L’Écho du BDM hors série n°3 : décembre 2018

Depuis l’Écho du BDM hors série n°2 d’avril 2017, le marché de la bande dessinée de collection se maintient de façon globalement satisfaisante. Voici quelques précisions, surtout relatives aux cotes, accompagné d’une information importante concernant la remise en cause du BDM et d’autres personnes de la bande dessinée par quelques rédacteurs partisans, dans l’encyclopédie américaine Wikipedia.

Commençons par cet éclairage de première importance, pour mettre court à toutes les rumeurs concernant le BDM. Si la version actualisée de l’ouvrage ne paraîtra pas – comme vous l’avez constaté – cette année, une édition 2019/2020 est bel et bien prévue pour novembre prochain.

(Les pages reportent au BDM 2017-2018 en couleurs  paru fin 2016).

p. 21 : Adieu mélancolie passe à 30 €. Agar : monter les cotes de 15 à 20 €.

p. 28 : Aldébaran. Série Bételgeuse. Coter le 5’ : 30 €.

p. 30 : Alix.Ed. Casterman. Monter le 1d à 600 €.

p. 41 : Arno. Le 5 passe à 50 €.

p. 42 : Arthur et Zoé. Coter les Editions du Taupinambour : 30 € pièce.

p. 44 : Association (L’) au Mexique : 20 €.

p. 51 : Atalante. Coter le 3t : 100 €, 3L’ : 25 €.

p. 57 : Baden-Powell. Monter le 1c à 25 €, 1c’ : 25 €, 1d : 15 €.

p. 61 : Barbe-Rouge. Découverte d’un 8b’ 1974 C Re : 20 €.

p. 68 : BDM. Nous venons d’apprendre que deux personnes, dissimulées sous les pseudonymes de Kokonino et de Bédévore, dont les compétences encyclopédiques sont inconnues, ont commencé sur wikipédia à remettre en cause les fiches du BDM et de 22 personnalités du monde de la BD, en priorité bizarrement des historiens et journalistes, à savoir : Gilles Ratier, Didier Pasamonik, Patrick Gaumer, Benoît Peeters, Thierri Groensteen, Philippe Bronson (carrément supprimé), Bruno Lecigne, Benoît Mouchart, Christian Marmonnier, Bernard Joubert, Serge Tisseron, Etienne Robial, Albert Algoud, Michel Denni, Harry Morgan, Yves-Marie Labbé (décédé fin 2010 et supprimé depuis de wikipedia), plus quelques auteurs : Pascal Rabaté, Chantal Montellier, Xavier Fauche, Simon Léturgie, François Avril, Franck Margerin. (Et cette liste n’est probablement pas complète).

Cette attaque en règle qui touche surtout la bande dessinée (le cinéma par exemple, semble épargné) a  commencé début octobre 2018 avec comme prétexte de « wikifier » les fiches.

A noter qu’un phénomène semblable s’était déjà produit il y a quelques années aux Etats Unis avec, entre autres, l’écrivain Philip Roth…

p. 71 : Benoît Brisefer. Descendre le 1L à 250 €.

p. 73 : Bernard Prince. Découverte d’un 3a 1973 C Re. : 30 €. L’ancien 3a devient 3b.

p. 87 : Blake et Mortimer. S.O.S. Météores. Monter le 71t à 150 € - Le Piège diabolique.Passer le 8gt à 180 €.

p. 89 : Blake et Mortimer.Le Serment des cinq lords. Coter le 20L : 80 €.

p. 92 : Blek le Roc.T1 : 150 €, T3 : 30 €, T5 : 30 €, T6 : 30 €, le reste inchangé.

p. 113 :Brick Bradford. Coter les 7 titres du Coffre à BD : 35 € chaque.

p. 117 : Babar. Monter les originaux au Jardin des Modes de Histoire de Babar, Voyage de Babar (Le) et Roi Babar (Le) de 250 € à 300 €.

p. 149 : Chemins de Malefosse (Les). Monter le 3t à 100 € et doubler de 15 € à 30 € les cotes des n° 17 à 21.

p. 151 : Chevalier Blanc (Le). Ed. Chlorophylle (N&B). Monter les 3 et 4 à 60 € pièce.

p.181 : Corto Maltèse. Parodie. Coter Porto Farnèze : 25 €.

