« 20 000 lieues sous les mers » par Garry Gianni

Lorsque l’un des plus géniaux des dessinateurs américains, mais aussi l’un des plus discrets, adapte Jules Verne, c’est à une fête au parfum teinté de classicisme et de Madeleine de Proust à laquelle on est conviée. Embarquement immédiat à bord du Nautilus !

On avait laissé Garry Gianni lors d’une précédente chronique, dessinateur d’un superbe épisode du démon cornu Hellboy. Le dessinateur s’était déjà laissé séduire par un récit se déroulant dans un univers maritime (1). Auparavant avait cependant déjà paru aux États-Unis cette adaptation du plus fameux roman de Jules Verne chez Dark Horse (Dark Horse Classics #1 : 20000 Leagues Under the Sea, 1992), d’abord sous forme de fascicule, puis dans une édition cartonné limitée, qui était restée jusqu’à présent inédite en français.

Comme Michel Jans connaît son travail et est surtout un passionné de belles histoires et de beaux dessins, celui-ci nous a déjà offert le privilège de découvrir en français LE chef d’œuvre BD de Mister Gianni, création parue vingt ans après ce travail d’illustration de Verne. Je parle bien sur du recueil américain « Monstermen » publié en octobre 2017 aux éditions Mosquito sous le titre « Corpus Monstrum ». Si cet album, recueillant les histoires parues chez Dark Horse en 2012, n’a pas été abordé dans nos pages, c’est qu’une chronique de l’édition originale avait précédé dans ces colonnes un an plus tôt. (2)

Qu’à cela ne tienne : « 20 000 lieues sous les mers » est cette fois mis en lumière en temps et en heure.

Édité au format classique d’un album franco-belge et du catalogue Mosquito, sous une superbe couverture peinte aux tons vert océan, cette histoire complète ravira les amateurs du romancier de science-fiction français, et ceux de Garry Gianni. Celui-ci n’est en effet pas encore responsable d’une pléthore d’ouvrages dans notre langue, aussi on se régalera de cette opportunité. Cette adaptation, assez libre, est bien créée sous forme d’une bande dessinée, et pas d’un simple texte illustré.

Le récit surprenant du capitaine Nemo et son Nautilus, arpentant le fond des mers, connu de tous (on peut l’espérer), fonctionne toujours aussi bien. Sa magie fantastique reste active, plus de cent ans après sa création et le dessin s’adapte évidemment parfaitement au propos, comme s’il sortait d’une édition Hetzel d’époque. Les couleurs, sobres et douces, voire apaisantes, tous comme le texte, fabuleux, nous entrainent dans les abysses tel dans un rêve…

Mais il aurait été dommage de se quitter après seulement 46 pages. C’est pourquoi a été joint à ce classique une version illustrée d’une nouvelle de H. G. Wells, là aussi consacrée au milieu marin : « Sea Shraiders » (« Les Pirates de la mer »), un récit paru en 1896 dans le journal Weekly Sun Literary Supplement et déjà disponible dans la version limitée américaine.

Le lecteur ravi découvre la fabuleuse histoire de mister Fison, marchand de thé à la retraite, qui, en 1896 près de Sidemouth, sur les côtes de Cornouailles, fut le premier homme à voir de près et en revenir, plusieurs Haplotheutis vivants. Sur dix pages et dans la traduction de Henri Durand-Davray d’époque, Garry Gianni souligne de quelques dessins bien vus ce classique de la littérature fantastique anglo-saxonne faisant froid dans le dos car décrivant d’une manière quasi documentaire une courte période d’attaque de monstres marins des profondeurs, quasi inconnus jusqu’alors (des Kraken), sur des humains. Brrrr….

Ce titre original, vous l’aurez compris, riche de son classicisme graphique et littéraire, s’ajoute au catalogue d’une maison d’édition dont on ne cessera de dire l’importance dans le milieu bédéphile.

Franck GUIGUE

(1) « Hellboy : Le Cirque de minuit » : http://bdzoom.com/124398/comic-books/%c2%ab-hellboy-t16-le-cirque-de-minuit-%c2%bb-par-mike-mignola-duncan-fregedo-et-gary-gianni/.

(2) « The Monstermen » par Garry Gianni : http://bdzoom.com/103064/comic-books/garry-gianni-un-esthete-du-fantastique-ou-%c2%ab-les-monstermen-%c2%bb-aristocrates-du-bon-gout-gothique/.

« 20 000 lieues sous les mers » par Garry Gianni
Éditions Mosquito (14 €) – ISBN : 9782352835028

Galerie

Une réponse à « 20 000 lieues sous les mers » par Garry Gianni

  1. Henri Khanan dit :

    Une traduction bienvenue!