Fantax fait la manche…

On peut avoir été un lord attaché d’ambassade aux États-Unis, avoir affronté la pègre revêtu d’une tenue de justicier masqué, et se retrouver pourtant soixante-dix ans plus tard contraint de mendier quelques euros sur la toile pour vivre de nouvelles péripéties ! C’est la nouvelle (mes)aventure qui arrive à Fantax, héros emblématique de l’immédiat après-guerre.

Imaginé par Marcel Navarro (alias J.K. Melwyn-Nash, futur boss des éditions Lug), sa silhouette à la musculature impressionnante campée par Chott, alias Pierre Mouchot (1911-1966), lord Horace Neighbour, plus connu sous le nom de Fantax est né en février 1946 dans l’obscure et éphémère revue Paris-Monde-Illustré. C’est dans son propre fascicule lancé l’année suivante que Fantax sera le héros jusqu’en 1949 de 39 numéros aujourd’hui mythiques. Bousculé par une censure imbécile qui lui reproche une trop grande violence, malgré le combat épuisant livré par Chott qui est aussi son éditeur, Fantax le plus fameux super héros français abandonne la bataille après une ultime tentative de renaissance en 1959. Plusieurs dessinateurs ont travaillé sur ses aventures : Bob Roc (pseudonyme de Robert Rocca),  Guy Lebrun, Claudy (de son vrai nom Claude Bordet). À l’exception de quelques brèves tentatives de réédition, les nostalgiques de « Fantax » durent attendre 2010 pour découvrir une réédition de qualité de ses exploits. Initiative d’autant plus bienvenue que la collection intégrale des 39 premiers fascicules côte à 5 500 euros dans le « BDM ».

Tanguy Mouchot, petit-fils du créateur décédé en 1966, est à l’origine de cette réédition de qualité qui compte six albums au dos toilé reprenant les planches d’origines et proposant de passionnants dossiers. Le dernier, « Clap de fin », a été publié en 2016. Après deux années de repos, infatigable, Tanguy se propose de publier un septième volume, « Renaissance »,  composé de récits inédits réalisés par des auteurs contemporains nostalgiques eux aussi de héros populaire qu’était Fantax : Jean-Marie Arnon, Jean-Yves Mitton, Jean-Michel Arroyo, Chris Hénin, Paskal Millet et Jim Dandy. La couverture sera signée par un grand admirateur des anciens super héros, Laurent Lefeuvre (« Fox-Boy », « Tom & William »).

"Fantax" par Jean-Michel Arroyo

Si vous souhaitez savourer ces histoires inédites situées sur six décennies vous vous devez de participer à leur création en aidant Tanguy Mouchot a réunir les 4 500 euros nécessaires sur le site de financement participatif Ulule. Vous pourrez d’ores et déjà verser votre modeste obole sur https :/www.facebook.com/horace.neigbour.

On peut aussi se procurer les six premiers ouvrages sur le site des éditions Connaître Chott animée par Tanguy Mouchot : editionchott@gmail.com.

Il est aussi possible de souscrire au futur album en envoyant 28 € (dont 8,50 de frais de port).

Il n’est pas dans nos habitudes de publier des informations concernant ce type d’opérations éditoriales, mais le travail patrimonial réalisé depuis bientôt dix ans par Tanguy Mouchot nous semble mériter cette exception.

Henri FILIPPINI

Galerie

Une réponse à Fantax fait la manche…

  1. Jean-Luc dit :

    Merci pour l’information, M. FILIPPINI.

    Par contre le lien indiqué renvoie sur la page de l’article.

    La page Ulule de souscription est la suivante : https://fr.ulule.com/fantax-comics/

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>