p. 185 : Cubitus. Première Série. Tous à 10 €. Série actuelle. Passer les n°1 à 9 à 15€ pièce.

p. 188 : Dani Futuro. Première série. Monter les 1 à 5 de 20% chaque.

p. 192 : Déclic (Le). Monter le 1p à 400 €.

p. 231 : Faune de Mars (La). Monter à 150 €

p. 280 : Hôpital. Monter l’EO à 35 €, le 1a à 30 €.

p. 299 : Jeannette Pointu. Passer tous les 12 € à 15 €.

p. 304 :Jeux pour mourir. Coter le 1p’ : 80 €.

p. 347 Lucky Luke. Passer les 23 à 29 de 12 € à 15 €. Album spécial : le 1t est à 350 ex. (et non 385) et monte à 400 €.

p. 353 Machines infernales (Les). C’est en fait un TL 500 ex. dont 200 ex. n.

p. 357 Major Fatal. Le 2L, l’Homme du Ciguri, cote 500 € (et non 30 €).

p. 403 Niklos Koda. Le 1 + 2 cote 120 €, le 3t : 100 €.

p. 422 Patrouille des castors (La). Découverte d’un 6a 1963 B Re 50 €, l’ancien 6a devenant 6b.

p. 453 Portrait fragmenté (Le). Le 1 passe à 35 €, le 1t : 150 €.

p. 476 : Ramiro. Pour l’ensemble, préciser Etat Neuf + 50 %.

p. 553 :TakaTakata. Ed. Azeko. N°7 à 10 : 20 €, n°11 à 13 : 25 €, n°13 t : 80 €.

p. 649 :Tours de Bois-Maury (Les). Coter les 11, 12, 13, 14 à 15 € pièce.

p. 659 :Tuniques bleues (Les). Monter du n°22 au n°43 de 12 € à 15 €. N°44 : 18 €.

p. 663 Vagabond des limbes (Le).Ed. Dargaud. Monter les albums n°4 à 15 à 15 € pièce.

p. 664 :Vagabond des limbes (Le).Ed.Vaisseau d’Argent. Monter les albums 16 à 23 à 15 € pièce.

p. 669 : Vent des Dieux (Le). Passer le 2t à 80 €.

Michel DENNI

Galerie

35 réponses à L’Écho du BDM hors série n°3 : décembre 2018

  1. Henri Khanan dit :

    Merci pour ces nouvelles cotes, ami Laurent!

  2. BARRE dit :

    Bonjour M. Denni, allez vous reprendre la main sur ce futur BDM annoncé ?
    Bien cordialement,

    • denni dit :

      Non, j’ai 82 ans et demi et 35 ans de BDM me suffisent, surtout quand on voit les critiques imbéciles sur wikipedia. Je laisse avec joie la direction à Philippe Mellot
      Cordialement,
      Michel Denni

  3. Maël R. dit :

    Bonsoir,

    Wikipédien à mes heures, j’ai regardé un peu ce que vous indiquiez, je suis un peu surpris de votre commentaire qui me semble erroné, les gens que vous citez n’ayant clairement pas appelé à la suppression de nombreux des noms donnés : Gilles Ratier, Didier Pasamonik, Patrick Gaumer, Benoît Peeters, Thierry Groensteen, Bruno Lecigne, Benoît Mouchart, Christian Marmonnier, Bernard Joubert, Serge Tisseron, Etienne Robial, Albert Algoud, Harry Morgan, Pascal Rabaté, Chantal Montellier, Xavier Fauche, Simon Léturgie, François Avril ou Franck Margerin se sont juste vu apposer un bandeau demandant à plus de source. Ce sans qu’aucun doute sur leur admissibilité n’ai été posé (c’est un autre bandeau, qui s’est retrouvé sur d’autres). En tous cas quand on regarde l’historique de Kokonino on voit qu’il a créé la page… BDZoom !

    Philippe Bronson et Yves-Marie Labbé (Ou encore Brieg Hale, Luc Duthil ou moi même ^^) ont été supprimé, Michel Denni est en débat d’admissibilité. Rien n’empêche d’y participer. Mais la logique est d’apporter des sources et l’argument « dans le cinéma il y a des critiques sans sources » n’est pas recevable, rien ne vous interdit d’aller demander leur suppression (sachant que ce n’est absolument pas la question posée pour la grande majorité des noms que vous citez, mais je comprends tout à fait que de l’extérieur cela semble du pareil au même).

