« Monsieur Poche » enfin réédité…

Si, grâce aux éditions Glénat, les aventures de « Zig et Puce » ont bénéficié d’une réédition intégrale en 18 albums, celles de « Monsieur Poche », autre création de premier plan du génial Alain Saint-Ogan, demeuraient inédites depuis l’avant-guerre. Grâce au financement participatif, l’ancêtre d’ « Achille Talon » revit dans un album proposé par le nouveau label Revival animé par Vincent Bernière.

Rondouillard, court sur pattes, un petit chapeau sur un crâne chauve, un éternel pantalon à damiers rouge et blanc, le nez rouge lui aussi, Monsieur Poche est un élégant bourgeois gaffeur et imbu de sa personne. Curieux, se mêlant de tout, il impose le rythme effréné de son quotidien aux quelques personnages qui le côtoient lorsqu’il ne s’agit pas de simples quidams. Au fil des gags on croise un couple mal assorti dont on ignore le patronyme, Salsifi – un kangourou hérité d’un lointain oncle d’Océanie -, Olympe la fidèle servante et Ratafia un jeune garçon débrouillard rejoint par l’espiègle Kiki à la crinière rousse. Ce petit monde évolue au fil de gags en une planche où la plupart des activités du quotidien sont déclinées : la cuisine, la science, la peinture, le temps, la campagne, la pêche, Noël puis le jour de l’an, la chasse, le bricolage…

« Monsieur Poche » est né le 14 octobre 1934 dans numéro 607 duDimanche Illustré, magazine dominical familial (et non pour la jeunesse comme indiqué dans l’album) supplément de l’Excelsior, où il prend la place de « Zig et Puce » face aux aventures de l’américain « Bicot ». Il quitte le journal le 10 octobre 1937, séjourne brièvement dans Cadet-Revue  puis dans Benjaminjusqu’en 1943, avant de tenir compagnie à « Zig et Puce » dans les pages de Zorrofin 1948 et, enfin, de temps à autre, dans l’hebdomadaire Forces Nouvellesde 1952 à 1955. Moins populaire que le duo « Zig et Puce », « Monsieur Poche » a fait l’objet de quatre albums édités par Hachette de 1936 à 1939 et d’émissions radiophoniques dans les années 50. Michel Greg, repreneur des aventures de « Zig et Puce » en 1965 dans les pages de Tintin, grand admirateur et ami d’Alain Saint-Ogan, s’est inspiré de « Monsieur Poche » pour camper en 1963 son fameux « Achille Talon » dans Pilote.

Le présent album de 176 pages (format 21,7 x 29) reprends l’ensemble des pages publiées dans les albums Hachette et 37 gags demeurés inédits. On peut regretter que les planches proposées dans cet album aient été numérisées à partir des albums Hachette et non du Dimanche illustréoù la couleur d’origine est plus lumineuse et non souvent bouchée comme c’est le cas dans la présente édition (voir notre comparaison avec la planche « Monsieur Poche fait des crêpes »). Outre les planches dessinées cet ouvrage propose une longue préface de Julien Baudry consacrée au « Petit monsieur d’Alain Saint-Ogan » et une émouvante postface écrite jadis par Greg. Une excellente initiative qui espérons-le réunira suffisamment de curieux pour qu’elle puisse se poursuivre.

Alain Saint-Ogan (1895/1974) est le premier dessinateur a avoir introduit systématiquement les bulles dans ses planches avec la création de « Zig et Puce » en 1925. Célébrissime tout au long de l’entre-deux-guerres, il a collaboré aux plus grands journaux de l’époque (Le Matin,Ric et Rac, Le Petit Journal, L’Intransigeant, Charivari, La Semaine de Suzette, Benjamin, Cadet Revue…). Outre « Zig et Puce » et « Monsieur Poche », il a créé « Prosper l’ours », « Trac et Boum », « Mitou, Toti et Serpentin », « Cric et Crac »….  Après-guerre, jusqu’à son décès, il a signé un dessin humoristique à la Une du Parisien Libéré.Je me souviens avec émotion de son enterrement à Passy où, après la cérémonie, j’ai eu le plaisir de déjeuner avec Greg et quelques vieux dessinateurs venus lui faire un dernier adieu.

C’est par l’intermédiaire du site de financement participatif KissKissbankbankque les éditions Revival se sont financées. Leur but : publier des œuvres anciennes mais aussi des travaux de jeunes auteurs. C’est ainsi qu’elles publient simultanément « Monsieur Poche » et « Colville » de Steven Gilbert, un ouvrage de 192 pages (23 €), un récit en noir et blanc dans l’esprit des frères Coen. Deux autres titres sont annoncés pour janvier 2019 : « La Variante du Dragon » de Frank et Golo et « Sadboi » de Berliac. Notons que le même éditeur, avec le concours d’Enki Bilal qui propose une illustration issue de « Bleu Sang » tirée à 30 exemplaires signés, présente en format poche deux classiques de la BD érotique : « Le Déclic » de Manara et « Erma Jaguar » de Varenne.

Henri FILIPPINI

« Monsieur Poche » par Alain Saint-Ogan

Revival (29 €) – ISBN : 979 10 96119 07 3

Galerie

Les commentaires sont fermés.