« Judge Dredd : Les Affaires classées » T3 par collectif et John Wagner

Suite chronologique des archives de Judge Dredd, publiées à l’origine dans la revue anglaise 2000AD. Où l’on se régale cette fois-ci de l’épisode consacré au Juge suprême Cal et à la mise au ban de notre antihéros.

Le tome 1 de ces « Affaires classées » de « Judge Dredd » (les premiers épisodes originaux de la série) ayant été chroniqué largement ici-même, on ne reviendra pas sur le personnage et son importance dans le milieu bédéphile. Ces traductions, réalisées par Philippe Touboul à partir des anthologies des éditions Rebellion, proposent des épisodes noir et blanc que l’on avait pas eu l’occasion de lire de manière aussi confortable depuis les formats Pocket ou Arédit des années quatre-vingt, ceci grâce à un grand format cartonné, du papier glacé, et un matériel éditorial d’accompagnement. (1)
Concernant les épisodes : 22 sur 28 sont consacrés à l’ascension de l’effroyable juge Cal, arriviste dément, adjoint du juge suprême, qui va manigancer un complot visant à prendre la place de son supérieur Clarence Goodman, tout en discréditant Judge Dredd, le seul à pouvoir lui tenir tête. C’est marrant de voir notre personnage fétiche, condamné (injustement) pour meurtre, pourchassé par ses pairs, moutons sous influence, finissant planqué dans les égouts et devant organiser la résistance avec une poignée de vétérans bras cassés. On retiendra la présence particulièrement importante du robot domestique de Dredd : Walter, jouant un tôle prépondérant dans son plan désespéré de retour, tout comme celle d’un nouveau personnage charismatique : Fergie, prince déchu du Grand Putride, les sous-sols contaminés de Mega-City One, d’où Dredd et ses soutiens vont s’organiser. À cet égard, la scène où nos résistants, embarqués dans un tank dérobé aux juges, chutent vertigineusement dans les tréfonds est un moment culte de cette histoire. D’autres personnages et éléments forts sont présentés dans ce long feuilleton très dynamique : les Kleggs, des mercenaires extra-terrestres crocodilesques, embauchés par Cal pour mater ses citoyens et la rébellion, et le mignon petit poisson (The Fish), illustrant la couverture, que notre juge dément choisit comme adjoint pour passer ses décrets les plus fous. Une illustration à la fois hilarante et terrifiante de la fragilité de nos démocraties, mettant encore en avant le rôle critique primordial et de premier plan de cette bande-dessinée britannique.Artistiquement, on se régale des planches des « géants » Brian Bolland, Dave Gibbons, Mike McMahon, mais aussi Garry Leach et Ron Smith, dont les épisodes consacrés aux Kleggs rappellent le style d’un autre amoureux des sauriens : Mark Schultz. Brett Ewins complète l’équipe, tandis que Brendan Mc Carthy encre trois épisodes. Le recueil est complété par « La Loi des punks », autre épisode classique dessiné par Brian Bolland, que beaucoup avaient pu découvrir dans les formats Arédit, et « Exo Men », dessiné par Ron Smith. « L’Homme ADN », par Brett Ewins, conclue ce très agréable volume, avec ceci-dit un remake assez peu inspiré du monstre de Frankenstein.

Les éditions Delirium annonce la poursuite de ces délicieuses « Affaires classées », avec un tome 4 pour bientôt, où les amateurs pourront (re)découvrir le fameux Juge Crève (Judge Death), apparu en France dans les années quatre-vingt sur un des albums édités aux Humanoïdes associés, et dans les tomes 1 et 2 publié par Arédit.

Franck GUIGUE

(1) Une préface de John Wagner, et une sélection des couvertures originales 2000AD mettant en scène Judge Dredd (« Progs » 89, 94, 98, 105), plus celles, américaines, de chez Eagle Comics (n° 1 à 14).

L'humour n'est pas absent dans Judge Dredd, bien au contraire

« Judge Dredd : les affaires classées T3 » par John Wagner et divers
Éditions Delirium (32€) – ISBN : 979-10-90916-40-1

Galerie

Les commentaires sont fermés.