    Enfin sur « l’affaire Philip Roth », là aussi c’est une incompréhension, il n’a jamais été question de supprimer sa page. Pour le coup c’était la vérification d’une donnée, uniquement cela, que Roth contestait, mais qui était étayée par des travaux critique. Roth a voulu les modifier en disant qu’il était l’auteur, déjà n’importe qui peut mentir en disant qu’il est l’auteur, ensuite un auteur est loin d’être la meilleure source pour savoir comment analyser son œuvre. Qu’il conteste l’analyse est cependant très intéressant et mérite d’être noté, mais il faut une source pour ça, source qui est arrivée quand Roth a décrit son expérience dans le NY Times, le désaccord entre un critique et Roth a alors été ajouté à la page. A mes yeux cette anecdote joue plutôt énormément dans le sens de la qualité de wikipédia et de sa gestion, loin d’être infaillible par ailleurs mais ici très pertinente. En tous les cas personne n’a envisagé de supprimer la page Philippe Roth (ni, évidemment celle d’un GP d’Angoulême comme Margerin ou d’historiens majeurs comme Groensteen ou Peeters).

    • denni dit :

      Vous répondez à côté.
      Expliquez nous donc pourquoi Yves-Marie l’Abbé ancien critique BD au journal Monde (aujourd’hui décédé et ne pouvant donc plus se justifier) et Philippe Bronson ont été supprimés ?
      Pourquoi Kokonino et Bédévore n’apparaissent pas à visage découvert ? Car on peut tout imaginer. Des aigris, par exemple, jaloux du dictionnaire Larousse de Patrick Gaumer ou de l’encyclopédie BDM de Michel Denni et Philippe Mellot. Car le monde de Bisounours que semble prôner wikipedia n’existe évidement pas.
      Michel Denni

      • Maël R. dit :

        Bonjour

        Non, je ne réponds pas à côté puisque j’indique que l’article indique quelque chose de faux, il y a extrêmement peu de ces articles qui sont en débat de suppression. Il est donc malhonnête de dire que deux pseudo (en l’occurrence c’est bien plus compliqué que ça, ils sont loin d’être les seuls à intervenir ou poser ces bandeaux) chercheraient à supprimer toutes ce spages.

        Pour Yves-Marie Labbé c’est simple, il n’est pas dans les critères de notoriétés de l’encyclopédie, être journaliste au Monde n’est pas le critères d’admissibilité des auteurs et historiens. Philippe Bronson, page que j’avais contribué à largement alimenter (ce dernier étant un de mes profs) est encore plus clairement en de hors de ces critères, tout comme je l’étais et ai d’ailleurs accepté la suppression (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Notori%C3%A9t%C3%A9_des_personnes#%C3%89crivains_et_autres_artistes_de_l'%C3%A9crit).

        Pour votre cas il y a juste un bandeau demandant plus de source pour attester la notoriété au sens de ‘lencyclopédie. Personne ne met en doute l’importance du BDM et cet apport majeur est même précisé dans le bandeau sur l’admissibilité ! Il y a chaque fois des liens très précis expliquant pour peu que l’on cherche les failles pointées, dans votre cas même pas un débat de suppression lancée juste une interrogation.

        Donc crier au complot est un peu triste. D’autant que si des auteurs frustrés pourraient tout à fait poser ses bandeaux, il suffit de répondre aux demandes de sources (autrement que par « je le dis » en suivant les indications données) pour que les bandeaux soient supprimés et l’article de bien meilleure qualité.

    • Laurent Turpin dit :

      Je suis désolé Maël mais je me sens obligé d’intervenir. Si je prends l’exemple de la fiche sur BDzoom.com, elle est truffée d’erreurs, d’approximations et d’inexactitudes. Il n’y a que moi, un peu Philippe Mellot et un peu Gilles Ratier à pouvoir rétablir l’historique exact du site mais je n’ai jamais été interrogé à ce sujet et il nous est recommandé de ne pas intervenir. Ensuite, quand Bédévore demande à BDzoom de ne pas intervenir sur la fiche de Gilles Ratier pour sourcer une information, il porte atteinte à notre intégrité et à notre honnêteté. On est à la limite de la diffamation. BDzoom.com est un site public et notoire. Demanderait-il la même chose au Monde ? J’ajoute que je ne me suis jamais intéressé à Wikipédia, je n’ai jamais publié sur cette fameuse « encyclopédie » dont je prendrai (au vu de mes remarques sur BDzoom.com ci-avant) désormais les informations avec des pincettes. LT

