« Kivu » par Christophe Simon et Jean Van Hamme

Sous une forme narrative et graphique tout à fait classique, mais parfaitement maîtrisée, le scénariste qui créa « XIII », « Largo Winch » et « Thorgal », en complète osmose avec le dessinateur qui avait déjà travaillé avec lui sur l’adaptation de l’une de ses nouvelles mettant en scène le personnage de Corentin (1), propose un récit coup de poing qui n’a rien à envier aux BD reportages d’aujourd’hui ou aux démarches journalistiques modernes…

Hé non ! Jean Van Hamme n’a pas vraiment encore pris sa retraite ! À 79 ans, ce mythique acteur du monde du 9e art n’a rien perdu de son pouvoir d’imagination, de sa capacité à traiter l’actualité et de son habileté à composer un scénario passionnant, émouvant et parfaitement huilé.

Crayonnés de Christophe Simon.

Basée sur les témoignages de ces amis Denis Mukwege et Guy-Bernard Cadière (chirurgiens humanistes et auteurs du livre « Panzi », où ils expliquent comment ils ont soigné, au cœur de l’Afrique, des femmes violées et mutilées par des bandes armées et ont lutté à leurs côtés contre la barbarie), cette fiction dessinée, vraiment prenante, explique la responsabilité des multinationales qui achètent des minerais rares et précieux, comme le cobalt ou le coltan (indispensable à la fabrication des téléphones portables, par exemple), au Kivu : une région, située à l’est de la République Démocratique du Congo, ravagée par ces cruelles milices qui asservissent la population et qui en exploitent les richesses, dans l’indifférence générale de la communauté internationale. Ces génocidaires brûlent les villages, tuent les bébés et les vieillards, ne laissant saufs que les hommes valides qui sont envoyés, avec les enfants, travailler dans les mines comme esclaves.Soutenu par le trait précis et très réaliste de Christophe Simon (qui a longtemps travaillé avec Jacques Martin, sur « Alix », « Orion » ou « Lefranc »), Van Hamme dénonce donc cette horreur humanitaire dans une solide fiction où tout est vrai : d’ailleurs, certains pourront, peut-être, lui reprocher un côté bavard et didactique, pourtant nécessaire au propos ! Il met en scène un jeune et candide employé d’une multinationale qui doit choisir, sur le terrain, un nouveau chef de bande pour remplacer le précédent qui servait au mieux les intérêts de la société ; ce dernier ayant été abattu pendant une tentative de viol sur une gamine d’une dizaine d’années. Témoin des massacres, il prend la jeune fille sous sa protection et tente de démissionner…

Gilles RATIER

Proposition de couverture alternative.

(1) Voir : « Corentin : Les Trois Perles de Sa-Skya » par Christophe Simon, d’après Jean Van Hamme et Mickey, Chlorophylle, Corentin et les autres… : encore vivants !.

« Kivu » par Christophe Simon et Jean Van Hamme

Éditions Le Lombard (14,99 €) — ISBN 978-2-8036-7266-0

Galerie

2 réponses à « Kivu » par Christophe Simon et Jean Van Hamme

  1. belaval dit :

    excellent one short qui prouve que la bd est un art à part entière.

  2. Henri Khanan dit :

    Van Hamme toujours au sommet… à l’âge de la retraite, sur un thême humaniste, alors qu’il est multi-millionnaire. Bravo!