Les mesures gouvernementales en faveur de la Bande Dessinée

Jean-Jacques Aillagon a annoncé lors du festival d’Angoulême un triplement de la subvention de l’état au festival ainsi que le transfert de la BD de la délégation aux Arts Plastiques vers la direction du livre.

Le ministre de la Culture et de la Communication, que nous voyons ici en compagnie de Philippe Geluck (l’auteur de la série Le Chat aux éditions Casterman) et de Jean-Marc Thévenet (Directeur Général du Festival International de la BD d’Angoulême) a annoncé cette série de mesures au cours de la soirée de remise des prix le jeudi 23 janvier 2003.


Nous vous proposons de découvrir, dans son intégralité, le communiqué de presse officiel du Ministère de la Culture et de la Communication :


« En visite hier au festival international de la bande dessinée d’Angoulême, Jean-Jacques Aillagon, Ministre de la culture et de la communication, a salué l’action de son Président Yves Poinot et de son Directeur Général Jean-Marc Thévenet, ainsi que l’engagement des collectivités locales à l’égard de cette manifestation de référence.


Il a annoncé une série de mesures en faveur du festival et du secteur de la bande dessinée en général. Le Ministre a confirmé que dès 2003 la subvention de l’Etat au Festival d’Angoulême était multipliée par trois, passant de 65.000 € à 195.000 €. Ce mouvement se prolongera de manière à accompagner le développement du Festival qui a vocation à devenir pour la bande dessinée l’équivalent d’Avignon pour le spectacle ou d’Aix pour la musique.


Le Ministre a également exprimé son souhait d’une convergence entre le Festival international de la bande dessinée et le centre national de la bande dessinée et de l’image à Angoulême, de façon à renforcer la cohérence de l’action publique. En accord avec les collectivités locales – régions, départements et villes – des dispositions seront prises en ce sens dès le prochain conseil d’administration du centre national de la bande dessinée et de l’image.


Par ailleurs, le ministère de la culture et de la communication renouvellera et renforcera son action en faveur de la bande dessinée. Désormais appréhendée comme un secteur à part entière de l’édition, la bande dessinée sera suivie à plein titre par la direction du livre et de la lecture.


Tous les dispositifs d’aide à l’édition mis en place par le centre national du livre lui seront ouverts, notamment aide aux jeunes auteurs et illustrateurs, aide au développement des jeunes maisons, aide à la traduction. Deux missions de réflexion seront engagées avec les professionnels. La première portera sur la situation des auteurs. La seconde portera sur la lutte contre le piratage, particulièrement sur Internet. »

Galerie

Les commentaires sont fermés.