Tonnerre de bulles : triple actualité pour les Petits Sapristains…

Animée par l’infatigable Yannick Bonnant, l’association des Petits Sapristains débute 2019 en fanfare avec trois nouveautés aux tirages limités mais aux contenus généreux. Tardi et Dominique Grange, Frank Margerin, Christian Cailleaux et Benoît Peeters se livrent au fil d’entretiens passionnants et richement illustrés.

Dix-neuvième livraison pour Tonnerre de bulles !  le magazine de format poche qui, dans sa classique présentation tête bêche, nous invite à rencontrer deux auteurs dont les carrières ont toujours été à contre courant : Régis Cahon signe un entretien avec Christian Cailleaux, voyageur dans l’âme, amoureux de la mer, capable de magnifier les ambiances d’un trait minimaliste mais oh combien parlant. Scénariste des célèbres « Cités obscures » pour Schuiten, mais aussi romancier, critique, théoricien, cinéaste, professeur, c’est Benoît Peeters un homme aux fonctions multiples qu’a rencontré Raymond Larpin. Ces deux portraits illustrés de documents souvent inédits sont complétés par une rencontre avec Jérôme Eho, auteur lui aussi à plusieurs facettes (« Nous irons tous en Normandie ») et un entretien avec Avril Tembouret, documentariste de l’intime. Les reproductions en couleurs des affiches des prochains salons BD sont présentées en complément. (80 pages, 6,50 €).

Un très bel ouvrage hors série propose des entretiens croisés avec le couple Jacques Tardi/Dominique Grange, inséparables depuis leur rencontre en 1978 aux éditions du Square alors que se préparait la revue B.D.. Si leurs activités ont été longtemps séparées, les chansons de Dominique dénonçant guerres et oppressions et les images de Jacques donnent naissance depuis 2008 à des ouvrages originaux : « Des lendemains qui saignent », « Le Dernier assaut »… Au cours de huit heures de deux longues discussions avec Laurent Assuid et Christian Marmonnier, le couple, en mars et octobre 2018, s’est livré à de passionnantes confidences. Résultat : un ouvrage d’exception aux illustrations inédites ou peu connues. Un album de 112 pages couleurs de format 19 x 25 cm sous couverture souple vendu 16 € port compris. Il existe une version cartonnée au dos toilé accompagnée d’un ex-libris au tirage limité à 350 exemplaires au prix de 65 €.

Enfin, un autre numéro hors série de Tonnerre de bulles !tout en couleurs est entièrement consacré à Frank Margerin. Présentation classique tête bêche avec d’un côté quarante pages d’hommages à Lucien « qui mettent la banane », réunis au fil des années par le dessinateur. Ils sont proposés par les copains : Ben Radis, Druillet, JC Denis, Zep, Meynet, Bar 2, Caza, Vuilemin, Cabanes, Gibrat… L’autre partie présente un long entretien réalisé par Laurent Assuid, maître d’oeuvre de cet ouvrage qui brosse un portrait chaleureux d’un auteur dont la gentillesse fait l’unanimité dans la profession. Un récit inédit de huit pages, « tranches de NicoBrie », signé Nicoby est proposé dans cet ouvrage aux illustrations nombreuses. L’édition souple de format A5 de 88 pages au tirage limité à 350 exemplaires avec trois ex-libris est vendue 13,50 €. Il existe une édition cartonnée toilée, tirée à 250 exemplaires avec en prime 12 ex-libris signés au prix de 59 €. (Les Petits Sapristains, La Chênaie Longue, 35500 – Saint-Aubin-Des-Landes).

Ventes dans certaines librairies spécialisées ou directement auprès de l’éditeur.

Henri FILIPPINI 

Galerie

Les commentaires sont fermés.