Une sélection des belles couvertures de la rentrée 2018…

Au beau milieu de l’été, et avant la reprise de cette rubrique fin août, jetons un œil aussi émerveillé qu’impatient sur quelques belles couvertures attendues cet automne ! Selon la grande tradition de la rubrique, cet aperçu (totalement subjectif) ne concerne que les visuels prévus chez les principaux éditeurs franco-belges. Héroïsme, fantastique, historique, mystère, suspense, dynamisme et beauté plastique sont au menu de titres que nous évoquerons naturellement plus en détails au cours des semaines à venir. De très bonnes vacances à tous, et à très vite…

Suivant l’ordre alphabétique, débutons ce catalogue illustré chez Dargaud, éditeur qui lance une à la rentrée une série de romans graphiques. Parmi eux, « Les Filles de Salem : comment nous avons condamné nos enfants » de Thomas Gilbert, un album de 200 pages (parution le 21 septembre) plongeant dans l’univers étriqué et oppressant de la colonie de Salem au XVIIe siècle. Ce village de Nouvelle-Angleterre reste tristement célèbre pour l’affaire dite des Sorcières qu’Abigail Hobbs nous raconte ; elle qui fut à 17 ans l’une des victimes de l’obscurantisme et du fanatisme religieux à l’œuvre.

Autre titre très attendu, « Charlotte impératrice » T1 (72 pages par Fabien Nury et Matthieu Bonhomme ; à paraitre le 24 août) nous entraîne sur les pas de Charlotte de Belgique (1840-1927) et de son union peu heureuse avec l’archiduc Maximilien d’Autriche, frère cadet de l’empereur François Joseph. Alors que le jeune couple est dépassé par les rivalités dont ils sont le jeu, entre les terribles Habsbourg et le calculateur empereur Napoléon III. Confrontée à bien des chagrins et des déceptions, Charlotte va devoir quitter les voies d’un chemin princier tout tracé…

Planches introductives (Dargaud 2018)

Chez Delcourt, Fred Duval et Jean-Pierre Pécau signe en compagnie du dessinateur serbe Stevan Subic (« L’Homme de l’année : 1666 ») le premier tome d’un nouveau diptyque inspiré par l’univers de Sherlock Holmes, « M.O.R.I.A.R.T.Y. T1 : Empire mécanique » (64 pages, à paraître le 29 août ; couverture par Nicolas Siner). Dans un sombre univers steampunk, le célèbre détective londonien et un certain docteur Jekyll sont appelés à se croiser… Les amateurs de western retrouveront pour leur part avec grand plaisir Marshall Bass dans un troisième opus référencé (« Son nom est Personne » ; 22 août). Darko Macan et Igor Kordey confrontent leur héros afro-américain à une nouvelle menace récalcitrante : sa fille a été enlevée par un Indien de passage dont elle s’est entichée, et nul ne sait où elle peut être. Un scénario fort haletant en perspective alors qu’un quatrième tome (« Yuma ») est déjà annoncé pour janvier 2019.

Chez Dupuis, avec « L’Âge d’or » T1 (7 septembre), Cyril Pedrosa réalise peut-être la plus belle couverture de cette rentrée. Après l’autobiographique « Portugal » (Prix du public à Angoulême en 2012) et l’intimiste « Les Équinoxes » (2015), l’auteur signe avec la scénariste Roxanne Moreil une épopée flamboyante en deux tomes dans un Moyen Âge politique et enchanté : au château du bois d’Armand, un roi mourant voit en sa fille aînée – la princesse Tilda – son héritière désignée. Hélas, un complot ourdi par l’infâme éminence Loys de Vaudemont l’écarte du trône au profit de son petit frère et la révolte gronde dans le royaume. Notons que le copieux premier volume (riche de 232 pages somptueuses !) de la collection Aire libre sera également proposé en édition spéciale (58 €) sous une couverture inédite.

Achevons cette preview très sélective avec un titre qui devrait être remarqué au sein des nombreuses nouveautés : sous le label Hachette comics paraîtra en effet le 22 août le premier tome des enquêtes de Nicolas Le Floch, « L’Énigme des Blancs-Manteaux », adaptation de la célèbre série de polars éponymes concoctés par Jean-François Parot. Disparu en mai 2018, le romancier aura probablement été fier de voir son héros ainsi traduit en cases et en bulles par le scénariste Dobbs et le dessinateur Chaiko (voir son récent « Hercule Poirot T1 : Le Crime de l’Orient-Express »). L’intrigue prend part en 1761, alors que Nicolas Le Floch apprend son métier de policier sous la houlette du lieutenant général de police de Louis XV, chargé des affaires spéciales. Or, voici que le commissaire Lardin, chef de Nicolas, a brusquement disparu dans la rue des Blancs-Manteaux – située au cœur du Marais de Paris – depuis quelques jours ; et si tout cela le conduisait un peu trop près du roi et de Madame de Pompadour ?

Philippe TOMBLAINE

« Les Filles de Salem : comment nous avons condamné nos enfants » par Thomas Gilbert
Éditions Dargaud (22,00 €) – ISBN : 978-2-205077025

« Charlotte impératrice T1 : La Princesse et l’archiduc » par Matthieu Bonhomme et Fabien Nury
Éditions Dargaud (16,95 €) – ISBN : 978-2-205077834

« M.O.R.I.A.R.T.Y. T1 : Empire mécanique » par Stevan Subic, Fred Duval et Jean-Pierre Pécau
Éditions Delcourt (15,50 €) – ISBN : 978-2-7560-7190-9

« Marshall Bass T3 : Son nom est Personne » par Igor Kordey et Darko Macan
Éditions Delcourt (14,95 €) – ISBN : 978-2-413007838

« L’Âge d’or » T1 par Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil
Éditions Dupuis (32,00 €) – ISBN : 979-1034730353

« Les Enquêtes de Nicolas Le Floch T1 : L’Énigme des Blancs-Manteaux » par Chaiko et Dobbs [d'après Jean-François Parot]
Éditions Hachette comics (14,95 €) – ISBN : 978-2-012905351

Galerie

Les commentaires sont fermés.