      • DENNI dit :

        En effet, pourquoi ne pas poursuivre cette bande de rigolos, prétentieux et incompétents, en diffamation ? Il serait temps de constituer un collectif des plaintes.
        Cordialement,
        Michel Denni

      • Maël R. dit :

        Je n’en sais rien pour BDZoom je n’ai pas contribué je notais juste le côté amusant de pointer des noms (car un pseudo est un nom) comme des gens voulant effacer tous les critiques alors que les mêmes ont créé des pages, peut être avec des fautes mais clairement pas dans un but d’attaquer, sur ces mêmes critiques, et notamment sur BDZoom (article très court dont les sources semblent être le dico de Patrick Gaumer, si c’est faux soit mais cela peut se corriger c’est ce qui est beau). Et l’article ci-dessus semblait laisser croire que la liste de noms de critiques était menacés d’une suppression alors que ce n’est pas le cas, et que ça ne l’a jamais été pour une grande partie.

        La règle de ne pas intervenir de préférence quand on est juge et partie est totalement classique, mais pas interdite sur wikipédia, si BDZoom apporte une info sourcée sur Gilles Ratier ce sera accepté quoiqu’en dise Bédévore par exemple, c’est tout l’intérêt.

        Pour le reste si je contribue à wikipédia sous pseudo je ne suis aucun de ceux cités ci-dessus. J’essaie d’expliquer un fonctionnement que je trouve assez intelligent malgré ses failles mais cet article attise une méfiance réciproque et c’est dommage. J’ai essayé d’expliquer le cas Philippe Roth aussi pour montrer que les histoires n’ont rien à voir, mais voilà, le débat semble impossible.

        Wikipédia ce sont des milliers de gens, une fiche n’est pas à la merci d’une personne même mal intentionnée, c’est ça qui est chouette.

        • Gilles Ratier dit :

