Aventures et Voyages : Volume 3…

Après la publication en juin dernier d’un formidable ouvrage consacré aux modestes éditions Jeunesse et Vacances, Gérard Thomassian est déjà de retour (qui s’en plaindrait ?) avec le troisième volume dédié au géant du pocket que furent les éditions Aventures et Voyages. Un travail de dingue qui fera verser de chaudes larmes aux vieux lecteurs de ces trésors de la BD. J’en suis !

Après un premier volume évoquant les débuts de Bernadette Ratier, ancienne résistante, dans le monde de la BD avec la création de l’hebdomadaire Mon Journal, puis des magazinesBrik, Yak, Totem, Dakata, Marco Polo…, un second ouvrage revenant sur les premiers « grands » petits format que furent Akim, Perceval, Bengali, Pirates…Gérard Thomassian s’attaque aux années 1960/1965 qui ont vu arriver quelques nouvelles pépites. La grande Histoire domine dans ces fascicules qui ne négligent pas pour autant la grande aventure. « Marco Polo », « Ivanhoé », « Lancelot », « Chevalier Bayard » donnent leurs noms à quatre magazines disséqués page après page tout au long de cet ouvrage richement illustré. Ajoutons à ces titres leurs numéros hors série trimestriels Blason d’or, Panache, En Garde ! et le mensuel western Kris le shérif.

Toutes les couvertures, soit plus de 800, sont reproduites en couleurs, toutes les histoires sont recensées épisode par épisode avec les références chronologiques et la mention des auteurs.

La plupart des aventures des héros ayant donné leurs noms aux magazines sont des créations écrites par des auteurs français, principalement Jean Ollivier et Roger Lécureux, scénaristes phare de l’hebdomadaire Vaillant, mais aussi certaines séries complémentaires.  Dessinateurs hexagonaux, Francis Josse, Roland Garel, Michel-Paul Giroud, Joseph Garcia… et surtout italiens Otello Scarpelli, Vincenzo Chiomenti, Santo d’Amico, Carlo Cedroni, Franco Caprioli… livrent avec régularité et qualité soutenue une cinquantaine de pages hebdomadaires.

Le matériel complémentaire, il faut remplir ces fascicules de 132 pages, vient de l’étranger, Italie, Grande-Bretagne, Espagne, Argentine, États-Unis, Allemagne et même Yougoslavie. Toutes ces séries, ou presque, sont référencées, souvent avec la reproduction de pages originales. Ce qui permet au lecteur de constater le massacre souvent occasionné par les contraintes de la mise au format de poche mais aussi les modifications apportées par crainte de la censure française. Surfant sur le succès des premiers feuilletons diffusés sur le petit écran ces magazines de poche ont connu un succès mérité, d’autant plus que Bernadette Ratier faisait preuve d’une grande rigueur avec le contenu de ses magazines. Ayant eu le plaisir de rencontrer à plusieurs reprises cette charmante dame, elle m’a confié un jour qu’elle relisait toutes les histoires afin d’en corriger les fautes d’orthographe. Plonger dans la lecture de ce superbe bouquin est un véritable bain de jouvence pour les vieux nostalgiques, la découverte d’un autre monde pour les plus jeunes. Aujourd’hui les Manga ont remplacé les petits formats auprès d’une jeunesse populaire. Ainsi va la vie…

Un travail colossal de 280 pages couleurs tiré a seulement 450 exemplaires, réalisé par Gérard Thomassian, par ailleurs animateur de la librairie Fantasmak, indispensable détour au cœur du monde de la bande dessinée ancienne si vous êtes de passage à Paris (17, rue de Belzunce, 75010 Paris, www.fantasmak.com, fantasmak@fantasmak.com).

Henri FILIPPINI

« Encyclopédie des Bandes Dessinées : Aventures et Voyages volume 3 », par Gérard Thomassian.

Fantasmak Éditions (50 € plus 14€ de frais de port)

Galerie

2 réponses à Aventures et Voyages : Volume 3…

  1. Drouard dit :

    Toujours aussi intéressant les ouvrages de mr Thomassian qui nous
    replonge dans tout ces petit illustrés que l’on appelle PF aujourd’hui.

  2. Crissant Clavier dit :

    Des BD chaleureuses et accessibles,en effet.D’une certaine manière ça manque dans le paysage.Combien de vocations de lecteurs ou de créateurs nées à la lecture de ces pages, ou celles d’éditeurs concurrents.
    Oui ce sont aujourd’hui les mangas qui font le boulot à la place de ces fascicules,même si en partie seulement. Alors merci aux mangas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>