« La Société des comics » convoquée à la Comic Gone : c’était le week-end du 21 septembre à Lyon…

Comme annoncé ici-même, l’exposition « La société des comics » a été inaugurée vendredi soir 21 septembre à la bibliothèque de la manufacture Lyon 3. Elle ouvrait la convention Comic Gone et reste visible jusqu’au 29 novembre.

Avec un petit retard nécessaire à l’arrivée d’un public venu en nombre dans cet espace en rez-de-jardin, les discours se sont enchaînés, sous le regard et la supervision (fatigués) de Lionel Mignot, commissaire à l’origine du projet : Mr Pierre Servet, vice président de l’Université, le directeur, Mr Marc Martinez, et enfin Kader Chaibi, président de l’association BD Ciné Goodies, maître d’œuvre faisant le lien entre experts, auteurs et universitaires. Suite à quoi quelques présentations rapides des trois thèmes ont été proposées. On retiendra surtout celle de Lucien Perticoz sur les valeurs et celle de Xavier Fournier sur la géopolitique dans les comics. (Science et technologie étant laissé à l’appréciation du public.)

La soirée s’est terminée autour d’un verre, alors qu’une séance de dessin en live était proposée sur grand écran. Petit bonus : chaque visiteur lors du vernissage s’est vu remettre un Tote Bag imprimé « Société des comics » contenant un badge porte-clefs avec le logo spécialement conçu pour l’occasion par le graphiste attitré Frédéric Gerland et surtout le catalogue de l’exposition et son programme. Un bel ouvrage format 16 X 20 cm de 120 pages, dos carré collé, richement illustré et tout en couleurs, limité à 500 exemplaires (voir plus bas). L’exposition continue jusqu’au 29 novembre, avec de nombreuses conférences et animations jusqu’au 21 décembre. À ne pas manquer !


L’exposition lançait un week-end dédié aux cultures populaires et geeks, puisque la Hall Tony Garnier, grande salle généralement réservée aux salons et aux concerts de grosses pointures accueillait le Lyon Game Show dès le lendemain matin et jusqu’au dimanche soir.

La Comic Gone, convention de comics, était intégrée cette année pour la première fois à ce gros salon, lui aussi première à Lyon. Alors que toute une partie de l’énorme salle était dévolue aux jeux vidéos, sériés télés, ou acteurs de films de SF, et aux cultures asiatiques, une autre partie l’était à l’univers des comics.

Les éditeurs Panini, Delcourt, Glénat comics, Bliss comics et Akiléos étaient présents, accompagnés des plus petits : Original Watts, Komics initiative, ou Aaltaïr. Les boutiques de comics étaient représentées entre autre par Comic Zone évidemment, Excalibur, mais aussi Central comics. Si les stands étaient plutôt bien achalandés, on regrettera peut-être de n’avoir pu trouver d’avantage de comics anciens en VO.

Des expositions… et un catalogue

Côté exposition, « Comics & Super-Héros », présentée à Quai des bulles, Saint Malo, en 2016 par Laurent Lefeuvre était à nouveau affichée,  augmentée par celle sur les EC comics proposée par les éditions Akiléos. L’occasion de refaire un point pédagogique de qualité, bien écrit et illustré sur le sujet qui nous intéresse. Des vues d’artistes étaient aussi proposées, avec les superbes toiles de Florent Maudoux, tout comme quelques panneaux hommage à Jack Kirby, issus de l’ouvrage « Kirby & Me ».

L'atelier du dessinateur, avec le catalogue

À noter que les organisateurs de celle de la bibliothèque universitaire réfléchissent à la possibilité de sa location, ce qui serait une très bonne chose, entre autre pour nos bibliothèques provinciales, et qui donnerait surtout l’occasion de rééditer le catalogue, très réussi. Précisons qu’en plus des trois thèmes abordés, des pages aux sujets complémentaires ont été ajoutées, écrites par deux auteurs que les lecteurs de BDzoom.com connaissent bien : un texte dédié à Jack Kirby, par son spécialiste Jean Depelley, tandis que j’ai eu moi-même l’honneur de pouvoir présenter un article sur les comics d’auteurs alternatifs.