          Bonjour Maël !
          Comme mon nom est régulièrement cité dans tes échanges avec mes amis Max (Michel Denni) et Laurent Turpin, je me permets moi aussi d’intervenir, même si j’ai en ce moment bien d’autres problèmes plus importants à régler dans ma vie que celui-là !
          J’ai compris et assimilé tes arguments, mais, finalement, je reste quand même très perplexe, même si je ne doute à aucun moment de ton honnêteté intellectuelle et de ton désir de nous voir tous évoluer dans un monde où des Bisounours apporteraient, sans arrières-pensées, leurs pierres à l’édifice, ceci afin de constituer une hypothétique encyclopédie participative… En revanche, je ne vois pas ce qui est chouette dans le fait « qu’une fiche soit à la merci d’une personne mal intentionnée ».
          Cependant, quand on regarde les commentaires sur certaines fiches de Wikipédia (notamment ceux des fameux et courageux Kokonino et Bédévore – manifestement, personne ne sait qui ils sont – qui ciblent systématiquement certaines personnes ou entités et pas d’autres…), il n’y a peut-être pas de quoi crier au complot, mais on peut quand même, en effet, comme le souligne Michel Denni, se poser des questions.
          Je ne vais pas épiloguer sur les critères de notoriété ou d’admissibilité des auteurs et historiens de l’encyclopédie Wikipédia que tu sembles mieux connaître que nous — même si l’importance d’Yves-Marie Labbé ne se limitait pas d’être journaliste au Monde, quoi que, cela est un critère important à lui tout seul, car c’est d’ailleurs ce statut qui lui a permis d’imposer le 9e art dans ce quotidien, démarche qui fut suivie par de nombreux autres supports du même acabit et qui permit une reconnaissance du public et des éditeurs dans les années quatre-vingt/quatre-vingt-dix (et encore, je ne parle pas de son rôle déterminant au sein de l’ACBD, association que tu as récemment rejointe, ce qui explique peut-être que tu n’as aucune idée de l’importance de son apport au sein du medium), mais là encore, les questionnements de Max sont justifiés, car il semble que tout le monde ne soit pas logé à la même enseigne.
          Par ailleurs, tu nous dis « si des auteurs frustrés pourraient tout à fait poser ses bandeaux, il suffit de répondre aux demandes de sources (autrement que par “je le dis” en suivant les indications données) pour que les bandeaux soient supprimés et l’article de bien meilleure qualité » et dans une autre intervention « si BDZoom apporte une info sourcée sur Gilles Ratier, ce sera accepté quoiqu’en dise Bédévore par exemple, c’est tout l’intérêt », seulement voilà, toi, tu sais, manifestement très bien te servir de l’outil Wikipédia. Ce qui n’est pas le cas de la plupart des gens concernés par ce caviardage en règle, tous issus d’une génération qui n’est pas née avec l’informatique, qui a essayé de s’adapter, mais qui a encore du mal à en comprendre toutes les astuces et obligations.
          J’ai, par exemple, essayé de « sourcer », comme tu le dis si bien, les interrogations de ma propre fiche… Je dois t’avouer qu’au bout de 10 minutes j’ai laissé tomber, ne comprenant rien aux indications données (je dois être très bête) et ayant, je le reconnais, autre chose à faire de plus primordial que ça ; car, après tout, finalement, je m’en fous… Sans l’alerte donnée par Michel Denni, je n’aurais certainement jamais rien su de cette histoire.
          En effet, ma fiche a été créée par le regretté François Defaye (qui fut directeur du salon d’Angoulême, bien avant Jean-Marc Thévenet et Benoît Mouchart) lorsqu’il est devenu éditeur avec le label Sangam. C’est lui qui a mis la plupart des indications contestées aujourd’hui par Bédévore sur ma fiche, puisqu’il connaissait très bien le début de mon parcours dans la BD, notamment mes collaborations au festival d’Angoulême : en effet, il était le mieux placé, puisque c’est lui qui m’avait embauché pour cela ! Après une normale discussion sur le bien fondé de cette fiche au sein des wikipédiens, elle a été validée très rapidement. Je peux aussi te dire, si ma parole peut être considérée comme assez crédible, que tout ce qui était écrit était vrai.
          Par ailleurs, tout ce qui est contesté par Bédévore (— De 1980 à 1985, il est le principal rédacteur du fanzine Dommage, qu’il a lui-même fondé. Cette revue est récompensée par le prix Alfred 1983 du meilleur fanzine au festival d’Angoulême [réf. nécessaire]. — Entre 1993 et 2000, le festival d’Angoulême a régulièrement fait appel à lui pour la production d’expositions et la rédaction d’ouvrages [réf. nécessaire]. — Il a été membre du jury des Alph’art en 1995 et a coréalisé, pour le Centre national de la bande dessinée et de l’image, le documentaire consacré à Jean-Michel Charlier [réf. nécessaire]) peut être vérifié en consultant l’ouvrage dirigé par Hervé Cannet Le Grand Vingtième, éditions Charente libre, publié en 1993 ou dans tous les ouvrages édités par Sangam : notamment ceux de la Collection Charlier (Clairette, les quatre tomes de Kim Devil, Guy Lebleu…), et dans la réédition d’Avant la case d’un certain Gilles Ratier, ouvrage dont la première édition est parue chez P.L.G avec des références encore plus précises ; lesquelles avaient été rédigées par Philippe Morin, l’éditeur responsable de cette structure, qui est, quant à lui, toujours vivant et qui peut attester de tout ce qui est écrit, si ma bonne foi ne suffit pas.
          Quant à la dernière contestation de Bédévore (Gilles Ratier a été élu, le 1er janvier 2018, Personnalité BD de l’année 2017, par les membres de la rédaction du site Actua BD [réf. nécessaire], après Catherine Meurisse, Marcel Gotlib et Albert Uderzo.), il suffit, par exemple, de se connecter aux liens suivants pour que cela soit « sourcé » : ActuaBD https://www.actuabd.com/Gilles-Ratier-personnalite-BD-de-l-annee-2017, https://www.lepopulaire.fr/…/gilles-ratier-elu-personnalite-bd-de-lannee-par-actuabd_…, https://culturebox.francetvinfo.fr › ouhttp://www.afnews.info/wordpress/2018/01/02/gilles-ratier-personalita-bd-del-2017/ » rel= »nofollow »> http://www.afnews.info/wordpress/2018/01/02/gilles-ratier-personalita-bd-del-2017/.
          Enfin, sache qu’en 2017 un monsieur nommé‎ Jean-Louis Swiners m’avait contacté par téléphone au sujet de ma fiche Wikipédia. Également contributeur régulier de cette encyclopédie en ligne, il m’avait expliqué très gentiment que certains passages ne correspondaient pas vraiment à la présentation habituelle d’un article classique de Wikipédia et m‘avait proposé quelques aménagements. Je lui avais fait confiance et je n’ai jamais dû retourner voir cette fiche avant l’alerte donné par Michel Denni. Or, je me souviens que, déjà, il m’avait demandé si je connaissais des certains Kokonino et Bédévore qui, d’après lui, sévissaient sur de nombreuses fiches BD de cette encyclopédie participative. Je n’ai plus eu de contact avec monsieur Swiners – mais son nom apparaît bien dans les modifications de ma fiche —, et n’ai pas gardé ses coordonnées, mais s’il nous lit, il pourra, peut-être, lui aussi, confirmer mes dires.
          Donc, pour en finir, mon cher Maël, comme toi tu sais au mieux manier Wikipédia, cela serait bien (et je t’en remercie par avance) que tu puisses inclure toutes les sources que je viens de citer pour que « les bandeaux soient supprimés et l’article de bien meilleure qualité ».
          J’incite d’ailleurs tous les autres spécialistes du 9e art, dont certains détails de leur fiche Wikipédia ont été de même remis en cause, à faire de même, en te communiquant les sources nécessaires (à toi ou à d’autres intervenants sur ce site participatif que tu pourrais nous citer) : comme cela, il n’y aura plus aucune raison pour crier au complot (rires) !
          En tout cas, merci pour l’intérêt que tu portes au site BDzoom.com, site dont j’ai été le rédacteur en chef pendant 7 ans (de 2010 à 2017) : source Wikipédia (re-rires) !
          La bise et l’amitié
          Gilles

