L’actualité de Sergio Bonelli Editore, partie 1 : « Tex Willer »…

Il y a longtemps que nous ne vous avons pas parlé – nous sommes évidemment les seuls de ce coté des Alpes – de l’actualité de Sergio Bonelli Editore (SBE). Avec une vingtaine de fascicules publiés chaque mois, l’éditeur italien respecte la tradition sans négliger les innovations pour le plus grand plaisir des lecteurs transalpins. Profitons de la trêve de fin d’année pour vous présenter les nouvelles productions de SBE. À commencer par « Tex Willer » qui fête ses 70 ans.

Le 30 septembre 1948 paraissait le premier numéro de Tex, une de ces modestes revues qui envahissaient alors l’étal des marchands de journaux italiens. Le petit format à l’italienne 17cm x 8 cm permet de publier un seul strip par page, d’où son nom de striscia, et le journal en compte 32 en noir et blanc. Proposé par la Casa Editrice Audace, le western est signé Gian Luigi Bonelli (patron d’Audace) pour le scénario et Galep (Aurelio Galleppini) pour les dessins. Il faudra peu de temps au ranger pour séduire un lectorat important. Plusieurs équipes de dessinateurs et scénaristes rejoignent les créateurs afin d’alimenter les diverses collections. Publié aujourd’hui au format fameux 16 cm x 21 des magazines de SBE, l’actuel Texmensuel va publier en février prochain son numéro 700.

Coup d’oeil sur le mensuel, mais aussi sur les diverses publications dont Tex est le héros de cette fin d’année :

Tex N° 696 à 699 : C’est « L’ombra del Maestro », une très longue histoire de plus de 450 pages écrite par Mauro Boselli pour Maurizio Dotti que proposent ces numéros anniversaires. Flanqué de son inséparable Kit Carson, Tex s’attaque au Maestro, mystérieux chef d’un gang d’assassins, dont la traque les conduira jusqu’à Manhattan. L’histoire riche en suspens signée par Mauro Boselli, un des meilleurs scénaristes de la série, bénéficie d’images de Maurizio Dotti, dessinateur né en 1958, collaborateur du Giornalino avant de travailler sur « Tex » à partir de 1997. (116 pages noir et blanc, 3,50 €).

Tex Willer N° 1 et 2 : Ce nouveau mensuel en couleur dirigé par Mauro Boselli (le fameux scénariste que nous évoquions ci-dessus) a pour ambition d’évoquer la jeunesse de Tex Willer, comblant une zone d’ombre dans la vie du futur ranger du Texas. Le premier numéro propose « La Banda di Red Bill » un récit de Mauro Boselli illustré par Roberto de Angelis, le second « Vivo e morto » est signé par la même équipe. (100 pages noir et blanc, 3,20 €). Les couvertures sont réalisées par Maurizio Dotti.A noter qu’un fascicule de lancement numéroté 0 a été publié signé Piccinelli, De Angelis, Giardo, Brindisi et Valdambrini. Du beau monde sous une couverture de Piccinelli (20 pages, gratuit).

Tex Color N° 14 : Ce semestriel de 160 pages en couleurs présente cinq épisodes inédits des aventures de Tex sous une couverture de Raul et Gianluca Cestaro. Ils sont signés Gabriella Conte et Lucio Filippuci, Chuck Dixon et Fabio Civitelli, Mauro Boselli et Mario Atzori, Lucio Berbieri et  Andrea Venturi, Giovanni Guddoni et Marco Santucci. Superbe travail réalisé par une solide équipe d’auteurs (160 pages couleurs, 6,30 €).

Tex Magazine N° 3 : Ce copieux fascicule dont la parution est annuelle présente deux grandes aventures inédites de Tex : « Il Segreto di Lilyth » par Boselli et Fabio Civitelli et « Dinamite » par Boselli et Maurizio Dotti (176 pages 6,90 €).

