« Zorglub T1 : La Fille du Z » par Jose Luis Munuera

« Pourquoi toujours exploiter les succès du passé au lieu de produire des films avec des idées originales ? ! » s’exclame une ado légèrement excessive en sortant du cinéma, en compagnie de son copain… C’est ainsi que Jose Luis Munuera démarre, avec beaucoup d’humour, cette jubilatoire nouvelle série dont le héros n’est autre que Zorglub : inventeur génial ou despote déjanté, ami serviable à la personnalité complexe ou méchant vaniteux ou selon les épisodes. Cette interprétation en forme de mise en abyme pleine d’humour justifie, à elle seule, l’intérêt d’une histoire qui est, clairement, un spin-off de « Spirou et Fantasio » !

Le savant mégalomane et maladroit apparu dès 1959, sous le crayon d’André Franquin et la plume de Greg dans les pages de l’hebdomadaire Spirou, est l’un des personnages emblématiques des aventures du célèbre groom éponyme. Ici, il revient en tant que protagoniste d’un conflit avec sa fille adolescente : une comédie de situation sur le conflit des générations qui devient, au fur et à mesure du récit, une superproduction à grand spectacle, avec son lot d’explosions, d’attaques d’armées de soldats, de bagarres bien orchestrées et d’activation défense des zorgbots.

Pas facile d’être la progéniture d’un antihéros aussi flamboyant que sociopathe, qui redouble d’efforts pour étancher sa soif de reconnaissance, mais qui n’est, finalement, pas si méchant que ça, puisqu’il s’efforce d’être, avant tout, un bon papa… N’ayant pas l’intention de vivre isolée dans une prison dorée entourée de robots, la charmante Zandra va se retrouver au centre d’un psychodrame amenant son père à déclencher, par erreur, un projet expérimental où une ville entière se transforme en île.

Munuera, qui avait déjà mis en scène Zorglub dans l’éphémère reprise de « Spirou et Fantasio » qu’il avait réalisée avec le scénariste Jean-David Morvan (notamment dans l’album « Aux sources du Z », en 2008), rivalise d’énergie et de virtuosité dans l’illustration de son formidable projet, lequel a aussi le mérite de réconcilier les lecteurs nostalgiques et les amateurs de comics ou de mangas : ceci grâce à un mélange des codes ou des influences et à une maîtrise de la narration qu’il a su acquérir au cours du temps qui passe et qui, manifestement, lui a été bénéfique… Eviv Areunum !

Gilles RATIER

« Zorglub T1 : La Fille du Z » par Jose Luis Munuera

Éditions Dupuis (10,95 €) – ISBN : 978-2-8001-7013-8

Galerie

Les commentaires sont fermés.