          • Maël R. dit :

            Mais alors Gilles justement tu dis rire )à la fin mais je suis ravis, c’est ce que je fais souvent, aider des gens à améliorer leurs pages en sourçant :-) Je vais bientôt le faire sur un certain nombre de ces pages notamment grâce aux bandeaux :-)

            Et ton exemple sur la source d’actuabd est très bon, il suffit de l’y insérer et c’est ce que je ferai sur ta page si ça n’est pas encore le cas dans quelques jours (quand je serai en vacances). C’est exactement à ça que servent les bandeaux, dire « quand quelqu’un aura le temps, merci d’aller chercher les sources », c’est parfois très simple à ajouter, mais il faut prendre un peu de temps.

            Je dis bien très simple quand on connaît le système de modif et insertions bien sur, je comprends qu’on y soit perdu. Mais ce bandeau source n’est absolument pas une chose grave ou embêtante en soit, il appelle juste à la modif :)

            Quand au fait qu’il y ait des erreurs, c’est comme partout : toujours avoir plusieurs sources sur une infos !

            (mais Swiners je vois son nom, peut-être très gentil mais qui a causé beaucoup de pb sur wikipédia en ne respectant justement pas les règles et en faisant des « procès » internes – car il y a toute une procédure justement car on est très loin des bisounours – qui a mis un beau bordel et monté souvent des gens contre les objets des fiches, ce qui est dommage et contre lequel je lutte).

            Enfi sur Labbé je suis tout à fait d’accord sur l’importance symbolique, qui sait peut-être qu’en plus des articles sur son importance lors de son décès (qui sont des sources) il y aura bientôt un article sur la légitimation, ou l’impact de cette chronique, sur un site ou dans un travail universitaire. Alors il deviendra admissible et ça me semblerait assez juste.

            Voilà, je ne répondrai plus ici car j’ai vu pas mal de mauvaise foi lors de mon premier post mais je voulais répondre à ce long message pour dire que le positif est que rien n’est gravé, qu’on peut corriger, et que pour ma part cela m’a motivé à un chantier « sourçage » quand j’aurai un peu de temps.

          • Gilles Ratier dit :

            Merci pour ta réponse constructive, mon cher Maël !
            La bise et l’amitié
            Gilles

  4. Chantal Montpellier dit :

    Je ne savais pas que j’étais « historienne » et « journaliste »… Mais si les deux zozos dont il est question plus haut le disent…

    • denni dit :

      Non, vous étiez citée comme « auteur » et bravo !, vous êtes la première des 22 dont la fiche a été corrigée par wikipedia.
      Cordialement,
      MD

  5. Henri Khanan dit :

    Il parait que les fiches de Numa Sadoul et de Richard Marazano ont été aussi élaguées. Un peu trop exhaustives pour être honnêtes, sans doute rédigées par l’auteur ou un de ses admirateurs ou groupie. Admettons, mais quand wiki dit qu’il n’y a pas assez de sources, c’est parfois seulement que Internet n’existait pas à l’époque.

