Tonnerre de bulles ! : petit et éclectique…

S’il peut revendiquer le format du plus petit magazine BD du marché (15 x 21 cm), Tonnerre de bulles !, animé par Yannick Bonnant, est un GRAND, qu’on se le dise ! Deux invités de choix au sommaire du dernier numéro en date : Alain Dodier et Tom Tirabosco. Vous avez dit éclectique ?

Une parution régulière, une présentation immuable, une formule qui ne change pas, d’ailleurs pourquoi changer si les lecteurs sont satisfaits ? Cette dix-septième livraison sous ce nom (29 numéros ont été publiés sous le titre On a marché sur la bulle), ouvre donc ses pages à deux auteurs certes différents mais dont le point commun est une passion totale pour leur métier. Le premier, c’est Alain Dodier, né en 1955 à Dunkerque où il vit toujours, l’homme d’une série : « Jérôme K. Jérôme Bloche », narrant les aventures d’un privé binoclard excentrique et gaffeur, aujourd’hui devenu un classique. Au cours d’un long et passionnant entretien signé Philippe Gorgeot notre « ch’ti » évoque son métier, ses passions, son quotidien, ses rencontres… Dessinateur et scénariste, il ouvre les portes de son atelier qu’il nous fait visiter grâce aux photos de Vincent Connétable. Cette rencontre terminée, nous n’avons plus qu’une chose en tête, relire quelques enquêtes du détective bigleux.

Le second invité, tout aussi attachant, Tom Tirabosco, reçoit Raymond Larpin chez lui en Suisse. Auteur de bandes dessinées, mais aussi affichiste, illustrateur, enseignant, dessinateur de presse, Tom Tirabosco porte avec le même talent toutes ces casquettes. Un trait original, identifiable au premier coup d’œil, il multiplie les expériences passant de la bande dessinée pour enfants à des histoires plus adultes. Une entrevue riche et édifiante.

En complément, quelques pages sont réservées à Juan-Maria Cordoba, dessinateur admirateur de l’école Spirou aux multiples facettes dont la contribution à la bande dessinée est encore modeste (« Nono et Moumoune », « Lost Conquistadores », jeux pour Le Journal de Mickey). Il rêve de reprendre « Bobo » ou les « Krostons », c’est tout le bonheur que nous lui souhaitons.

Outre ce cahier en noir et blanc de 64 pages, Tonnerre de bulles ! propose une vingtaine de pages en couleurs dont une bonne part reprend des affiches de festivals BD.

De nombreux anciens numéros sont encore disponibles. Pour l’achat de quatre numéros l’éditeur offre un ex-libris d’une série de six au choix signés, Mitton, Walthéry, Juillard, Meynet, Pellerin et Dodier. Idem pour l’abonnement d’un an (quatre numéros) pour 36 euros : Les Petits Sapristains, La Chênaie Longue, 35500 Saint-Aubin-des-Landes, yannick.bonnant1@gmail.com).

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.