« Aquarica T1 : Roodhaven » par Benoît Sokal et François Schuiten

Entre fantastique et poésie, les deux monstres sacrés du 9e art que sont Benoît Sokal et François Schuiten proposent un effrayant récit maritime, dans la lignée de ceux écrits par l’Anglais William Hope Hodgson…

Les influences littéraires ne s’arrêtent pas là puisqu’on peut aussi trouver, dans ce conte cruel et surprenant, des références à Jules Verne, à Howard Phillips Lovecraft ou à Herman Melville.

En 1930, dans le petit port de Roodhaven, un animal gigantesque, mi-crabe, mi-baleine vient de s’échouer. Il porte, sur ses flancs, les débris d’un bateau disparu en mer il y a vingt ans, et dont quelques rescapés du naufrage vivent encore dans ce village portuaire. Un jeune scientifique, chercheur à l’Institut de sciences de la mer, est dépêché sur place pour tenter de protéger ce monstre des mers, encore bel et bien vivant, de la colère et de la rancœur des habitants. En s’efforçant de découvrir ses origines, étonnantes puisqu’elle vient d’un autre monde, il constate que la créature est habitée par une mystérieuse jeune fille qui voyage en son sein.

Les dessinateurs des séries « Canardo » et « Les Cités obscures » – qui ont suivi leurs études ensemble à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles et qui ont été révélés tous les deux par le mensuel (À suivre), il y a maintenant quarante ans, mais dont les univers sont pourtant très différents – avaient d’abord envisagé d’utiliser ce synopsis pour réaliser un film d’animation, puis pour un jeu vidéo. Ces projets ayant capoté, Sokal s’en est approprié l’adaptation en bande dessinée dont voici le premier tome d’un diptyque aussi intriguant que captivant.

Tirage de luxe chez Canal BD.

Sous l’œil évidemment bienveillant de Schuiten, il y privilégie un traitement réaliste qui peut surprendre, puisque cela l’éloigne du style plus humoristique qu’il utilise habituellement sur la série anthropomorphique et cynique pour laquelle il est principalement connu.

Gilles RATIER

 « Aquarica T1 : Roodhavn » par Benoît Sokal et François Schuiten

Éditions Rue de Sèvres (18,00 €) – ISBN : 978-2-36981-130-5

Galerie

Une réponse à « Aquarica T1 : Roodhaven » par Benoît Sokal et François Schuiten

  1. BARRE dit :

    Je m’attendais à trouver dans ce bel album aquatique un canard d’eau, mais je n’en ai pas vu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>