Un superbe artbook pour Chabouté…

La fin de l’année approche et les beaux livres gravitant autour du 9e art commencent à envahir les devantures de vos librairies préférées. Preuve en est avec ce remarquable ouvrage de plus de 280 pages consacré à Christophe Chabouté, proposé par la galerie Huberty & Breyne de Bruxelles et Vents d’Ouest : un éditeur qui soutient son travail depuis 1993 ! Cet artbook retrace plus de 20 ans de création acharnée dans des chapitres implicitement thématiques où se mêlent croquis, recherches, illustrations de couvertures, pièces d’expositions ou travaux personnels.

Le dessin aussi noir qu’émouvant de cet artiste accompli et exigeant est parfaitement en phase avec les différentes sources d’inspiration qui émaillent son œuvre : le blues, le jazz, les toits de Paris, l’océan, New York, les ombres et les lumières et la bande dessinée, où l’on découvre d’incroyables hommages à Mickey, Hellboy, Batman, Lucky Luke, Spider-Man… ou à Hugo Pratt et Didier Comès, ses principaux inspirateurs.

Préfacée par le chanteur Charlélie Couture (avec qui Chabouté a eu l’occasion d’organiser deux expositions croisées), cette répartition est ponctuée par de courts textes narratifs auxquels répondent, en écho, des interventions personnelles de cet auteur qui a su faire sa place dans le paysage complexe de la bande dessinée contemporaine.

Enfin, dans les dernières pages de cet ouvrage indispensable aux amateurs et à ceux qui veulent découvrir la diversité, la sensibilité et l’exigence de son travail, quelques extraits de son œuvre contemplative et poétique, où les silences parlent et racontent, complètent ce recueil de petits trésors secrets qui démontre, une fois de plus, que le talent de Chabouté ne se limite pas à la bande dessinée.

Christophe Chabouté.

Christophe Chabouté, né le 8 février 1967, est d’origine alsacienne. Il suit les cours des Beaux-Arts d’Angoulême, puis de Strasbourg, et publie ses premières planches dans des albums collectifs chez Vents d’Ouest (en 1993) et chez Pictoris (quatre ans plus tard). (1)

Il se fait surtout connaître en 1998, en publiant « Sorcières » aux éditions du Téméraire, puis « Quelques Jours d’été » aux éditions Paquet, où il réalisera aussi « Un îlot de bonheur » en 2001.

Avec « Zoé », paru en 1999 chez Vents d’Ouest, Chabouté démontre que son talent a atteint sa pleine maturité. Une évidence qui se poursuit chez ce même éditeur avec « Pleine Lune » (2000), la réédition de « Sorcières » en 2001 (dont la moitié des nouvelles qui la composent sont inédites), la collaboration à l’ouvrage collectif « Léo Ferré en BD » (2002), « La Bête » (2002), les trois tomes de « Purgatoire » (en couleurs, de 2003 à 2005), « Henri Désiré Landru » (2006), « Construire un feu » (adapté d’une nouvelle de Jack London, en 2007), « Tout seul » (2008), « Terre-Neuvas » (2009), « Fables amères » (2010), « Les Princesses vont aussi au petit coin » (2011), « Un peu de bois et d’eau » (2012) et l’adaptation du « Moby Dick » d’Herman Melville (2014).

 Gilles RATIER

(1) Christophe Chabouté a également participé, un peu plus tard, à d’autres collectifs (chez Carabas en 2002, chez Soleil en 2007 ou chez Gautier-Languereau en 2016), et a aussi illustré des romans pour la jeunesse chez Mango (en 2003) et pour Les Rêveurs (en 2015 et 2018).

« Artbook : bricoles, gribouillis, fonds de tiroirs » par Christophe Chabouté

Éditions Vents d’Ouest (39 €) — ISBN 978-2-7493-0856-2

Hommages à Didier Comès.

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>