Spirou intéresse Ça M’intéresse

En 80 années de bons et loyaux service le personnage de « Spirou » s’est intéressé à tout. C’est ce que démontre en 100 pages Cyril Azouvi, homme orchestre d’un numéro spécial du magazine Ça m’intéresse consacré au célèbre groom dont les années de guerre évoquées dans l’album « Spirou, l’espoir malgré tout » réalisé par Émile Bravo font un tabac dans les librairies.

« Spirou n’appartient à personne » affirme Émile Bravo, seul dessinateur invité à s’exprimer au cours d’un entretien qui ne manque pas d’intérêt dans ce fascicule de 100 pages. Il est vrai que Fabien Vehlmann et Yoann, continuateurs officiels de la série originelle, finissent par venir à bout de la patience de leurs lecteurs à force de vouloir en détourner les thèmes qui en ont fait le charme et le succès.

En feuilletant les pages de ce hors série on se rend compte à quel point Spirou et ses compagnons d’aventures ont tout fait, tout vécu : exploration des mondes sous-marins, découvertes de terres exotiques, aventures scientifiques… On y savoure l’univers des champignons avec le concours éclairé du Comte de Champignac, la découverte d’inventions crédibles (la Turbotraction, le Fantacoptère, les Robots) ou imaginaires (la Zorglumobile). La vie quotidienne, les animaux, la nature, la politique, l’Histoire, la philosophie, la guerre… ne sont pas absents de la série créée en 1938 par Rob-Vel (Robert Velter). Et pour nous détendre, Philippe Bordes évoque le prestige de l’uniforme… et bien sûr celui de groom que le héros n’a que très rarement abandonné.

S’il n’apportera rien de nouveau aux lecteurs fanatiques et un rien pinailleurs de la série, ce n’est d’ailleurs pas son but, ce magazine est bien fait, agréablement illustré, ouvert à un large lectorat. Et surtout, il nous donne une envie irrésistible de plonger dans la lecture des albums des aventures de « Spirou et Fantasio » édités par Dupuis. La seule critique que l’on peut faire à Cyril Azouvi et à son équipe de spécialistes : Jean-François Lagrot, Philippe Bordes, Alexane Roupioz, Fabien Trécourt, Laurie Moniez, Marion Dauvilliers, Marion Guyonvarch, Alice Bomboy, Sébastien Porte, Sylvie Buy, Nicolas Montard…, c’est peut-être d’avoir mis en avant les albums réalisés par André Franquin au détriment de ceux des autres auteurs (sauf Émile Bravo dont le « Spirou » est l’actualité du moment). Le grand Franquin ayant écrasé de son immense talent prédécesseurs et successeurs, on leur pardonne volontiers ce choix. (Ça M’intéresse Hors série N° 13, 100 pages couleurs, 5,95 €, en kiosque).

Henri FILIPPINI

Galerie

Une réponse à Spirou intéresse Ça M’intéresse

  1. leo dit :

    C’est un peu normal qu’ils fassent la part belle aux albums de Franquin. Tout a été inventé durant son « mandat ».