    • denni dit :

      En effet, internet n’existait pas à l’époque. Ainsi, dans le dernier BDM, un individu embauché malencontreusement par Philippe Mellot, s’est permis de supprimer 84 plats Tintin (B1, B2, B3, etc.) parce qu’il n’en trouvait pas trace sur le net, c’est à dire depuis 1991. Or, depuis la naissance du BDM en 1980, nous recensions ces 4è plats grâce au lecteurs du Collectionneurs de Bandes Dessinées ou de Hop!, grâce aussi aux collectionneurs individuels qui nous envoyaient des photocopies, grâce enfin clients des librairies Roland Buret, Lutèce, Pellucidar, Futuropolis, etc. Mais pour ce petit préentieux, cela n’avait aucune valeur, puisque par sur le net. Donc suppression. Et voilà comment sans doute fonctionnent Kokonino et Bédévore (rejoints depuis peu par un troisième larron pseudonomysé : « Arroser ».
      Michel Denni

  6. Henri Khanan dit :

    La triste dictature du net… Jusqu’ici, je trouvais wikipedia passionnant et sympa, mais je dois dire que ces « révisions » autoritaires de l’histoire ne m’incitent pas à leur donner ne serait ce qu’un centime. Quel gâchis d’informations! Mais une belle incitation à aller consulter bdzoom, la gueule du loup ou bdoubliées, sans compter tous les autres.

  7. DENNI dit :

    Jean-Paul Tibéri a eu droit à un bandeau.
    Trop de listes, selon eux.
    Un acteur comme Jean Tissier qui a joué dans 300 films a droit lui à ce qu’ils soient cités. Mais c’est le 7è art. Nous au 9è, qui avons eu un mal fou à nous faire reconnaître grâce à Lacassin, Resnais, Delphine Seyrig, Couperie, etc. sommes toujours censurés 50 ans après. Et par des incompétents courageusement cachés derrière des pseudos. Par exemple, la quinzaine de journaux que j’ai étudiés dans le CBD m’ont été sucrés par Kokonino. Comme si, quand je publiais une étude sur O.K, Francs-Jeux, Donald, Tarzan, etc. cela aurait eu droit à un compte rendu dans le Figaro, le Monde ou France-Soir….
    Michel Denni

  8. Damien D. dit :

    « le marché de la bande dessinée de collection se maintient de façon globalement satisfaisante ». Certes pour le marché des planches originales et les albums tbe+ ou à l’état quasi neuf. Pour le reste dès que l’on est en bon état sans plus voire même bon état + la decote est vertigineuse (1/4 ou 1/3 de cote en moyenne et même pour les moteurs comme tintin!). Il suffit d’observer les prix en salle de vente pour le constater. Il faudrait baisser sensiblement certaines cotes dans le prochain BDM pour être au plus juste du marché…

    • DENNI dit :

      Dernière victime de Kokonino en décembre : Alain Saint-Ogan.
      Le massacre continue.
      Michel Denni

    • DENNI dit :

      Alain Saint-Ogan a lui aussi été censuré par Kokonino et sa clique.
      Michel Denni

      • Dominique Petitfaux dit :

        Je découvre aujourd’hui l’article de Wikipédia sur Alain Saint-Ogan : il est d’une extraordinaire pauvreté. Et en plus il est bourré d’erreurs factuelles. Pour prendre un seul exemple (car cet article est trop faible pour être systématiquement révisé), la série « Au paradis des animaux » n’a pas été éditée par la Vache qui rit mais par Chavane, elle date de 1955-1956 et pas de 1956, et comporte 10 volumes brochés et non 9. Pour être complet, il existe une édition cartonnée en deux volumes, le premier reprenant les volumes 1 et 2 de l’édition brochée, le second les volumes 3 et 4. J’ai établi jadis pour Glénat une intégrale de Zig et Puce en 18 volumes, rien de ce que j’y révélais sur Saint-Ogan ne figure dans la notice de Wikipédia.

