« Alix Senator T6 : La Montagne des morts » par Thierry Démarez et Valérie Mangin

Un nouvel « Alix » est toujours une bonne surprise pour les fidèles du personnage et les amateurs d’aventures antiques. Ce sixième opus d’« Alix Senator » se démarque de la série originelle par son ton adulte et réaliste.

 An 12 avant Jésus-Christ. À Rome, le précieux Livre Sibyllin de Delphes, ramené par Titus, finit dans les flammes sur les ordres de l’empereur César Auguste. À Alexandrie, accompagnés par Titus, Alix et Enak partent pour une dangereuse expédition dans le désert égyptien avec pour destination l’oasis de Zeus-Ammon. Ils souhaitent venir en aide à leur fils Khephren qui marche sur les pas d’Alexandre le grand. Le malheureux Khephren, émasculé alors qu’il recherchait la Cybèle d’orichalque, est persuadé que la montagne des morts dissimule le secret qui le sauvera. Trahis par Barbarus, le préfet d’Alexandrie qui œuvre pour l’impératrice Livie, le sénateur Alix et sa petit troupe doivent affronter les barbares Siwis qui attaquent l’oasis du dieu Ammon. La montagne dissimule une immense nécropole et bien d’autres secrets qui risquent de faire trembler beaucoup de monde jusqu’à Rome.

Une fois encore, Valérie Mangin propose un solide récit érudit et documenté que n’aurait pas boudé Jacques Martin, tout en ménageant une place de choix pour l’imagination, l’action et le suspense. C’est un bonheur de retrouver Alix, cinquantenaire encore vert et Enak, qui vient de passer vingt longues années dans le désert. Bien que leurs cheveux aient blanchi, ils n’ont rien perdu de leur curiosité et de leur soif d’aventure.

Sans trahir son trait pour approcher la fameuse ligne claire chère au créateur, Thierry Démarez propose des pages aux décors historiques fouillés, peuplées de personnages expressifs aux vêtements richement travaillés. En vieux routier de la couleur, Jean-Jacques Chagnaud illumine avec le même soin le désert égyptien, l’ombre des sanctuaires et la splendeur de Rome. On ne peut que louer cette saga parallèle qui complète avec efficacité la série classique, dont une nouveauté est annoncée pour le 15 novembre prochain (« Le Serment du gladiateur » par Marc Jailloux et Mathieu Breda).

Né dans les pages de Tintin le 16 septembre 1948, Alix aura 70 ans l’an prochain. À cette occasion, le Salon international de la bande dessinée d’Angoulême proposera du 25 au 28 janvier une grande exposition intitulée « L’Art de Jacques Martin » qui présentera 150 planches originales.

Henri FILIPPINI

 « Alix Senator T6 : La Montagne des morts » par Thierry Démarez et Valérie Mangin

Éditions Casterman (13,95€) – ISBN : 978 2 203 11598 9

Galerie

Les commentaires sont fermés.