Romano Scarpa : intégrale monumentale d’un maître Disney italien…

Ce mois d’octobre s’annonce particulièrement riche pour les admirateurs de l’univers Disney. Alors que sort le tome 24 (et ultime) de la sublime intégrale Carl Barks (« La Dynastie Donald Duck »), les éditions Glénat démarrent la publication de l’intégralité des récits réalisés par Romano Scarpa. Près de 500 histoires publiées tout au long d’une carrière de plus de 50 ans. Monumental !

Autoportrait de Romano Scarpa.

Né à Venise le 27 septembre 1927, Romano Scarpa réalise son premier court-métrage d’animation à l’âge de 18 ans. La guerre terminée, il ouvre un studio spécialisé dans les films publicitaires, puis propose, en 1953, une version de « La Petite Marchande d’allumettes ». La même année, il dessine deux épisodes de « Blanche Neige », inspirés du dessin animé de Walt Disney, pour l’hebdomadaire Topolino. En décembre 1954, Almanacco Topolino 1954 publie son premier récit Disney, réunissant la plupart des personnages. Près de 500 histoires, dont il est souvent le scénariste seront publiées jusqu’à son départ de Topolino, en 2000.

Scarpa ne se contente pas d’utiliser les personnages campés par les auteurs Disney, prenant plaisir à en créer d’autres : Gertrude (la fiancée de Pat Hibulaire), Phil Ature l’industriel, Codino l’hippocampe, Chris l’adolescente, Félix (le fils adoptif de Génius), Bip-Bip l’atome, Brigitte McBridge, Trudy, Chris…

Contrairement à Barks et Don Rosa, spécialistes des canards, ou à Gottfredson, dessinateur des souris, Romano Scarpa trouve le même plaisir à dessiner les univers de « Mickey » et de « Donald ». Considéré comme le plus grand dessinateur Disney italien, il appartient à toute une génération de créateurs qui feront de l’Italie le pays le plus fécond dans ce domaine : Guido Martina, Giovan Battista Carpi, Carlo Chendi, Luciano Bottaro, Pier Lorenzo et Massimo De Vita, Giorgio Cavazzano…

À partir de 2000, Romano Scarpa réalise des histoires Disney pour les journaux de l’éditeur danois Egmont. On lui doit aussi, en 2001, le développement de la série animée pour la télévision « Marco et Gina sur les toits de Venise » (« Les Aventures de Zepi et Zinia », en France). Il a aussi travaillé, à partir de 1963, sur l’ours Yogi pour Hanna-Barbera, le loup facétieux Lupo pour l’éditeur allemand Rolf Kauka et l’ange rebelle Angelino de Paul Campani dans Girandola T.V. Il meurt le 6 avril 2005 à Fuengirola (province de Malaga) en Espagne, où il résidait depuis une dizaine d’années.

À l’identique de ceux consacrés à Carl Barks, ces ouvrages de 360 pages en couleurs de format 17,5 x 24,8 cm, présentés sous l’élégante couverture de la collection Les Grands Maîtres (29,50 €), proposent la publication chronologique de l’œuvre, accompagnés de nombreux commentaires et documents inédits. Ils sont réalisés par une solide équipe de spécialistes italiens de l’univers Disney : Luca Boschi, Alberto Becattini, Dea Brusorio, Graziella Calatroni et Fabio Licari.

Si certaines histoires ont été traduites en France dans Le Journal de Mickey et Mickey Parade (les références sont indiquées), de nombreuses autres sont inédites, traduites par les spécialistes du genre que sont Jean-Paul Jennequin et Aurore Schmid. L’entreprise est tellement monumentale que le nombre de volumes prévu n’est pas indiqué par l’éditeur.

Ce premier album présente les histoires réalisées entre 1953 et 1956 : deux épisodes de « Blanche neige » et six histoires Disney, dont l’excellente « Mickey et le double secret du Fantôme noir ». Épatant !

Henri FILIPPINI

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>