Jeremiah entre dans La Grande Bibliothèque

Après « Blake et Mortimer », « Comanche », « Johan et Pirlouit » et « Thorgal », « Jeremiah » fait son entrée dans La Grande Bibliothèque, la prestigieuse collection initiée par Frédéric Niffle. Un honneur amplement mérité qui permet de savourer en format XXL et en noir et blanc le travail d’un de nos plus grands créateurs réalistes : Hermann. Une heureuse initiative due à celui qui fût rédacteur en chef de Spirou pendant dix ans et provisoirement de nouveau à la tête de l’hebdo des éditions Dupuis (voir notre récente « Actu »).

À la fin des années 1970, Hermann est le grand dessinateur réaliste de l’hebdomadaire Tintin avec deux séries phares imaginées par Greg : « Bernard Prince » et « Comanche ». Lassé par une collaboration qui tourne en rond, il rêve de se lancer dans une nouvelle série dont il serait l’auteur complet. Koralle, filiale du groupe allemand Springer de Hambourg, lançant un hebdomadaire aux visées européennes, c’est pour leur nouveau journal baptisé Zack qu’il crée en 1979 « Jeremiah ». Les débuts de la publication en langue française seront laborieux, passant de Métal hurlant à Super-As pour la presse, des éditions de Fleurus à Novedi-Hachette pour les albums qui atterriront finalement chez Dupuis à partir de 1988. C’est cet éditeur qui en propose aujourd’hui une version sublime sous le label Niffle dont il a été l’acquéreur voici quelques années.

Ce premier album reprend les six premiers épisodes de cette saga post-atomique crépusculaire : « La Nuit des rapaces », « Du sable plein les dents », « Les Héritiers sauvages », « Les Yeux de fer rouge », « Un cobaye pour l’éternité » et « La Secte » réalisés de 1979 à 1981. Jeremiah, loyal et positif et son compagnon Kurdy que le scrupule n’étouffe pas, parcourent inlassablement un monde futuriste en lambeaux où la vie d’un humain ne vaut plus grand chose. Chaque étape leur permet de croiser des populations différentes où parfois émerge une note d’humanité. Près de quarante épisodes ont été réalisés à un rythme de métronome et le duo improbable poursuit toujours sa route sans fin. Hermann imagine un univers glauque où ce qui subsiste des villes de jadis dévastées sert de repère à des potentats locaux cruels sans foi ni loi. Entre western et aventure fantastique, deux genres où il excelle, Hermann se régale tout en offrant le meilleur de lui-même à ses fidèles.

Si la trame de certains scénarios laisse parfois le lecteur sur sa faim, on ne peut pas toujours avoir l’idée géniale au bon moment, toutes les planches de cette oeuvre monumentale sont superbes. D’où l’intérêt de cet ouvrage qui permet de savourer dans les meilleures conditions possibles le travail en noir et blanc du dessinateur enfin reconnu par ses pairs à Angoulême, en 2016. Aucun dossier ni commentaire n’accompagnent ces planches, qui se suffisent à elles-mêmes. Un enchantement pour les yeux qui permet de découvrir ce classique de l’aventure fantastique sous un autre angle, celui du chef d’oeuvre ! L’album de format imposant  27 cm x 34 compte 282 pages en noir et blanc imprimées sur papier de qualité sous couverture cartonnée avec jaquette. Il est accompagné d’un tiré à part en couleur reprenant la couverture de l’album « Les Yeux de fer rouge ».

À noter que Frédéric Niffle alors éditeur avait débuté la publication sous le label Niffle-Cohen d’une intégrale en noir et blanc de « Jeremiah » de 160 pages de format 195 x 245 de 1998 à 2001. Seulement trois albums réunissant trois épisodes chacun ont été publiés. Pour les inconditionnels de la couleur il existe aussi à un prix plus modeste une fort belle intégrale en couleurs proposée par Dupuis à partir de 2005, réunissant quatre épisodes par volume.

Henri FILIPPINI

« Jeremiah : Intégrale N&B » T1 par Hermann

Éditions Niffle/Dupuis (49 €) -  ISBN : 978873930738

Galerie

Une réponse à Jeremiah entre dans La Grande Bibliothèque

  1. Olivier Northern Son dit :

    Comme j’ai les premiers tomes en N&B petit format, je continuerai peut-être la série à partir du tome 3 grand format… mais j’aurais préféré continuer la série au même format…