Le Journal de Mickey invité par Le Rocambole

Le Journal de Mickey n’a pas toujours été le catalogue des séries humoristiques des éditeurs de BD que nous connaissons aujourd’hui. Pendant plusieurs décennies, il a ouvert ses pages à des créations de qualité, mais aussi à des traductions de séries cultes pour beaucoup venues des États-Unis et de Grande-Bretagne. Le Rocambole numéro 85 consacre un dossier de cent pages au plus ancien de nos hebdomadaires BD.

Réalisé sous la direction de Daniel Compère sous le titre « Une publication populaire », ce dossier invite le lecteur à un long voyage au sein de la passionnante histoire du Journal de Mickeyd’avant et d’après-guerre. Michel Mandry, qui fut rédacteur, puis rédacteur en chef de l’hebdomadaire pendant près de quarante ans, parle de Walt Disney et de Paul Winkler, puis évoque les souvenirs émouvants de ses années passées au sein de la rédaction d’un journal alors riche en créations. C’est cette période d’intense activité qu’Henri Filippini retrace en évoquant le journal de son retour en kiosque en 1952 jusqu’aux début des années 1970.

Yves Frémion, intarissable lorsqu’il s’agit de parler de presse, revient sur les BD françaises hors Disney parues de 1952 à 1968 tout en brossant les portraits des auteurs qui les ont réalisées. Jacques Baudou démontre l’influence des feuilletons et des séries TV sur le choix des bandes dessinées publiées par le Journal de Mickey. Olivier Maltret consacre un article au célèbre « Mickey à travers les siècles » répertoriant les 171 coups sur la tête reçus par la souris au cours d’autant de voyages totalisant 1362 pages dessinées par le fabuleux Pierre Nicolas.

L’hebdomadaire a fait la part belle aux romans feuilletons, ce que prouve Jean-Luc Buard au fil d’un article érudit où se mêlent les noms de Frank Sauvage, Guy d’Antin, Burroughs, Pierre Cobore, Rider Haggard, la Baronne Orczy, Jules Verne… Jules Verne, romancier populaire, qui fait l’objet d’un article signé Daniel Compère. Le dossier prend fin avec un papier de Philippe Burgaud dédié à Disney et Jules Verne au cinéma. « Varia », La seconde partie du magazine, évoque l’histoire du Prix Maurice Renard, la collaboration en 1903 de Frédéric Boutet au journal Le Français…et propose la reprise des « Vapeurs écarlates », une histoire en images publiée par Gustave Le Rouge dans Les Trois couleurs.

Fondé en 1984 par l’Association  loi 1901 des Amis du Roman Populaire, Le Rocambolese présente sous la forme d’un roman classique. L’association qui organise des rencontres propose chaque année quatre numéros consacrés au grands auteurs et collections de romans populaires avec de temps à autre une incursion dans le monde de la bande dessinée, L’Intrépide, Fillette, La Semaine de Suzette, Hurrah !, Pilote, Vaillant, l’Épatant… Tous les amateurs de romans populaires se doivent de lire cette publication réalisée à Amiens sous la direction de Daniel Compère (l’adhésion annuelle à l’Association des Amis du Roman Populaire : 50 euros, donne droit à quatre numéros de la revue, BP 20119 – 80001 Amiens, cedex 1, contact@lerocambole.net, www.lerocambole.net).

Henri FILIPPINI

« Le Rocambole N° 85 » - 176 pages, 18 €, ISBN : 978 2 912349 72 9

Galerie

Les commentaires sont fermés.