Maxi Tex N° 23 : Ce bimestriel de 340 pages propose deux grands épisodes inédits : « Deserto Mohave » par Giancarlo Manfredi et Alessandro Nespolino et «  L’Ultimo treno da Stonewell » par Tito Faraci et Yannis Ginosatis. (340 pages noir et blanc, 6,90 €).Ceux qui souhaitent découvrir les anciens épisodes qu’ils ne connaissent pas peuvent se procurer les différentes rééditions : Ristampa Nuova,qui en est au numéro 439 (116 pages, 3,50 €), Tutto Tex, actuellement au N° 573 (116 pages, 3,50 €) et Classic Tex, au N° 46 qui reprend les premiers fascicules en version couleurs . Enfin certains épisodes sont présentés en librairie sous forme d’albums cartonnés. Les deux derniers titres parus sont : « Il Massacro di Goldena » par G.L. Bonelli et Giovanni Ticci (224 pages couleurs) et « Il Giudice Bean » par Mauro Boselli et Pasquale Frisenda (240 pages couleurs). Sauf mention contraire, toutes les couvertures de ces ouvrages sont réalisées par le génial Claudio Villa (pour en savoir plus sur ce grand illustrateur voir le dernier numéro de Hop !)

« 70 anni du un mito » est une exposition consacrée aux 70 ans du personnage et aux 110 ans de son créateur Gian Luigi Bonelli né le 22 décembre 1908. Elle est présentée à Milan au Muséo della Permanente jusqu’au 29 janvier prochain (www.tex70lamostra.it). À cette occasion un superbe catalogue de format 25 x 30 a été édité par SBE, signé Graziano Frediani (320 pages couleurs, ISBN : 97 8 88 6961 347 6).

On peut se procurer tous ces ouvrages chez l’éditeur mais les prix indiqués dans cette Actu sont majorés des frais d’expédition. Vous pouvez consulter l’excellent site : www.sergiobonellieditore.it (ou écrire à SBE, Via Buonarroti, 38, 20145 Milano).

Henri FILIPPINI

Galerie

6 réponses à L’actualité de Sergio Bonelli Editore, partie 1 : « Tex Willer »…

  1. Michel dit :

    Merci pour ce tour d’horizon !
    C’est un crève-coeur de voir tous ces histoires de Tex qu’aucune maison d’édition ne veut se donner la peine de publier (et je ne parle même pas de tous les autres pépites comme la Storia Del West).
    Certes, Clair De Lune a essayé, mais elle avait adopté de rythme de publication tellement anarchique…
    Qu’en pensez-vous ?

  2. berruer jacky dit :

    auront nous des nouvelles aventures de tex en 2019
    merci

  3. loulou dit :

    Je l’espère également…j’aimerais bien parler italien..
    J’adorais les volumes que sortait Clair de Lune…souple, format moyen…Bref, du beau boulot !!

  4. mich dit :

    Petite coquille : « Tex Willer N° 1 et 2 : Ce nouveau mensuel en couleur » –> C’est en noir & blanc.

  5. johngiskan dit :

    Merci pour cet article. J’achète sur le site de Bonelli et mes revues sont toujours arrivées :) Les frais de port ne sont pas excessifs; environ 15 euros pour une vingtaine de revues.

  6. Henri DANIEL dit :

    Je regrette aussi qu’il n’y ait pratiquement plus de TEX édité en France, juste peut-être 1 par an. je viens d’ailleurs d’en acheter un samedi dernier « La vengeance » Edition Fortis Colorado.
    J’ai la chance d’aller tous les ans au Brésil où j’achète toujours des TEX (je comprends le portugais) Au Brésil il y a près de 13 éditions par an. Mensuelle, bimensuelle, annuelle, historique, spéciale, etc.
    Pratiquement tout ce qui est édité en Italie l’est ensuite au Brésil.

Répondre à berruer jacky Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>