« Astérix » : la déferlante…

2018 devait être une année sans « Astérix » puisque la traditionnelle nouveauté, désormais promise tous les deux ans, a été publiée l’année dernière. C’était compter sans l’arrivée du dessin animé d’Alexandre Astier qui s’accompagne d’une véritable déferlante en librairie…. En attendant 2019, qui s’annonce riche en surprises à l’occasion des 60 ans de la BD lancée en 1959 dans Pilote.

« Astérix : Le Secret de la potion magique », long métrage d’animation en 3 D de 1 heure 45 produit par M6, réalisé par Alexandre Astier et Louis Clichy est unanimement salué par la critique qu’elle soit populaire où intellectuelle. Une performance due à un scénario inédit d’Alexandre Astier auteur fameux de « Kaamelott ». Gros coup de chaud au village gaulois où le druide Panoramix, victime d’une chute lors d’une cueillette de gui, décide de partir à la recherche d’un successeur. Une quête qui permet de découvrir de nouveaux personnages savoureux comme Pectine l’apprentie druide et Sulfurix le rival de toujours. A l’animation parfaite s’ajoutent les voix d’acteurs célèbres, Christian Clavier (Astérix), Florence Foresti (Bonemine), Guillaume Briat (Obélix), François Morel (Ordralfabétix), Daniel Mesguich (Sulfurix)… En salles depuis le 5 décembre, il a effectué le meilleur score de la journée.

Le traditionnel album du film ne manque pas d’intérêt puisque les superbes illustrations respectant scrupuleusement le style Uderzo sont signées par l’excellent Fabrice Tarrin (« Violaine », « Une aventure de Spirou »). &

Il ne s’agit pas d’une BD utilisant les images du film mais d’un album illustré à la gouache dont les images pleine page combleront tous ceux qui appréciaient les illustrations d’Albert Uderzo. (Éditions Albert René, 48 pages couleurs, 9,95 €, ISBN : 9782864973362).

Il existe aussi un album destiné aux plus jeunes qui utilise des images extraites du film (Hachette Jeunesse, 8,95 €).

Astérix Max ! présente son sixième numéro trimestriel sous une superbe couverture de Fabrice Tarrin, utilisant un dessin non retenu pour la couverture de l’album. On peut y savourer des dossiers consacrés au film, à l’album mais aussi aux méchants dans les aventures d’Astérix. Des rubriques jeux, nature, découverte, nouvelles fraîches… permettent d’en savoir plus sur l’actualité du personnage. A noter un dossier consacré à l’histoire d’Astérix et Obélix en pixels depuis les débuts en 1984 chez Atari.  Morceaux de choix, deux épisodes de « classiques » signés Goscinny et Uderzo : le premier épisode des aventures d’« Oumpah-Pah le peau rouge», dont une nouvelle édition de l’intégrale vient de sortir à l’occasion de ses 60 ans  avec une nouvelle couverture et un dossier de 16 pages de documents originaux (192 pages couleurs, 36 €, ISBN : 97828649733). Réédition de « Luc Junior et le fils du maharadja », autre grand classique du duo Goscinny/Uderzo que les plus jeunes découvriront avec plaisir.

Ce copieux numéro de 200 pages en couleurs au prix modique offre l’album de stickers du film proposé par Panini et un paquet de stickers. (4,99 €, en kiosque).

Terminons avec « Les Banquets d’Astérix », un ouvrage gourmand de Thibaud Villanova qui permet d’effectuer un parcours gastronomique au coeur de l’antiquité. Quarante recettes sont proposées du ragoût au laurier de César au Saumon picte. (Hachette, 144 pages couleurs, 24,95 €, ISBN : 9782017057659).

Henri FILIPPINI

Galerie

5 réponses à « Astérix » : la déferlante…

  1. Alfred dit :

    Les 40 recettes … franchement vous croyez quoi, y découvrir celle de la potion magique?
    A la fin, on va croire que le héros est dérivé des produits dérivés.

  2. Crissant Clavier dit :

    La prochaine nouveauté d’Astérix prévue pour 2019 peut prendre un peu de retard,vu que l’immense Albert Uderzo a demandé à Ferri et Conrad,au milieu de l’ouvrage,de revoir leur copie et reprendre depuis le début pour trouver une idée plus solide.
    Uderzo qui apparemment ne souhaite plus qu’Astérix lui survive  » pour ne pas prendre le risque de tout fiche en l’air, de faire n’importe quoi pour de l’argent « : http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/livres/albert-uderzo-je-ne-veux-pas-laisser-asterix-entre-d-autres-mains-30-11-2018-7956270.php#xtor=AD-1481423553

  3. caramel dit :

    D’aprés d’autres sources, il y aurait eu une mauvaise exploitation de la perspective narrative qui aurait déplu à Uderzo. Trop roman graphique à son gout.
    Ouf !!!! On la échappé belle.

  4. caramel dit :

    haaaaaa!!! c’est pour ça