Mickey parade géant/Picsou magazine : les canards à la Une…

Une fois encore les 2 magazines de Disney nous invitent à patauger dans la mare aux canards. Le premier expédie ce pauvre Donald dans les étoiles, le second – au nom de l’écologie – s’apprête à abandonner ses traditionnels gadgets en plastique au profit d’une pagination plus importante.

La douzième livraison du trimestriel Mickey parade géant présente l’intégralité de « Donald Quest » mini série publiée à l’origine aux États-Unis entre 2016 et 2018. Une météorite interrompt Mickey comptant fleurette à Minnie, tandis que Donald échappe à la corvée de nettoyage en partant à la chasse aux Rapetou transformés en trois météoromonstres en route vers le manoir du mouflon moucheté, la résidence de son grigou d’oncle. Nous sommes dans la galaxie de Féodarnia où Donald peut compter sur l’aide sans faille de ses neveux Riri, Loulou et Fifi et celle de Mickey le fameux chasseur chargé d’apporter à Géo le marteau magique qui renferme un morceau de dragonite. Nos canards se déplacent à bord des mégatraqueurs, redoutables drakkars cosmiques.

Côté obscur, le Fantôme noir maître des météores, Pat qui rêve de s’emparer du marteau, Miss Tick toujours prête à s’attaquer à Picsou, sans oublier Basilic le sorcier et Zantaf le mage et les redoutables météoromonstres qui crachent le feu. Curieusement, le héros c’est Donald qui, malgré sa maladresse et ses colères, fera preuve de courage. Par la grâce de l’imagination sans fin de ses créateurs la « famille » Disney est une fois de plus confrontée à un univers qui n’est pas le sien. Elle aborde ici de belle manière l’héroïc Fantasy mêlant « Star Wars », « Pokémon » ou encore « Game of Thrones ». C’est le scénariste italien Stefano Ambrosio (240 histoires Disney au compteur) et l’américain Pat McGreal qui ont imaginé cette quête, aidés par Ricardo Pesce, Ciro Canglialosi, C. Pericoli, D. AIcardi… dessinée par Andrea Freccero, V. Mangiatordi, M. Mazzarello, M. Forcelloni ; A. Pastrovicchio. Vous l’aurez compris, bien que destiné aux Etats-Unis, ce récit est du pur Disney transalpin. (360 pages couleurs, 5,95 €, en kiosques).

Si le numéro 541 de Picsou magazine fait l’actualité ce n’est pas pour son contenu qui propose surtout des reprises d’histoires cent fois déjà publiées, mais parce qu’il est le dernier à offrir un gadget à ses jeunes lecteurs. Carl Barks, le créateur du personnage est mis à contribution et c’est au nom de son amour pour la nature qu’enfin l’éditeur abandonne le traditionnel gadget en plastique. Le lance-ball offert avec ce numéro est donc le dernier cadeau car comme dit le professeur Müller « 1970 : le plastique, c’est fantastique !, 2019 le plastoc, c’est que du toc !!! ». Le prochain numéro de Picsou magazine sera donc sans plactoc mais avec deux fois plus de pages. On applaudit bien fort… à condition que ce ne soit pas deux fois plus de reprises, mais qu’enfin la création soit présente en force dans le mensuel. Rendez-vous est pris le 3 avril puisque notre canard prend un mois de vacances, pour la chronique de ce futur numéro écolo. (N° 541, 148 pages couleurs, 4,90 €)

Henri FILIPPINI

Galerie

5 réponses à Mickey parade géant/Picsou magazine : les canards à la Une…

  1. Crissant Clavier dit :

    Plus de plastique et l’éternel recyclage de mêmes histoires……

    Quand on sait qu’une des raisons de l’arrêt du Psykopat de Carali est la volonté de ne plus faire tomber des arbres pour faire de la pâte à papier et le souci du bilan carbone induit par le transport……

    Après les bobos,la BD contrariée par les écolos…..

  2. lorenzo dit :

    Arrêt du gadget pour raison écologique, la bonne blague! La vraie raison est financière. Déjà de mensuel, il est passé bimestriel avec un vide rédactionnel sidéral… ça sent le sapin. Mes gosses ne l’ouvrent même plus, comme Spirou. Dans ce dernier cette semaine, j’ai montré à mes gamins la dernière histoire scénarisée par Yann pour avoir un avis. Ils ont trouvé le dessin trop vieux comme le reste et me disent de ne plus l’acheter! Franchement, j’ai de la peine mais ce n’est pas en faisant des économies sur tout pour contenter les actionnaires que la situation va s’améliorer. Amen.

    • Le lieutenant de frégate dit :

      Financière ? Oui et non ; le gadget avait un coût certes, mais sa pertinence était surtout mise à mal par le fait qu’il s’agissait de produits qu’on pouvait trouver à la caisse de n’importe quel hypermarché. Il y a trente ans seuls Pif et Picsou Mag proposaient des cadeaux, aujourd’hui ça s’est banalisé et il y a d’autres moyens de rendre ces magazines attractifs comme en témoigne le succès considérable de Super Picsou Géant ou des Trésors de Picsou. Merci pour le vide rédactionnel sidéral, j’y contribue et je suis heureux d’apprendre que nos textes ne contiennent que du vent :D Pour le reste on ne se porte pas trop mal et nous accueillons avec plaisir vos vœux relatifs à notre prospérité ainsi que votre fine analyse de nos intentions les moins avouables ! Henri, il y aura bien de l’inédit dans la nouvelle formule : pas de création d’histoires à proprement parler (ce n’est plus la politique de DHP depuis plus de dix ans) mais beaucoup de contenu annexe et la traduction d’histoires inédites en France. Ça plaira ou pas, l’avenir nous le dira :)

  3. Crissant Clavier dit :

    Pendant que Psykopat et Lanfeust Mag arrêtent, d’autres reprennent le collier avec un nouveau trimestriel nommé L’AVENTURE ,édité les Editions du Tiroir ,sortie prevue pour mars 2019,chapeauté par Alain de Kuyssche, ancien rédacteur en chef de Spirou et de Télé Moustique. Le numéro 0 a été dévoilé fin janvier, à l’occasion du festival d’Angoulême.
    André Taymans s’investi beaucoup,notamment avec deux nouvelle séries, plus une avec Walthéry :Sophia Stromboli .
    On retrouvera aussi antonio Cossu présent dans le journal de spirou avec les histoires alarmantes et boskovitch,Benoî qui lui aussi a fait quelques histoire pour le journal spirou sur la même période.

    https://m.facebook.com/editionsdutiroir/

    https://www.sandawe.com/fr/membres/31880

    https://www.sandawe.com/fr/projets-auto-finances/l-aventure (Tiens,on parle de FORMAT »roman graphique » ! )

    https://www.editions-du-tiroir.be/2018/12/09/creation-dun-nouveau-magazine/

  4. Michel Dartay dit :

    On leur souhaite bonne chance, j’acheterai le premier numéro… maintenant le secteur de la vente kiosque est difficile…