  9. Henri Khanan dit :

    S’il n’y avait que cela… ce Konkonino est très actif sur wiki
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sp%C3%A9cial:Contributions/Kokonino

  10. Henri Khanan dit :

    En cliquant sur Discussion pour Edgar P. Jacobs, voila ce qu’on obtient:

    « Je sais que Wikipédia n’est pas un forum, mais je pense que c’est le seul endroit où je pourrais avoir une réponse. Edgar P. Jacobs écrivait-il en anglais ou en français ? Ses personnages principaux étant quasiment tous anglais, voilà longtemps que me pose la question.

    C’est une question intéressante. Je dirais qu’il écrivait en français, car sur la page en:The Mystery of the Great Pyramid, Volume 1: Manetho’s Papyrus on peut lire : « [it was] first published in Tintin from March 23, 1950 to February 21, 1951. It appeared in book format in 1954. » et « [it was] was first published in English by Les Editions Blake and Mortimer in 1987. » donc je pense que la langue originale est le français. Peter17 (d) 27 octobre 2009 à 01:29 (CET)
    Merci beaucoup de m’avoir répondu. Au vue du nombre d’expressions anglaises utilisées par nos deux héros (« By Jove! », « Damned »!), j’avais d’abord pensé que Edgar P. Jacobs écrivait en anglais, puis ses oeuvres étaient traduites par la suite, en laissant justement ses fameuses expressions pour une simple question de style. Bien en tous cas merci et bonne continuation sur Wikipédia (et ailleurs aussi).
    Edgar P. Jacobs, que j’ai interviewé dans les années 80, pensait, parlait et écrivait en français, du fait qu’il était Belge francophone.Francoisriche (d) 10 novembre 2009 à 10:50 (CET)
    M’enfin ! Evidemment qu’il écrivait en français… Ah! Vous, les français qui avez ce problème de nier vos cousins francophones du nord, et qui vous vous étonnez de ramasser le coup de gueule de ceux-ci… — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l’IP 82.212.151.6 (discuter), le 8 juin 2013 à 08:08‎. »

    • Dominique Petitfaux dit :

      Jean et Laurent de Brunhoff écrivaient-il en langage éléphant ou en français ? Leurs personnages principaux étant quasiment tous des éléphants, voilà longtemps que je me pose la question.

      • denni dit :

        C’est bien la preuve, comme lle disait Pierre Assouline dans une une préface : « sur Wikipédia n’importe qui peut écrire n’importe quoi et il ne s’en prive pas ».
        Michel Denni

  11. Henri Khanan dit :

    Voila, c’est aberrant que l’on confie à des gens comme celà le soin de vérifier l’exactitude d’infos déposées par d’autres!

  12. DENNI dit :

    Dernière victime en date : EP Jacobs.
    Il serait temps qu’on fasse une pétition afin que les médias hors BD soient au courant.
    Michel Denni

    • caramel dit :

      Plus efficace qu »une pétition roulons par terre en criant notre désaccord

      • DENNI dit :

        Oui, mais où ? On ne connaît ni le nom, ni l’adresse de nos adversaires. C’est une grande première ça ! Imaginons un instant que le président Macron se soit fait élire sous un pseudonyme. A qui s’en prendrait les Gilets Jaunes ? Wikipedia préfigure peut-être un avenir qu’Orwell lui-même n’avait pas prévu. L’irresponsabilité au pouvoir sous pseudo.
        Michel Denni

  13. Hicham Britel dit :

    Bonne année à tous!
    Merci de continuer à faire vivre la rubrique « l’echo du bdm »! Toujours intéressant !

    • denni dit :

      A propos de Wikipedia, je reviens sur l’absurdité de réduire des textes ou couper des listes comme cela s’est passé pour Gilles Ratier, Jean-Paul Tibéri ou moi-même. Autant, cela peut se comprendre chez un éditeur papier comme Larousse qui voudrait réduire le prix de revient de son dictionnaire, autant cette pratique est absurde sur le net, surtout lorsqu’il s’agit de l’étude d’un périodique que personne n’avait jamais analysé auparavant.
      Michel Denni

      • denni dit :

        Il est grand temps que Francis Lacassin depuis l’Au-delà retravaille ses sources par table tournante ou médium interposé, car nous venons de découvrir que depuis octobre 2018 la Bédévore s’occupe de lui sur wikipedia.
        Michel Denni

Répondre à Henri Khanan Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>