« Niklos Koda T15 : Le Dernier Masque » par Olivier Grenson et Jean Dufaux

Pour cet ultime (?) volume de la série « Niklos Koda », le scénario sophistiqué et riche en situations insolites de Jean Dufaux permet au dessinateur Olivier Grenson de faire voyager son crayon dans des contrées exotiques, de camper de jolies femmes et de créer des mondes aux limites de l’imaginaire…

La partie la plus importante, la dernière, s’apprête à faire tomber l’ultime masque. Depuis qu’il possède « Le VIe Livre », Niklos Koda a atteint la magie blanche : celle qui ne connaît pas la moindre limite et permet à un magicien de dépasser son art. Mais le livre est un piège pour qui le possède. Barrio Jesus, apparu dans le premier diptyque de la saga, le visage toujours dissimulé derrière un masque, est de retour, bien décidé à s’emparer de ce « VIe Livre » qu’il convoite.

Niklos Koda est le séduisant descendant d’une famille de magiciens. Cet agent est chargé de missions spéciales pour le Bureau 9 : service officieux du ministère des Affaires étrangères, dont la direction vient d’être reprise par Aïcha Ferouz, à la fois sa maîtresse, son amie et sa confidente. Le magicien, mis au banc du Club Osiris dont il est membre, est passé de l’autre côté de l’ombre. Il est accusé par ses anciens compagnons d’avoir cédé aux appels du « Livre des plaintes et des pleurs ». Avant de tirer un trait définitif sur les affaires, après une longue descente aux enfers, Niklos s’apprête à livrer un ultime combat contre Barrio Jesus, lequel utilise les pouvoirs d’un redoutable sorcier vaudou. Il est aidé par son vieux complice Antioche, et surtout par sa fille la rousse Seleni, elle-même tombée sous l’emprise de la magie du livre…

Lancée en 1999, voici donc dix-huit ans, dans la collection Troisième Vague des éditions du Lombard (« Alpha », « I.R.$ », « Sisco »…), « Niklos Koda » est une série majeure (plus de 600 000 exemplaires vendus), mêlant, en un savant dosage, ésotérisme, thriller et espionnage… sans oublier une note de sensualité.

Lorsque né le projet de travailler avec Olivier Grenson, Jean Dufaux est attentif aux envies du jeune dessinateur dont le travail est alors remarqué par la série « Carland Cross ». Son trait élégant et léché restitue avec justesse l’ambiance à la fois réaliste et aux frontières du réel de cette série aux nombreux protagonistes atypiques et hauts en couleur. Alors que « Niklos Koda » prend de longues vacances avec ce quinzième album (rassurez-vous une porte demeure entre-ouverte), Olivier Grenson s’est déjà lancé dans des projets personnels : mais le tandem qu’il formait avec Jean Dufaux demeure un modèle du genre.

Notons que la première édition de cet album est accompagnée d’un cahier graphique et que les planches originales d’Olivier Grenson pour « Niklos Koda » seront exposées à la Galerie Daniel Maghen (47 Quai des Grands Augustins, 76006 Paris) du 30 mai au 17 juin 2017. On pourra aussi y découvrir des illustrations inédites.

Henri FILIPPINI

« Niklos Koda T15 : Le Dernier Masque » par Olivier Grenson et Jean Dufaux

Éditions du Lombard (12 €) — ISBN : 978-2803670420

Galerie

Les commentaires sont fermés.