« Les Enfants du bayou T1 : Le Rougarou » par Eva Roussel et Isabelle Bottier

Entre alligators, marécage et forêt tropicale, pas facile pour le jeune Blaise de se rassurer dans sa nouvelle demeure : une cabane dans le bayou. Liloye, sa petite voisine lui fait découvrir les charmes des méandres du Mississippi mais aussi ses dangers, dont une étrange créature qui rode la nuit : le rougarou. Mais qu’est-ce qu’un rougarou ? Est-il vraiment dangereux ? Blaise va chercher à l’apprivoiser.

Après un terrible ouragan, le timide Joshua a perdu sa maison et son travail à la ville, sans doute La Nouvelle-Orléans. Il décide d’aller habiter quelques temps dans une vieille maison en bois qu’il a héritée d’une tante.

Avec Blaise, son jeune fils, ils découvrent cette bicoque, pratiquement en ruine, au fin fond du bayou. Le bayou est cette grande étendue d’eau, dans le Sud de l’état de Louisiane, formée par les méandres du delta du Mississippi. Un vaste réseau navigable de boyaux serpente ainsi au milieu d’une forêt amphibie.

Blaise est d’abord effrayé par ce milieu naturel qui lui parait hostile. C’est une petite voisine, métisse délurée, qui le reconcilie avec cet écosystème humide.

Les Enfants du bayou T1 page 3

Tout petit bébé, Liloye a été trouvée dans le bayou par Oliva. Mi-sorcière empathique mi-guérisseuse, Oliva sympathise vite avec Joshua pendant que les enfants jouent ensemble. Avec Liloye, Blaise découvre que le bayou ne lui est pas hostile. Qu’il peut être amusant de dériver en radeau sur un bras du fleuve, de pêcher des écrevisses ou de découvrir la riche faune de cette grande région marécageuse. Une seule chose l’inquiète encore ; les sombres cris qu’il entend la nuit ; ceux du terrible rougarou, un loup-garou local, selon la malicieuse Liloye.

Blaise et Liloye

Après une discussion plus poussée avec Liloye, Blaise comprend que le rougarou est un enfant turbulent, abandonné par sa famille, qui survit seul dans le bayou. Il entreprend alors de ramener le pauvre Jimmy à une vie plus sociale. Il veut apprivoiser l’enfant sauvage, qu’il retrouve la parole et l’envie de vivre parmi les hommes.

Il se renseigne sur sa vie d’avant et décide d’essayer la musique pour que Jimmy prenne goût à venir (re)vivre parmi les siens. Mission difficile mais possible avec « Hey, Mister Banjo » du groupe The Sunnysiders.

Les Enfants du bayou T1 page 6

Ce bel album jeunesse, à la couverture réhaussée d’un vernis sélectif, est l’œuvre d’un duo d’autrices en pleine forme. Isabelle Bottier, l’ancienne scénariste de la série télévisée « Un Gars, une fille », a écrit un récit enlevé, jamais mièvre, pour le dessin moderne et coloré d’Eva Roussel, dont c’est la première bande dessinée. Le scénario détaille subtilement le caractère des protagonistes ; il apporte ainsi beaucoup d’humanité à une histoire jeunesse vraiment originale et dépaysante. En effet, on s’attache aussi bien aux adultes qu’aux enfants pour leurs doutes, leurs failles et leurs désirs secrets. Au-delà de l’intrigue principale, ce sont les moments de partage, de communion entre des êtres humains qui se découvrent peu à peu, qui font la grande qualité de cet album.

Les Enfants du bayou T1 page 18

Nous souhaitons avoir des nouvelles très vite du petit monde bienveillant des « Enfants du bayou » pour voir savoir comment  évoluent les personnages et pour pouvoir nous immerger dans l’univers si particulier du sud de la Louisiane, là où vit toujours la communauté des Cadiens francophones.

Le cri du rougarou

Blaise et le rougarou

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Les Enfants du bayou T1 : Le Rougarou » par Eva Roussel et Isabelle Bottier

Éditions Jungle (9,95 €) – ISBN : 978-2-82222-170-2

Galerie

Les commentaires sont fermés.