« Les Sœurs Fox T1 : Esprits, êtes-vous là ? » par Grégory Charlet et Philippe Charlot

En 1848, une petite bourgade de l’État de New York connaît une étrange effervescence ; dans une ferme réputée hantée, deux adolescentes viennent d’établir le contact avec un « esprit ». Alors que la presse s’empare de l’affaire, la vie de Margaret et Kate Fox se transforme du tout au tout : en quelques années, un fantastique mouvement occultiste et médiumnique prend naissance aux États-Unis, réunissant des millions d’adeptes. Et si tout n’était pourtant qu’une supercherie, une farce dantesque susceptible de mener ses autrices à leur perte ? Premier volet d’un diptyque annoncé, l’album paru depuis le 31 mai décrypte avec justesse cette histoire méconnue…

Les sœurs Fox : de gauche à droite : Leah (1814-90), Kate (1838-92) et Maggie (1836-93)

Ballade pour un cercueil... (Planche 1 ©Bamboo édition 2017)

Débutons ce dossier par la couverture ; titraille, typographie, couleurs sépias et vêtements des protagonistes nous indiqueront rapidement le cadre historique (le XIXe siècle). Mis en relation avec la géographie anglo-saxonne (le nom « Fox » laissant peu de doute), ces éléments nous aiguilleront vers un genre, le fantastique, voire le roman gothique. Invocation des esprits, ferme isolée, pratiques ou rituel sataniques (les bois de cerfs symbolisant les cornes du Diable), noirceur potentiellement « diabolique » des adolescentes, tous les détails concourent à une impression générale de malaise. Illustration d’un simple jeu d’enfant provocateur ou d’une véritable communication avec l’au-delà, le visuel pose en parallèle – à l’aune du titre de l’album -, la question-clé du spiritisme. Si les interrogations sur l’existence d’une vie après la mort émergent dès l’Antiquité, le spiritisme moderne est généralement présenté comme la continuité d’une tradition ancestrale commune à la plupart des civilisations. De l’oracle grec au chaman d’Amérique, en incluant le griot ou le marabout africain, les personnes chargées de contacter le monde des esprits (celui des défunts, des anges, des dieux, des démons), ou au contraire chargées de s’en préserver, caractérisent de multiples cultures. Notons que le mot « spiritisme » ne sera forgé par le Français Allan Kardec qu’en 1857, suite à ses recherches sur le magnétisme et l’hypnose.

Projet de couverture (inspiré par une case de l'album, sur une idée d'Hervé Richez) et étapes de réalisation

Tel que le décrivent Philippe Charlot (auteur du « Train des orphelins ») et Grégory Charlet (« Le Maître du jeu » chez Delcourt entre 2000 et 2004), les sœurs Fox semblent d’abord être les témoins de bruits inexpliqués, surgis des murs de leur maison à Hydesville. Plus surprenant, voici que les coups entendus, attribués à l’esprit d’un vendeur ambulant assassiné (baptisé Mr Pied fourchu !), répondent aux questions de la famille et se produisent même devant témoins. Le phénomène provoque très vite un véritable engouement : 3 millions d’adeptes américains en six ans, dont le romancier James Fennimore Cooper ou le journaliste Horace Greeley, convaincus par les démonstrations successives des sœurs Fox Le mouvement gagnera ensuite l’Europe et la Russie avec un succès identique : de Victor Hugo à Arthur Conan Doyle en passant par Raspoutine ou Houdini, les tables n’en finissent plus de tourner…

Lévitation d'une table par les soeurs Fox (gravure de 1850)

La maison des Fox, devenue un mémorial à la gloire du spiritisme

La frousse aux trousses (planches 2 et 3 - Bamboo 2017)

Recueillies dans la ville voisine de Rochester par leur troisième sœur plus âgée, prénommée Léah Fox, Margaret et Kate vont consacrer une bonne partie de leur vie à la médiumnité, entre USA et Angleterre. Entre démonstrations publiques et études de ces manifestations insolites, leur cas fascine. Pourtant (ce sera le sujet du tome 2…), l’une des sœurs finira par se rétracter, déclarant avoir tout inventé : les bruits étranges n’étaient produits « que » par les articulations de leurs doigts et de leurs pieds. Conséquence : en 1893, Margaret, alors la dernière des sœurs Fox, meurt seule et ruinée à l’âge de 59 ans. D’autres personnes parviendront au fil des années à reproduire la « méthode » des surprenantes sœurs Fox pour communiquer avec l’au-delà. En 1904 pourtant, on découvrira des ossements humains sous leur ancienne maison : qu’il s’agisse d’un véritable phénomène inexpliqué par la science rationnelle ou d’une simple coïncidence macabre, cette troublante découverte – quelque peu ironique – relancera à jamais les discussions entre sceptiques et croyants. Sans chercher la vérité absolue, ce premier tome prend le temps de capter à la manière d’une BD reportage-historique les effets psychologiques enchevêtrés liés aux protagonistes de ce curieux récit. Parions que les esprits des lecteurs seront encore là pour le dénouement du prochain tome 2…

Divers projets de couverture

Philippe TOMBLAINE

« Les Sœurs Fox T1 : Esprits, êtes-vous là ? » par Grégory Charlet et Philippe Charlot
Éditions Bamboo (13,90 €) – ISBN : 978-2-81894-174-4

Galerie

Les commentaires sont fermés.