Bienvenue aux Aventuriers de l’étrange…

Malgré les problèmes de surproduction que connaissent les maisons d’édition, de nouvelles structures n’hésitent pas à se lancer dans l’aventure éditoriale. C’est depuis Saintes que les Aventuriers de l’étrange (40, avenue Jules Dufaure, 17100 Saintes, contact@les-aventuriers-de-letrange.fr) partent à l’assaut d’un marché saturé, avec pour créneau la bande dessinée tout public qui, depuis toujours, fait rêver les lecteurs.

« Omar, le navigateur » est le titre du premier album du nouveau label. Il a pour cadre l’île de Crète au XII° siècle, alors fréquentée par les pirates turcs. Au cours d’une plongée, Omar et son ami Andréas, deux jeunes garçons d’une dizaine d’années épris d’aventure, découvrent une carte dissimulée dans le casque d’un marin dont le squelette repose dans une épave engloutie. Carte d’un mythique trésor qu’ils partagent en deux parties et que seul peut décrypter Samuel Cimmerlino, l’astrologue juif. Il faudra 25 ans et bien des aventures aux deux amis pour se retrouver et résoudre le mystère.

Signé par l’auteur espagnol Pedro Rodriguez né en 1973 (« La Porte entre les mondes », « Les Lutins et le cordonnier »), ce récit destiné à un large lectorat mêle aventure, merveilleux et fantastique. Sans être classique, le trait est réaliste, original et riche en trouvailles. Un premier album prometteur à la présentation soignée qui n’a rien à envier à ses concurrents plus aguerris.

Marc-Antoine Fleuret, fondateur et animateur de ce nouveau label, ne manque pas de projets pour l’avenir. Notons la réédition intégrale des aventures de « Victor Billetdoux », la trilogie réalisée à la fin des années 1970 par le regretté Pierre Wininger, pour le défunt mensuel Circus.

Bon vent aux Aventuriers de l’étrange !

Henri FILIPPINI

« Omar, le navigateur » par Pedro Rodriguez

Éditions Les Aventuriers de l’étrange (14,50 €) – ISBN : 9782490195008

Galerie

Une réponse à Bienvenue aux Aventuriers de l’étrange…

  1. Domonkos Szenes dit :

    Je découvre cet éditeur avec la réédition (coloriée) des Aventures de Victor Billetdoux, t. 1 La Pyramide Oubliée. Je me souviens de Wininger dans mes années de jeunesse, aux jeunes éditions Glénat, toute une époque. J’ai souvent regrettés son abandon de la BD, après une dizaine d’années et une dizaine d’albums qui avaient un charme certain. Il n’a pas accédé au vedettariat et je suis heureux de le voir aujourd’hui reparaître. Deux critiques : dommage d’utiliser ce papier glacé qui enlève au dessin de sa patine ; regrettable de n’avoir pas consacré deux ou trois pages pour une meilleure présentation de Wininger, bien oublié ou inconnu des nouvelles générations, cela aurait été utile et sympathique.

    Enfin, grâce à cette réédition, mon attention est attiré sur ce nouveau venu de l’édition bd. Je vais certainement aller voir les autres albums parus et, surtout, le Géant de Rune Robert, qui me semble bien intriguant.

    J’espère que Les Aventuriers de l’Etrange auront une longue vie. J’attends la suite de Victor Billetdoux (bien que je possède les deux albums suivants chez Glénat, mais il me plairait d’avoir également cet ensemble sous son nouvel habit).