« Les Incroyables Aventures de l’enfant plume T1 : Le Labyrinthe » par Jorge Corona

D’ici septembre de cette année, les jeunes, – et moins jeunes -, lecteurs auront la chance de lire l’ensemble de la trilogie « Les Incroyables Aventures de l’enfant plume ». Ils peuvent déjà dévorer un premier volume étrange et intrigant sur lequel plane de nombreux mystères. Allons donc faire connaissance avec l’enfant plume, un labyrinthe dangereux, des souris pourchassées par des tours et surtout avec Bianca, une jeune fille en quête d’aventures.

L’incipit est celui d’un conte. Deux narrateurs invisibles commentent une action qui se précise. Une ville industrielle – typique de l’ère victorienne, celle du XIXe siècle anglais au capitalisme triomphant -, est coupée physiquement en deux par un haut mur blanc. D’un côté la Cité, belle, luxuriante, peuplée d’une classe privilégiée, de l’autre les rues sombres et sordides du Labyrinthe où prolifère une grouillante plèbe.

Les incroyables aventures de l'enfant plume page 3

Une nuit, c’est seulement éclairé par un quart de lune, que le vieux Gabriel cherche, sans succès, de nouvelles lunettes dans les poubelles du Labyrinthe. Il entend soudainement un enfant pleurer : c’est un bébé abandonné dans ses langes. Il découvre, effaré, que le nourrisson est couvert de plumes noires. Surpris par l’arrivée de deux enfants des rues et d’un mystérieux grand homme à l’écharpe rouge, Gabriel s’enfuit pour protéger le nouveau-né des dangers immédiats.

Poe

Onze ans plus tard, Poe a bien grandi. Toujours couvert de plumes, le jeune garçon est caché par son père adoptif dans les recoins méconnus du Labyrinthe. Très sensibles aux rayons du soleil, il porte continuellement des lunettes orange et ne sort que la nuit avec Gabriel.

Sauf, sauf… quand il s’aventure seul sur les toits de la ville pour sauver les souris (des gamins des rues qui vivent de petites rapines) de policiers peu amènes, surnommés les Tours. Ces gavroches qui ne le voient que de loin l’appellent entre eux le Fantôme.

Échappant parfois, toujours en secret, à la tendre mais étouffante protection de Gabriel, Poe aime ainsi gambader sur les toits du Labyrinthe, en planant, presqu’en volant !

Les incroyables aventures de l'enfant plume page 5

Tout change quand il aide une jeune fille riche d’une éminente famille de la Cité à échapper à la surveillance de ses parents. Bianca s’ennuyait dans sa prison dorée et a saisi la première occasion pour découvrir les recoins les plus obscurs du Labyrinthe. Poe et Bianca se rencontrent, s’apprécient ; c’est le début d’une surprenante amitié qui va mettre à mal un ordre établi injuste et violent.

Les incroyables aventures de l'enfant plume T1 page 17

L’auteur vénézuélien Jorge Corona s’est d’abord distingué dans le comics de super-héros en travaillant sur des séries comme « Green Lantern » ou « Goners ». « Feathers » (« Plumes ») constitue une incursion remarquée dans la BD jeunesse, que nous découvrons maintenant en France sous le titre « Les Incroyables Aventures de l’enfant plume ». C’est un récit initiatique à mi-chemin entre les romans de Dickens (« Oliver Twist ») et ceux de J. M. Barrie (« Peter Pan »).

Bianca et Poe

Bianca

Cette fable mêle à un décor et des ambiances victoriennes, une galerie de personnages forts, dominée par celui de Poe. L’enfant plume est en effet un jeune héros complexe, très attachant par son envie de vivre, de découvrir les autres malgré sa différence marquante.

Espiègle mais de nature inquiète, il se détache peu à peu, et avec beaucoup de scrupules, d’un père adoptif très (trop ?) protecteur, pour partir à la découverte d’un monde inconnu avec la très vive Bianca. Entre les deux enfants si différents, se noue graduellement une tendre amitié, des toits du Labyrinthe à ceux de la Cité.

Le scénario, qui pourra sembler convenu à certains, est dynamisé par le graphisme vitaminé de Jorge Corona. Son travail dans le monde du comics lui donne de l’assurance pour jouer (avec quelle maestria !) avec les cases et le cadre de ses planches et pour donner une grande expressivité à tous ses personnages.

Enfant plume ou fantôme ?

Pas de temps morts dans ce récit haletant. Autour des aventures de Poe et Bianca de multiples intrigues parallèles nourrissent le mystère et distillent une sourde angoisse : qui sont les parents de Poe et pourquoi a-t-il été abandonné ? Quels sont les mobiles de cet étrange homme à l’écharpe rouge qui semble enlever les enfants des rues ? Quelles sont les origines de la Cité ? Quel crédit accorder à cette légende qui voudrait que la ville ait été créée par une guide aux plumes blanches ? Vous aurez toutes les réponses à ces questions dès le mois de juin, à la parution du tome 2, et en septembre, pour la sortie du dernier volume de la trilogie.

La rencontre

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Les Incroyables Aventures de l’enfant plume T1 : Le Labyrinthe » par Jorge Corona

Éditions Vents d’Ouest (10,95 €) – ISBN : 978-2-344-01204-8

Galerie

Les commentaires sont fermés.