« Godman T1 : Au nom de moi » par Jonathan Munoz

Jonathan Munoz fait partie de ces rares jeunes auteurs à s’orienter vers l’humour. Avec « Godman », il livre un récit iconoclaste et réjouissant, qui pourra choquer, réjouir ou désorienter. C’est bon, non ?

Dieu, Charles de son prénom, est un jeune homme. Tel une rock star, chaque endroit où il apparaît déchaîne des foules de personnes, qui s’y ruent par milliers, pour l’honorer ou s’y opposer. Il n’y peut rien, il est immortel et il est Dieu ! Chaque blessure physique, mortelle ou pas, se referme et apparaît comme ne pas avoir existé. Bref, Dieu est Dieu, mais… ado ! Les événements (parfois des miracles) s’organisent autour de son existence, sans qu’il s’en rende vraiment compte. Il faut dire que Dieu raisonne comme un garçon de son âge, est capricieux, fainéant, égocentrique, pisse dans la rue du haut des immeubles et n’a pour seule obsession que de satisfaire sa libido !

Là-dessus, il croise une fillette de huit ans, enlevée parce que les voyous croient qu’elle est sa fille, alors qu’elle est juste la sœur d’une journaliste, qui couvre justement les déplacements de Dieu ! Bon, il va falloir la sauver ! Ajoutez à ça des punks à chiens, un SDF dont on découvre que son dramatique statut est lié à la haine de Dieu, des fanatiques de tous bords et divers humains qui vivent avec mais n’y comprennent pas grand chose, et vous aurez le cocktail gagnant d’un album parodique qui revisite, avec un second degré maitrisé, toutes les croyances exagérées liées aux diverses religions actuelles.

Entendons nous bien, ce très drôle « Godman » ne conviendra pas à tous ! La couverture montrant un dieu juvenile, une bouteille de vin rouge à la main et en train d’uriner, donne le ton. Il ne faut pourtant pas s’y tromper et le lectorat intelligent ne fera pas l’erreur, le récit est à double tiroir et parle surtout du fanatisme imbécile et de la génération actuelle, de sa difficulté de trouver sa place dans notre société et à s’y intégrer sans pouvoir magique ! Et le très talentueux Jonathan Munoz n’est, en plus, qu’au début de sa carrière !  Voila enfin un ouvrage « humour » qui renouvelle le genre et nous réjouit, avec un aspect jubilatoire bienvenu. Les éditions Fluide glacial ne s’y sont pas trompées, cet auteur marche, non pas encore sur l’eau, mais sur les traces des plus grands…

Laurent TURPIN 

« Godman T1 : Au nom de Moi » par Jonathan Munoz

éditions Fluide glacial – ISBN : 978237870173

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>