« La Piste cavalière » par Michel Faure

Rose-Mai, petite-fille d’un jockey qui doit la vie à un cheval, et sa compagne Betty descendent dans les Corbières, avec un semi-remorque chargé d’une tractopelle : tout simplement parce qu’elles sont spécialisées dans la préparation de terrains pour manifestations équestres en tout genre. Et voilà un road movie émouvant, et donc très féminin, où Michel Faure nous démontre, une fois de plus, qu’il est l’un de nos meilleurs dessinateurs de chevaux !

Après un détour dans un cirque pour récupérer leur engin, ces deux sympathiques jeunes femmes finissent par atteindre leur destination : le terrain dangereusement accidenté appartenant à une richissime et méprisante lady anglaise, situé dans l’Aude. Le chantier s’avérant beaucoup plus complexe qu’elles ne le pensaient, elles vont donc devoir bosser comme des dingues, pour être bien mal récompensées…

Michel Faure est un véritable amoureux des chevaux (il a longtemps tenu un manège équestre près de Tananarive, quand il vivait à Madagascar), comme on a déjà pu le constater avec ses adaptations de « L’Étalon noir » avec Robert Génin et de « Crin blanc » avec François Corteggiani, avec sa belle saga historique « Les Fils de l’aigle » avec Daniel Vaxelaire, ou avec ses plus récents « Camargue rouge » (seul aux commandes) et « Baron fou » (avec Rodolphe) chez Glénat.

Prévu à l’origine en deux tomes classiques de quarante-six planches chacun, c’en est finalement quatre-vingt-onze qui nous sont proposées dans un seul one-shot au rythme bien soutenu. En effet, guidé par la logique du récit et une solide documentation, le dessinateur a su maîtriser au mieux sa narration, tout en multipliant les subtilités graphiques pour le plus grand plaisir du lecteur ; lequel est, de toute façon, conquis d’emblée par les deux jolies héroïnes, aussi délurées qu’attachantes.

Gilles RATIER

« La Piste cavalière » par Michel Faure

Éditions Glénat (25 €) – ISBN : 978-2-344-01264-2

Galerie

Les commentaires sont fermés.