« Achille Talon (Les Impétueuses tribulations d’) T3 : Achille Talon est proche du peuple » par Serge Carrère et Fabcaro

Et hop ! Revoilà « Achille Talon » sous la plume de Fabcaro et le pinceau de Serge Carrère ! Pour le troisième volume qu’ils élaborent ensemble, le duo d’auteurs n’en finit pas, avec un humour pertinent et toujours décalé, de revisiter les péripéties quotidiennes du héros créé par Greg.

Né en 1963 de l’imagination débordante de Greg, le personnage d’Achille Talon est le descendant assumé de Monsieur Poche : un héros rondouillard et imbus de sa personne, campé par Alain Saint-Ogan en 1934 dans le Dimanche illustré. Il faut savoir que Greg, grand admirateur de l’œuvre du créateur de « Zig et Puce », vient de lui racheter les droits de ses personnages. Et s’il opte à l’époque pour une reprise (réussie, mais pas vraiment récompensée) de « Zig et Puce », il préfère s’inspirer librement de « Monsieur Poche » pour créer un personnage bien à lui : Achille Talon.

Archétype parfait du français moyen — c’est une belle performance de la part d’un auteur belge, même s’il sera ensuite naturalisé français —, le brave Achille réside dans un coquet pavillon, au cœur d’une banlieue résidentielle et en compagnie de son papa à lui, grand amateur de bière, et d’une maman cordon bleu, attentive aux caprices de son impétueux fils. Son voisin Lefuneste, hargneux, méchant et colérique, lui empoisonne la vie, mais que ferait-il de son temps sans ce pauvre Achille ? Le héros de Greg est fiancé à la noble et sévère Virgule de Guillemet, travaille au journal Polite (clin d’œil limpide à Pilote), où défile tous les membres de la rédaction, savoureusement croqués par un Greg inspiré.

Spécialiste des longues tirades verbeuses, attentif à sa petite personne, Achille Talon passera volontiers du gag à la grande aventure avec la même aisance. Greg, malade, revend son personnage en 1997 aux éditions Dargaud, lesquelles en proposent, dès 1998, deux premières et brèves reprises signées Christian Godard puis Bret (Didier Christmann) aux scénarios et illustrées par Roger Widenlocher, puis Pierre Veys et Moski le temps de deux autres albums publiés en 2007 et 2009.

Il faut ensuite patienter jusqu’en 2014 pour retrouver le truculent Achille dans une nouvelle série de gags, sous le titre générique des « Impétueuses tribulations d’Achille Talon ». S’il fréquente toujours la rédaction de Polite, plusieurs personnages l’ont désertée, excepté le directeur, dont les traits sont toujours ceux du regretté René Goscinny. Costume immuable, gros ventre de plus en plus rebondi, langage tout aussi fleuri au verbiage envahissant, Virgule plus snob que jamais, Lefuneste toujours insupportable… : c’est bien notre Chichille à nous qui revient et, cette fois-ci, il est entre de bonnes mains. Fabcaro, alias Fabrice Caro (né en 1973) renoue avec délectation avec l’humour vache de Greg, ajoutant, peut-être, une note plus intellectuelle au texte. Serge Carrère (né en 1958, dessinateur de « Léo Loden ») capte avec justesse le trait de Greg, sans trahir décors et personnages de la série d’origine. En une planche voire parfois en une demi-planche, NOTRE Achille Talon est bien de retour et on se régale !

Henri FILIPPINI

« Achille Talon (Les Impétueuses tribulations d’) T3 : Achille Talon est proche du peuple », par Serge Carrère et Fabcaro

Éditions Dargaud (10,95 €) – ISBN : 9 782 205 075 564

Galerie

Une réponse à « Achille Talon (Les Impétueuses tribulations d’) T3 : Achille Talon est proche du peuple » par Serge Carrère et Fabcaro

  1. PATYDOC dit :

    Cette reprise est très réussie, sauf le lettrage, qui n’est pas aussi soigneux que l’original, ce qui nuit à la qualité d’ensemble des planches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>