« Jack Wolfgang T1 : L’Entrée du loup » par Henri Reculé et Stephen Desberg

Le formidable succès de « Blacksad » titille bien des auteurs de bandes dessinées qui, pour la plupart, ont, jusqu’à présent, fait demi-tour avant de se risquer dans l’aventure. Stephen Desberg et Henri Reculé ont osé relever le défi avec la création de « Jack Wolfgang » : série anthropomorphique réaliste qui ne manque pas d’atouts.

Imaginons un monde où, dès le Moyen Âge, les animaux ont peu à peu intégré celui des humains, mais où demeurent des tensions fortes entre carnivores et herbivores. C’est grâce à la découverte du Qwat (mélange d’un ingrédient secret avec le tofu lui donnant les saveurs des poissons, des viandes…), à la fin du siècle dernier, que peut enfin régner l’harmonie entre toutes les espèces qui peuplent la planète.

Fameux critique gastronomique le jour, le loup Jack Wolfgang est un séduisant agent secret de la CIA la nuit. Son mentor Rocky Dakota, vieux puma au flair légendaire, est découvert assassiné dans l’eau d’un canal de Venise. De son côté, à New York, Jack Wolfgang est chargé de séduire Anna-Maria : la fille de Wilbur Carnavon, magnat de l’alimentation. Bien que l’utilisation d’agents secrets animaliers soit contestée par les supérieurs de Langley, Jack, bien décidé à venger son maître, se lance sur la piste des assassins : un monstrueux ours polaire à la force redoutable (au service Ralph Chateaubriand), un bœuf squelettique qui dirige dans l’ombre un empire alimentaire… Une traque impitoyable commence, conduisant notre héros de Paris à Jodhpur en Inde, et lui donnant l’occasion de croiser la route de la belle Antoinette Lavaux : une superbe panthère à l’agilité peu commune, au service de la brigade française des stupéfiants.

D’une grande originalité, le scénario de Stephen Desberg déjoue avec habilité la comparaison avec « Blacksad », grâce à une intrigue bien différente de celle de Diaz Canalès et la création de personnages puissants et attachants. Ayant déjà illustré « Le Dernier Livre de la jungle » avec Stephen Desberg et Johan de Moor (4 albums publiés aux éditions du Lombard, de 2004 à 2007), Henri Reculé propose des pages efficaces et vivantes, même si l’on peut le préférer dans des séries purement réalistes, comme « Cassio » (toujours au Lombard et avec Desberg).

Ce mélange explosif entre gastronomie et espionnage, déroutant au premier abord, ne doit pas cependant pas décourager le lecteur hésitant qui pourrait passer à côté d’une série prometteuse. Ce premier album, qui ne manque pas de panache, permet d’attendre sereinement le prochain : « Le Nobel du pigeon », sur lequel travaillent déjà les auteurs.

Henri FILIPPINI 

« Jack Wolfgang » T1 par Henri Reculé et Stephen Desberg

Éditions Le Lombard (13,99 €) — ISBN : 978-2-8036-7040-6

Galerie

Les commentaires sont fermés.