« Tizombi T1 : Toujours affamé » par William et Christophe Cazenove

Peut-on naître zombie et ainsi devenir un petit être toujours affamé ? À la lecture de cet album, au jouissif humour macabre, la réponse est indéniablement oui ! Tant mieux pour le jeune – et moins jeune — lecteur amateur du genre qui y trouvera un petit groupe sympathique de morts-vivants toujours affables pour vous inviter comme hors-d’œuvre à leur table. Entre « Zombillénium », « Walking Dead » et « Pierre Tombal », la série « Tizombi » a déjà imposé son univers sépulcral, familial et surtout son humour trop mortel !

Comme beaucoup d’ados, Margotik ne supporte plus de vivre chez ses parents. Ceux-ci passent leurs journées et leurs soirées à se traiter de tous les noms : « Face de raclure de pou », « Bouse de fouine », « Sac à whisky », j’en passe et des plus dures. Une nuit de pleine lune, elle décide donc de fuguer.

La jeune gothique, toute de noir vêtue, s’enfuit dans la campagne qui borde la maison familiale. Derrière un haut mur, elle trouve un coin où se poser dans une ambiance qu’elle adore : c’est le cimetière du village. De placides corbeaux la regardent passer, perchés sur les croix des tombes. Sa déambulation nocturne est cependant vite interrompue par l’horrible spectacle qu’elle découvre : trois zombies en train de dévorer un cadavre. Surpris, ils se retournent menaçants vers elle…

Tizombi T1 page 3

Le plus petit la surnomme vite P’tit Steak et s’apprête à la dévorer avant que son camarade ne l’interrompe. Il lit à haute voix le journal de Margotik et Tizombi aime son style. Il souhaite que la jeune fille raconte sa vie en poésie, note ses pensées et ses réflexions. Personne ne la mangera dans ce cimetière hanté tant qu’elle écrira sur lui. Il faut dire que le destin de ce petit zombie au sourire carnassier est surprenant. C’est le seul zombie à être dans cet état depuis sa naissance. Son père s’est transformé en zombie et a mordu sa mère qui s’est zombifiée aussi. Comme elle était enceinte de lui, Tizombi est devenu comme eux dès son premier jour. Ses parents ne l’ont pas croqué, car c’est lui qui les a bien vite dévorés, commençant ainsi une existence d’affamé perpétuel !

Tizombi T1 page 6

Depuis ce jour, le boulimique petit mort-vivant s’est constitué une sympathique bande de copains dans son cimetière accueillant. On y trouve Fat-Al, un lourdaud toujours prêt à aider, la belle et rebelle Tékaté ou le vieux sage trépané Tribiade, enfin, sage quand son cerveau demeure dans sa boîte crânienne ! Les zombies dévorent tous ceux qui tombent sous leurs dents, des anciens trépassés aux vivants qui osent s’aventurer près de leur demeure éternelle. Tous, sauf Margotik évidemment.

C’est William, le dessinateur des « Sisters » qui a créé sur son blog ce petit zombie insatiable. Petit à petit, il a mis en scènes les autres personnages dans de courts gags. Comme il n’arrivait pas à mettre en place cet univers dans une bande dessinée cohérente, il a fait appel au scénariste Christophe Cazenove. Celui-ci a trouvé l’idée déclenchante de l’album, la fugue de Margotik vers un endroit calme pour écrire : le cimetière de Tizombi.

Amoureux des films d’horreur, les deux auteurs reconnus des éditions Bamboo se sont bien amusés à inventer une suite de planche-gags sur un sujet pourtant largement traité dans la bande dessinée contemporaine. Ils multiplient d’ailleurs les clins d’œil vers des œuvres similaires, s’amusant même d’un hommage amusé à la série culte « Walking Dead ». Saluons ici la qualité du graphisme très expressif de William ; d’une très belle couverture à des planches traitées entre style semi-réaliste et dessin plus humoristique. Il a trouvé le ton juste pour pouvoir faire rire d’un sujet macabre. Les subtiles couleurs d’Élodie Jacquemoire ajoutent une touche lugubre aux pages de l’album.

Pour les préados et les ados du collège, souvent amateurs d’humour noir et de films de genre, nous conseillons cet album drôle au ton bon enfant. Les plus grands — qui disposent de moyens financiers plus conséquents — peuvent s’offrir la version collector de l’album au tirage limité assorti d’un cahier supplémentaire de 18 pages inédites de recherches graphiques.

Tizombi, clin d’œil à "Walking dead"

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Tizombi T1 : Toujours affamé » par William et Christophe Cazenove

Éditions Bamboo (10,60 €) – ISBN : 978-2-8189-4162-1

« Tizombi T1 : Toujours affamé » par William et Christophe Cazenove : édition collector 

Éditions Bamboo (15,00 €) – ISBN : 978-2-8189-4228-4

Galerie

Les commentaires sont fermés.