Fumetto numéro 108 : Don Camillo à la Une…

Étonnants italiens qui rendent hommage à Giovannino Guareschi, né dans la région de Parme en 1908, journaliste, dessinateur humoristique, directeur du journal satirique Il Selvaggio et surtout auteur de 346 épisodes de « Don Camillo » publiés dans Mondo Piccolo de 1946 à 1968. Bien d’autres articles passionnants nous sont offerts dans ce magazine qui tous les trois mois dit tout sur le monde des Fumetti.

C’est sous une couverture de Francesco Bisaro que s’ouvre cette nouvelle livraison deFumettoqui rend hommage à Giovannino Guareschi, père de Don Camillo et Peppone. Il faudra attendre 2011 pour découvrir les premières planches d’une adaptation sérieuse en bande dessinée par Davide Barzi, puis d’autres, des aventures du célèbre « Don Camillo »  chez ReNoir Comics (seize albums publiés à ce jour). Le personnage est connu du monde entier grâce à son interprétation par Fernandel (avec Gino Cerv dans le rôle de Peppone) au cinéma. La vie de son créateur, Giovannino Guareschi (1908/1968), est longuement présentée au fil d’articles passionnants signés Alberto Brambilla, Gianni Brunoro, Antonio Cadoni et Nazareno Giusti. On peut découvrir des extraits de ses rares bandes dessinées, « La Famaglia Brambilla », « Il Dottor Mabuse », sa riche carrière de romancier, d’humoriste, son combat contre le fascisme qui l’a conduit en camps de concentration… S’il est peut connu en France, son nom en Italie est respecté et honoré. Une exposition près de Parme, un ouvrage composé d’hommages réalisé par 25 pointures de la bande dessinée (Alessandrini, Ambrosini, Brindisi, Cavazzano, De Vita, Manara, Giardino, Venturi, Zaghi…) a été proposé l’an dernier.

Mais Don Camillo n’est pas le seul attrait de ce numéro où l’on peut aussi savourer la seconde partie de l’étude de Bruno Caporlingua consacrée à la « Bédé confessionale » et qui a pour thème l’édition confessionnelle française. Un texte à la fois riche et documenté. Grand article d’Alberto Becattini sur la vie et la carrière de Steve Ditko accompagné d’une bibliographie complète de ce dessinateur à la carrière longue et imposante. Intéressante étude de Carlo Montanaro qui donne la liste de tous les articles consacrés à Hugo Pratt dans la presse, du premier réalisé en Argentine en 1957 dans Atelier, au dernier référencé publié en 2005 dans Scuola di Fumetto. Il en manque probablement, mais le travail effectué est impressionnant et utile.

Pino Jubatti se penche sur le « cas Salgari », écrivain de romans populaires au début du vingtième siècle dont les oeuvres ont fait le bonheur des jeunes lecteurs des illustrés de l’entre deux guerres en Italie mais aussi en France. Entretien avec Alfredo Nocerino (946) auteur de couvertures de romans, d’affiches mais aussi de revues de BD, Balboa, Sabato Sera, Dick Drago, Jacula… Enfin, hommage plus que mérité à Leone Frollo le « Maître du Rialto », prestigieux dessinateur vénitien récemment disparu à 87 ans (« Casino », « Biancaneve », « Yra », « Mona Street »…). En fin de magazine, en une dizaine de pages, la rédaction présente toutes les nouveautés BD du trimestre que ce soit en kiosques ou en librairies et elles sont nombreuses.

Encore un numéro indispensable de cette revue de grand format toute en couleur qui comblera les amateurs de bandes dessinées italiennes.

On peut recevoir Fumettoen souscrivant un abonnement pour quatre numéros qui comprend les magazines, mais aussi deux ouvrages non commercialisés, réservés aux seuls souscripteurs : « The Heart of Juliet Jones » de Stan Drake , un album de 184 pages reprenant les pages dominicales du 2 mai 1954 au 30 juin 1957 et « Disney a fumetti » un ouvrage de références d’Alverto Becattini présentant tous les auteurs ayant oeuvré pour Disney à travers le monde de 1930 à 2018. L’abonnement est de 75 euros pour l’Italie et de 110 euros pour l’étranger. (www.amicidelfumetto.it, info@amicidelfumetto.it, Viale Ramazzini, 72, 42124 Reggio Emilia, Italie).

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.