de Gir au minimalisme esthétique de Moebius, cet ouvrage tente de répondre à la question « Comment devient-on un génie ? ». De ses débuts sous le regard bienveillant de son maître Jijé aux premiers travaux dans l’hebdomadaire Pilote, page après page nous assistons à la naissance de l’un des plus grands créateurs de l’histoire du 9ème art.

Né en 1938 à Nogent-sur-Marne, le jeune Jean Giraud, entre une mère fantasque divorcée et des grands-parents sévères, est admis à l’école des Arts Appliqués à l’âge de 16 ans. Il y rencontre Jean-Claude Mézières et Patrick Mallet. A leur tour, ils rendent visite à Joseph Gillain, alias Jijé, qui leur prodigue de précieux conseils. Leur rêve d’Amérique, il faut de l’argent pour traverser l’Atlantique, les pousse à proposer de nombreux travaux dans les revues modestes de l’époque. C’est ainsi que le futur Moebius travaille pour Far West, de Marijac où il campe ses premiers héros dans un style humoristique : « Frank et Jérémie ».

Ce sont ensuite Coeurs-Vaillants et Fripounet et Marisette, les hebdomadaires des éditions de Fleurus, mais aussi Bonux Boy et Total Journal, magazines publicitaires lancés par Benoît Gillain, fils de Jijé. Jean Giraud entre à Piloteen 1963 et « invente » Moebius deux ans plus tard dans le mensuel Hara-Kiri. C’est une sélection de ces travaux de jeunesse que regroupe cet ouvrage qui fait regretter une véritable intégrale de l’ensemble de ces pages que peu de lecteurs connaissent. L’absence de son oeuvre majeure de la période Fleurus, « Un Géant chez les Hurons » (scénario Noël Carré), parue dans Coeurs-Vaillants en 1957 est incompréhensible. Histoire de vous faire saliver nous vous en offrons une page.

On se console en savourant « Le Roi des bisons » publié dans Coeurs-Vaillants,« Le Hors-la-loi », « Le Retour du galérien » ou encore « Le Lac des émeraudes » récit de 4 planches qui donne son titre à ce recueil, parus dans Total Journal, mais aussi des courtes histoires issues de Pilote et Tintin...


Cet album de 136 pages est une réédition du premier volume de la collection Gir 0euvres publié en 1981 aux Humanoïdes Associés et depuis longtemps épuisé. Un tome 2 paru deux ans plus tard, « Le Tireur solitaire » est surtout consacré aux illustrations et aux couvertures. Le présent album de format plus grand (24 x 32 cm) bénéficie d’un meilleur papier et d’une meilleure impression. On y trouve l’ensemble des pages de bandes dessinées de l’édition originale, la préface émouvante de Jijé et en complément une excellente postface inédite de 12 pages agréablement illustrée signée Claude Ecken, malicieusement titrée « Le Garage hermétique de Gir

À propos de Jean Giraud, retrouvez nos articles patrimoniaux : Pour se souvenir de Jean Giraud (alias Gir ou Moebius)…,  Et Gir redevint Moebius… : genèse ! et

Pour se souvenir de Moebius…

Henri FILIPPINI

« De Gir à Moebius, le lac des émeraudes » par Jean Giraud

Les Humanoïdes Associés (24,95 €) – ISBN : 9 782731 629262

Galerie

2 réponses à « De Gir à Moebius » : naissance d’une légende…

  1. Franck G dit :

    Un album (pirate je présume) « Un Géant chez les Hurons » daté 1979 (par fantaisie ?) est en vente (cher) sur Rakuten. Il est clair que ce genre d’édition fait envie…

  2. Franck G dit :

    Et au passage, qui aurait ces numéros et aurait l’amabilité de compléter l’année 1957 de Coeurs Vaillant sur BDoubliées.com, puisque Giraud n’y apparait pas ?