Vive la petite édition !

Jean Yves Mitton dédicaçait entre autre « Alwilda » sur le stand d’original Watts, (et Ciro Tota les a rejoint), tandis que Laurent Lefeuvre, « le breton qui tire plus vite que son ombre » effectuait des prouesses au Posac sur les exemplaires de son « Atelier Workshop », masse impressionnante éditée par son partenaire éditeur Mickael Géreaume de Komics initiative.


Un projet financé grâce à une campagne Ulule, que les contributeurs venaient récupérer sur le stand.

 

L’ascension foudroyante qu’a connu ce breton, révélé tout d’abord régionalement en 1995 avec le livre « Carnet de route d’un chasseur de lutin » puis de manière un peu plus visible en 2011 avec l’apparition de son personnage « Fox Boy », sur une publication limitée des éditions Black and White, avant d’être édité chez Delcourt pour deux tomes, (puis faire prochainement l’objet d’une suite à nouveau chez Black and White), est assez incroyable.

Ce très grand livre, cartonné, dos toilé, avec jaquette (pour la version « complète et luxueuse »), est une sorte de Art book de l’auteur, mais aussi bien plus que cela. Car, généreux à outrance, et enchainant les projets, l’auteur, s’il a depuis gagné le respect mérité du public et de ses pairs, que ce soit avec ses histoires ou ses illustrations aux couleurs flamboyantes, accompagne les chapitres de l’ouvrage avec des mots tout aussi intéressants. Ceux-ci démontrent entre autre sa passion pour l’univers des comics et son sens du partage. Un beau livre formidable et jouissif, que vous pouvez encore acheter bien sûr !

De l'initiative, mais avec humour !

Un monde anglo-saxon à nos portes, et pourtant…

Les allées, pas très remplies pour cette première édition (lieu trop grand, milieu de mois… séparation trop évidente entre publics jeux/Asie et comics ?…) ont fait qu’il était aisé d’échanger avec pratiquement tous les auteurs, dont certains que l’on aurait pu croire intouchables. Exemple avec Greg Staples (« Judge Dredd ») ou Chris Weston (« The Authority Swamp Thing »…), ou bien encore Yildinay Cinar, Sabine Rich, Simon Bisley et j’en passe.

Parmi les auteurs présents ce samedi : Esad Ribic, Paul Renaud, Florent Maudoux, Olivier Vatine ou Lorenzo de Felici, Eric Powell… Devant eux, de petites queues se formaient.

Mais cela était moins évident pour d’autres, moins chanceux, restant de fait assez disponibles, alors que leur talent aurait mérité mieux.


L‘occasion de découvrir de petites structures, comme sur chaque salon, telles la Poule rouge/French Paper Art Club, éditrices de sérigraphie superbes, qui accueillaient sur leur stand le dessinateur Carlos Olmo, échanger quelques mots avec Cédric Poulat ou Jon Lankry, ou se faire rappeler au souvenir des éditions Aaltaïr, éditrices du bel ouvrage « Peter Pan » de J. M. Barry, pourtant daté 2010, illustré par Charles Vess, proposé en édition limitée avec un superbe dessin de l’artiste.

L’ambiance battait son plein samedi en fin d’après-midi lorsque j’ai du m’éclipser, mais il ne fait aucun doute que tous les visiteurs ont apprécié le programme proposé. Ne reste plus qu’à espérer un bilan pas trop négatif pour les exposants, afin qu’une prochaine édition puisse s’envisager sereinement.

Franck GUIGUE

(Toutes les photos : © F. Guigue)

Exposition La société des comics
http://bu.univ-lyon3.fr/exposition-la-societe-des-comics-du-22-septembre-au-29-novembre-2018–1175188.kjsp?RH=SCD-ACTUS

Comic Gone : https://www.comic-gone.com/

Komics initiative : http://www.komics-initiative.com/

Galerie

Les commentaires sont fermés.