Entretien avec Zep, Dominique Bertail et Laurent Astier.

Est-il besoin de les présenter ? Mais non, on ne parle pas d’un nouveau « Titeuf », qui viendra en fin d’année ! Enfin, pas précisément, mais Zep nous l’explique, en nous annonçant aussi un nouveau « Captain Biceps ». Hein ? Et les autres, M’enfin, c’est évident ! De la SF, du western…ou alors du western, et de la SF… Et surtout, du talent, du talent…

À l’affiche du début d’année chez Rue de Sèvres, Zep (le «Papa» de Titeuf comme on dit chez les autres) et Bertail (également dessinateur du western transgenre dans Fuide glacial : « Mondo Reverso ») commettent avec « Paris 2019 » une des plus belles surprises de ce début d’année :  un implacable, effrayant et (malgré tout) humaniste récit d’anticipation autour des avancées technologiques (Lire :Le nouveau Zep et Bertail va vous transporter !)

Avec une héroïne comme héros musclé et poilu (non, pas poilu, pardon, ça c’est pour Bertail !), à la fois pute  « au grand cœur » comme on (enfin nous !) les aime et aventurière meurtrière comme on ne veut pas forcément côtoyer, Laurent Astier se frotte enfin au Western avec une indéniable réussite, rempli de bruit et de fureur (Lire : Laurent Astier investit l’Ouest sauvage…)

Bref, on aime (si vous n’aviez pas compris) et ils en parlent très bien (même avec des macarons dans la bouche, mais ça, vous ne le découvrirez qu’en visionnant notre rencontre)  !!  Allez, roule…

Galerie

Les commentaires sont fermés.